CNRS : quand les galaxies naines n'ont plus besoin de la matière noire pour devenir folles

Le par  |  9 commentaire(s) Source : CNRS
Hubble-image-galaxies

La matière sombre, ou noire, est ce mystérieux composant théorique qui expliquerait certaines anomalies observées dans le mouvement des galaxies. Faute de mettre la main dessus, son existence est de plus en plus contestée. Une étude du CNRS sur les galaxies naines proches de la Voie Lactée permet même de s'en passer.

Observant des mouvements de matière, aux abords des grandes galaxies, plus rapides que prévu par la seule attraction de sa masse, l'hypothèse de l'existence d'une matière sombre, ou noire, et interagissant par ailleurs très peu avec la matière (sinon, on l'aurait découverte avant), a été introduite pour tenter de représenter la masse manquante susceptible de réaccorder les observations avec la théorie de la gravitation.

Même si l'introduction de cette mystérieuse substance, fort peu détectable, aux propriétés déroutantes et pourtant en principe bien plus présente dans l'Univers que la matière ordinaire, a connu un vrai succès ces trente ou quarante dernières années, l'absence de preuves directes de son existence (comme la détection d'une particule WIMP, par exemple) conduit un nombre grandissant de scientifiques à s'en détourner ou au moins à questionner la validité de l'hypothèse.

Galaxie naine matiere noire

Au centre, l'une des galaxies naines proches de la Voie Lactée étudiées
Credit : ESA / Digital Sky Survey 2

Une étude de l'Observatoire de Paris - PSL et du CNRS vient peut-être d'ajouter des clous au cercueil de cette théorie en parvenant à expliquer le mouvement désordonné des galaxies naines à proximité de la Voie Lactée sans faire aucunement appel à la matière noire.

Cette agitation particulière, qui ne peut s'expliquer par le seul effet des masses des étoiles les composant, était vue comme un exemple possible de l'effet de la matière sombre venant compléter les effets d'attraction des corps célestes de ces galaxies naines.

Ne sous-estimez pas le pouvoir de la force (de gravitation de la Voie Lactée)

L'étude démontre au contraire que cette agitation peut très bien être expliquée par les effets de marée gravitationnelle imprimés par la Voie Lactée après un premier contact avec son halo.

Les gaz froids de ces galaxies satellites sont arrachés par le gaz chaud du halo de la Voie Lactée, entraînant la déstabilisation des orbites des étoiles, étape préalable avant de rentrer dans le rang de l'influence gravitationnelle directe de la Voie Lactée, avec un retour aux prédictions théoriques classiques.

Les astronomes ont ainsi démontré qu'en connaissant le rayon des galaxies naines satellites et leur distance par rapport à la Voie Lactée, il devient possible de prédire avec précision l'agitation des étoiles les contenant, sans avoir à ajouter un mystérieux facteur extérieur.

Pour François Hammer, de l'Observatoire de Paris, "ces nouveaux résultats ne prouvent pas stricto sensu l'absence de matière noire dans les galaxies naines, bien qu'il n'y ait plus de raison de présupposer son existence en l'absence complète de preuve".

L'équipe à l'origine de ces travaux affine désormais ses résultats en étudiant d'autres cas de galaxies naines et la récente diffusion du deuxième catalogue du satellite Gaia leur fournit une matière première de premier choix.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2019838
"ne prouvent pas stricto sensu" ... Holala, quelqu'un a de l'acide acétylsalicylique pour moi ? Ils m'ont donné mal au crâne avec leurs mots compliqués.
Le #2019839
Ulysse2K a écrit :

"ne prouvent pas stricto sensu" ... Holala, quelqu'un a de l'acide acétylsalicylique pour moi ? Ils m'ont donné mal au crâne avec leurs grands mots.



Je peux te conseiller le Δ-9-tétrahydrocannabinol qui devrait t'aider pour ton mal de tête et te détendre plus globalement

Par contre, j'ai du mal avec le changement d'hypothèse sur la matière noire : depuis plusieurs jours, on peut lire que les scientifiques ont décidé de ne plus supposer son existence par manque de preuves… Mais pourquoi l'avoir théorisée en premier lieu et s'en être servie dans un certains nombres de démonstrations (vitesse de révolution de la voie Lactée entre autres) ?
Le #2019845
Si ça se trouve, ils ont trouvé la matière noire, mais plutôt que d'expliquer ce que c'est, ils préfèrent dire qu'elle n'existe pas...
Le #2019877
bon ok
et ca nous sert a quoi de supposer que cest vrai ou pas ?
Le #2019884
Kiriito a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"ne prouvent pas stricto sensu" ... Holala, quelqu'un a de l'acide acétylsalicylique pour moi ? Ils m'ont donné mal au crâne avec leurs grands mots.



Je peux te conseiller le Δ-9-tétrahydrocannabinol qui devrait t'aider pour ton mal de tête et te détendre plus globalement

Par contre, j'ai du mal avec le changement d'hypothèse sur la matière noire : depuis plusieurs jours, on peut lire que les scientifiques ont décidé de ne plus supposer son existence par manque de preuves… Mais pourquoi l'avoir théorisée en premier lieu et s'en être servie dans un certains nombres de démonstrations (vitesse de révolution de la voie Lactée entre autres) ?


Sans doute pour tenter d'expliquer ce que l'on observait sans comprendre (ce qui est le but d'une théorie non ?

Ça me rappelle (un peu) l'histoire de la constante cosmologique:
1) 1917: on la met c'est mieux
2) 1932: ah non en fait c'était pourri, on l'enlève, comme l'univers est en expansion ça colle mieux à ce qu'a dit Hubble en 28
3) 1998: ah bah finalement on la remet ça colle avec l'accélération de l'expansion

Je pense que comme on arrive bien à calculer toutes les interactions gravitationnelles, on a du se dire "notre théorie ne peux pas être fausse, forcément il y a une masse qu'on ne vois pas", donc on a ajouté la matière noire, le truc c'est qu'a priori on a oublié de prendre en compte certain paramètres à la base (en tout cas c'est ce que semblent dire ces nouvelles recherches)
Le #2019911
Kiriito a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"ne prouvent pas stricto sensu" ... Holala, quelqu'un a de l'acide acétylsalicylique pour moi ? Ils m'ont donné mal au crâne avec leurs grands mots.



Je peux te conseiller le Δ-9-tétrahydrocannabinol qui devrait t'aider pour ton mal de tête et te détendre plus globalement

Par contre, j'ai du mal avec le changement d'hypothèse sur la matière noire : depuis plusieurs jours, on peut lire que les scientifiques ont décidé de ne plus supposer son existence par manque de preuves… Mais pourquoi l'avoir théorisée en premier lieu et s'en être servie dans un certains nombres de démonstrations (vitesse de révolution de la voie Lactée entre autres) ?


Ben c'est le but d'une théorie justement.
Tu poses une hypothèse et tu l'utilises pour essayer d'expliquer plein de choses qui s'en suivraient. Si ça ne marche pas c'est probablement ton hypothèse est fausse.
Si ça marche et que tu peux expliquer des tas d'autres trucs alors tu continues. Jusqu'à ce qu'un jour quelqu'un prouve ta théorie, ou au contraire l'infirme, à moins qu'elle ne soit pas prouvable mais qu'on finisse par la valider tellement tout s'emboîte bien.
J'avais une prof de math qui me disait que des thèses se faisaient sur une théorie, et que d'innombrables règles s'en suivaient. Des trucs géniaux qui offrent de nouvelles possibilités mathématiques. Oui mais des fois, au bout de x années, ben quelqu'un prouve que ta théorie est fausse.
C'est con
Mais c'est comme ça qu'on avance aussi.

Le #2019915
SeeJay a écrit :

Kiriito a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"ne prouvent pas stricto sensu" ... Holala, quelqu'un a de l'acide acétylsalicylique pour moi ? Ils m'ont donné mal au crâne avec leurs grands mots.



Je peux te conseiller le Δ-9-tétrahydrocannabinol qui devrait t'aider pour ton mal de tête et te détendre plus globalement

Par contre, j'ai du mal avec le changement d'hypothèse sur la matière noire : depuis plusieurs jours, on peut lire que les scientifiques ont décidé de ne plus supposer son existence par manque de preuves… Mais pourquoi l'avoir théorisée en premier lieu et s'en être servie dans un certains nombres de démonstrations (vitesse de révolution de la voie Lactée entre autres) ?


Ben c'est le but d'une théorie justement.
Tu poses une hypothèse et tu l'utilises pour essayer d'expliquer plein de choses qui s'en suivraient. Si ça ne marche pas c'est probablement ton hypothèse est fausse.
Si ça marche et que tu peux expliquer des tas d'autres trucs alors tu continues. Jusqu'à ce qu'un jour quelqu'un prouve ta théorie, ou au contraire l'infirme, à moins qu'elle ne soit pas prouvable mais qu'on finisse par la valider tellement tout s'emboîte bien.
J'avais une prof de math qui me disait que des thèses se faisaient sur une théorie, et que d'innombrables règles s'en suivaient. Des trucs géniaux qui offrent de nouvelles possibilités mathématiques. Oui mais des fois, au bout de x années, ben quelqu'un prouve que ta théorie est fausse.
C'est con
Mais c'est comme ça qu'on avance aussi.



Entièrement d'accord : mais là on n'a pas démontré que la théorie était fausse, on a juste décidé de s'en passer. Soit, après tout pourquoi pas ce n'est pas la question. Ce qui m'interroge c'est la justification : pas de preuve donc on passe à autre chose… OK…

Mais typiquement le boson de Higgs, avant de l'observer ce n'était qu'une variable dans des équations également. Pourtant, avant de "l'observer" (aux erreur statistiques près), on n'avait pas de preuve de son existence non plus… Il y a un écart dans le raisonnement qui m'échappe.

Mais bon à moins qu'un astrologue… heu astronome n'apporte d'explications hyper compliquées des tenants et aboutissants, ça restera un petit mystère pour moi. Je devrais réussir à faire avec
Le #2019940
Kiriito a écrit :

SeeJay a écrit :

Kiriito a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"ne prouvent pas stricto sensu" ... Holala, quelqu'un a de l'acide acétylsalicylique pour moi ? Ils m'ont donné mal au crâne avec leurs grands mots.



Je peux te conseiller le Δ-9-tétrahydrocannabinol qui devrait t'aider pour ton mal de tête et te détendre plus globalement

Par contre, j'ai du mal avec le changement d'hypothèse sur la matière noire : depuis plusieurs jours, on peut lire que les scientifiques ont décidé de ne plus supposer son existence par manque de preuves… Mais pourquoi l'avoir théorisée en premier lieu et s'en être servie dans un certains nombres de démonstrations (vitesse de révolution de la voie Lactée entre autres) ?


Ben c'est le but d'une théorie justement.
Tu poses une hypothèse et tu l'utilises pour essayer d'expliquer plein de choses qui s'en suivraient. Si ça ne marche pas c'est probablement ton hypothèse est fausse.
Si ça marche et que tu peux expliquer des tas d'autres trucs alors tu continues. Jusqu'à ce qu'un jour quelqu'un prouve ta théorie, ou au contraire l'infirme, à moins qu'elle ne soit pas prouvable mais qu'on finisse par la valider tellement tout s'emboîte bien.
J'avais une prof de math qui me disait que des thèses se faisaient sur une théorie, et que d'innombrables règles s'en suivaient. Des trucs géniaux qui offrent de nouvelles possibilités mathématiques. Oui mais des fois, au bout de x années, ben quelqu'un prouve que ta théorie est fausse.
C'est con
Mais c'est comme ça qu'on avance aussi.



Entièrement d'accord : mais là on n'a pas démontré que la théorie était fausse, on a juste décidé de s'en passer. Soit, après tout pourquoi pas ce n'est pas la question. Ce qui m'interroge c'est la justification : pas de preuve donc on passe à autre chose… OK…

Mais typiquement le boson de Higgs, avant de l'observer ce n'était qu'une variable dans des équations également. Pourtant, avant de "l'observer" (aux erreur statistiques près), on n'avait pas de preuve de son existence non plus… Il y a un écart dans le raisonnement qui m'échappe.

Mais bon à moins qu'un astrologue… heu astronome n'apporte d'explications hyper compliquées des tenants et aboutissants, ça restera un petit mystère pour moi. Je devrais réussir à faire avec


Ben ca reste une théorie différente.
De nombreuses recherches partent dans des directions différentes pour expliquer le même phénomène.
Donc à mon sens ce n'est pas choquant que l'on décide de se passer d'une constante ou d'autre chose lorsque l'on part sur une autre piste, un autre angle.
Celui qui prouvera sa théorie l'emportera
Le #2019983
SeeJay a écrit :

Kiriito a écrit :

SeeJay a écrit :

Kiriito a écrit :

Ulysse2K a écrit :

"ne prouvent pas stricto sensu" ... Holala, quelqu'un a de l'acide acétylsalicylique pour moi ? Ils m'ont donné mal au crâne avec leurs grands mots.



Je peux te conseiller le Δ-9-tétrahydrocannabinol qui devrait t'aider pour ton mal de tête et te détendre plus globalement

Par contre, j'ai du mal avec le changement d'hypothèse sur la matière noire : depuis plusieurs jours, on peut lire que les scientifiques ont décidé de ne plus supposer son existence par manque de preuves… Mais pourquoi l'avoir théorisée en premier lieu et s'en être servie dans un certains nombres de démonstrations (vitesse de révolution de la voie Lactée entre autres) ?


Ben c'est le but d'une théorie justement.
Tu poses une hypothèse et tu l'utilises pour essayer d'expliquer plein de choses qui s'en suivraient. Si ça ne marche pas c'est probablement ton hypothèse est fausse.
Si ça marche et que tu peux expliquer des tas d'autres trucs alors tu continues. Jusqu'à ce qu'un jour quelqu'un prouve ta théorie, ou au contraire l'infirme, à moins qu'elle ne soit pas prouvable mais qu'on finisse par la valider tellement tout s'emboîte bien.
J'avais une prof de math qui me disait que des thèses se faisaient sur une théorie, et que d'innombrables règles s'en suivaient. Des trucs géniaux qui offrent de nouvelles possibilités mathématiques. Oui mais des fois, au bout de x années, ben quelqu'un prouve que ta théorie est fausse.
C'est con
Mais c'est comme ça qu'on avance aussi.



Entièrement d'accord : mais là on n'a pas démontré que la théorie était fausse, on a juste décidé de s'en passer. Soit, après tout pourquoi pas ce n'est pas la question. Ce qui m'interroge c'est la justification : pas de preuve donc on passe à autre chose… OK…

Mais typiquement le boson de Higgs, avant de l'observer ce n'était qu'une variable dans des équations également. Pourtant, avant de "l'observer" (aux erreur statistiques près), on n'avait pas de preuve de son existence non plus… Il y a un écart dans le raisonnement qui m'échappe.

Mais bon à moins qu'un astrologue… heu astronome n'apporte d'explications hyper compliquées des tenants et aboutissants, ça restera un petit mystère pour moi. Je devrais réussir à faire avec


Ben ca reste une théorie différente.
De nombreuses recherches partent dans des directions différentes pour expliquer le même phénomène.
Donc à mon sens ce n'est pas choquant que l'on décide de se passer d'une constante ou d'autre chose lorsque l'on part sur une autre piste, un autre angle.
Celui qui prouvera sa théorie l'emportera


On ne prouve pas une théorie (jamais), on en fait une suffisamment robuste pour qu'elle ne puisse être réfutée par les observations.

Une théorie ce n'est pas la vérité, c'est simplement la meilleure façon de décrire ce que l'on observe.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme