Réchauffement climatique : les modèles prévisionnels sont sous-évalués sur les effets de long terme

Le par  |  31 commentaire(s) Source : CNRS
rechauffement climatique oceans

Selon un nouveau passage en revue des variations climatiques dans le passé, nos modèles climatiques actuels sous-évaluent les effets de long terme du réchauffement climatique, même dans le cas d'un réchauffement limité à 2 degrés.

L'un des temps forts de la COP 21 organisée à Paris fin 2015 a été de se mettre d'accord sur un effort général des gouvernements pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés, seuil en-dessous duquel les scientifiques estiment que les conséquences du réchauffement resteront relativement maîtrisables.

NASA photo TerreAu-delà, la situation deviendrait beaucoup plus compliquée, avec des événements climatiques majeurs et dévastateurs, selon nos modèles climatiques actuels.

Toutefois, selon une étude parue dans Nature Géoscience, fruit du travail de 59 chercheurs (dont certains du CNRS) dans 17 pays, qui a passé en revue différentes périodes passées de réchauffement climatique durant les 3,5 millions d'années, nos modèles climatiques actuels "sous-estiment probablement le changement  climatique à venir, particulièrement pour les projections de réponse à long terme pour les scénarios de poursuite des rejets de gaz à effet de serre".

Si les tendances de nos modèles sur les prochaines décennies semblent relativement concorder avec les données passées pour des évolutions modérées du réchauffement climatique, les conséquences de l'amplification du réchauffement par les régions polaires ne seraient pas suffisamment pris en compte, avec des effets plus massifs que ceux décrits dans les modélisations.

L'étude relève qu'un réchauffement de 2 degrés par rapport aux niveaux pré-industriels suffira pour déplacer les zones climatiques avec des zones polaires réduites sur plusieurs milliers d'années et un relâchement massif de gaz à effet de serre associé à une montée des eaux de plusieurs mètres.

Les zones tempérées vont donc remonter vers les pôles et les zones de plus haute altitude, dégelant le permafrost des régions sub-polaires et aggravant les dégagements de gaz carbonique.

L'étude relève que la limitation du réchauffement à 2 degrés telle que prévue par l'accord de Paris devrait permettre d'éviter un "emballement catastrophique" mais qu'il convient de mieux prendre en compte le "CO2 additionnel issu du permafrost" dans les modèles.

Toutefois, cela n'empêchera pas la montée des eaux à des niveaux de plus de 6 mètres et sur une période de plusieurs milliers d'années, avec un rythme de montée des eaux accéléré par rapport aux précédentes décennies. Les problématiques de migrations climatiques risquent bientôt de se poser de façon aigue...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2020801
De toute manière, dans le mur, on y va, et à toute vitesse. D'abord, on avait un déni global lié au réchauffement climatique, puis là, on veut limiter à 2°C, mais les mesures ne sont que des broutilles. Il faut garder à l'esprit que l'on est comme dans une cocotte minute, et que l'on crame toujours plus d'énergie (donc chaleur) pour notre confort.
Dans le domaine informatique, on mine le bitcoin, on essaie de développer le big data, l'IOT. Ces technos d'avenir ne sont pas très eco friendly. Autre exemple, chaque foyer a sa box, pour internet et le téléphone. C'est pas non plus neutre d'avoir tel système branché en permanence.
Hier, j'attendais un de mes fistons devant l'école. Bah, y'avait quelque bobo qui laissait le moteur allumé pour avoir sa clim..... C'est juste dégoutant, et j'en suis venu à la conclusion que l'Homme ne mérite pas de vivre sur Terre. Il faut juste être patient, je pense que l'on ne pourra empêcher la condamnation de nos générations futures.
Le #2020802
yam103 a écrit :

De toute manière, dans le mur, on y va, et à toute vitesse. D'abord, on avait un déni global lié au réchauffement climatique, puis là, on veut limiter à 2°C, mais les mesures ne sont que des broutilles. Il faut garder à l'esprit que l'on est comme dans une cocotte minute, et que l'on crame toujours plus d'énergie (donc chaleur) pour notre confort.
Dans le domaine informatique, on mine le bitcoin, on essaie de développer le big data, l'IOT. Ces technos d'avenir ne sont pas très eco friendly. Autre exemple, chaque foyer a sa box, pour internet et le téléphone. C'est pas non plus neutre d'avoir tel système branché en permanence.
Hier, j'attendais un de mes fistons devant l'école. Bah, y'avait quelque bobo qui laissait le moteur allumé pour avoir sa clim..... C'est juste dégoutant, et j'en suis venu à la conclusion que l'Homme ne mérite pas de vivre sur Terre. Il faut juste être patient, je pense que l'on ne pourra empêcher la condamnation de nos générations futures.


En 1750 il y avait pas d'ordi et de voitures ,le climat était pas stable http://www.longrangeweather.com/1750ad.htm
En 1600 http://www.longrangeweather.com/1600ad.htm
Le #2020803
Yves6 a écrit :

yam103 a écrit :

De toute manière, dans le mur, on y va, et à toute vitesse. D'abord, on avait un déni global lié au réchauffement climatique, puis là, on veut limiter à 2°C, mais les mesures ne sont que des broutilles. Il faut garder à l'esprit que l'on est comme dans une cocotte minute, et que l'on crame toujours plus d'énergie (donc chaleur) pour notre confort.
Dans le domaine informatique, on mine le bitcoin, on essaie de développer le big data, l'IOT. Ces technos d'avenir ne sont pas très eco friendly. Autre exemple, chaque foyer a sa box, pour internet et le téléphone. C'est pas non plus neutre d'avoir tel système branché en permanence.
Hier, j'attendais un de mes fistons devant l'école. Bah, y'avait quelque bobo qui laissait le moteur allumé pour avoir sa clim..... C'est juste dégoutant, et j'en suis venu à la conclusion que l'Homme ne mérite pas de vivre sur Terre. Il faut juste être patient, je pense que l'on ne pourra empêcher la condamnation de nos générations futures.


En 1750 il y avait pas d'ordi et de voitures ,le climat était pas stable http://www.longrangeweather.com/1750ad.htm
En 1600 http://www.longrangeweather.com/1600ad.htm


Il est vrai que le climat a toujours changé avec les époques mais il est aussi prouvé que notre activité industrielle a donné un méchant coup d'accélérateur. Voir même un excès de vitesse maintenant.

Mais bon, tant que les dégâts (financiers) provoqués par la Nature (j’appelle cela sa rébellion) ne surpasseront pas les dépenses que doivent mettre en oeuvre les états pour tout remettre en ordre, ça continuera.

La survie de l'espèce humaine et des animaux, les gros financiers s'en tapent. Ils ne se rendent pas compte qu'ils tombent aussi car, en passant devant chaque étage, ils disent : "ne vous tracassez pas, jusqu'ici, tout va bien"

Suffit de voir les aberrantes déclarations de Trump sur ce sujet.
Le #2020808
tmtisfree a écrit :

Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas eu notre trait de coke sous forme de propagande climastrologiste sur ce site, qui, effet du hasard récurrent, trouve toujours sa place en été quand les températures remontent enfin (ce qui est normal en été, c'est la météo).

Je note au passage que le conditionnel du communiqué de presse a disparu corps et biens, que le scepticisme de mise quand on parle de modèles non vérifiés, non validés et non fiables, incapables de reproduire le passé mais prétendant tout de même décrire à long terme un système chaotique est inexistant, etc. Toute la prudence scientifique étant en matière de réchaufroidissement synonyme de déni, comme chacun le sait, le plumitif s'en est donné à cœur joie dans l'alarmisme primitif.

PS : pour les croyants, il y a toujours un morceau de corde disponible et des arbres en quantité pour l'utiliser si le besoin s'en fait sentir. Vous ne nous manquerez pas, c'est promis.


L'encouragement au suicide rend stupide le message, pourtant entendable dans sa première partie...

Sinon si tu es aussi bien renseigné, n'hésite pas à tenter de convaincre la communauté scientifique...
Le #2020809
tmtisfree a écrit :

Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas eu notre trait de coke sous forme de propagande climastrologiste sur ce site, qui, effet du hasard récurrent, trouve toujours sa place en été quand les températures remontent enfin (ce qui est normal en été, c'est la météo).

Je note au passage que le conditionnel du communiqué de presse a disparu corps et biens, que le scepticisme de mise quand on parle de modèles non vérifiés, non validés et non fiables, incapables de reproduire le passé mais prétendant tout de même décrire à long terme un système chaotique est inexistant, etc. Toute la prudence scientifique étant en matière de réchaufroidissement synonyme de déni, comme chacun le sait, le plumitif s'en est donné à cœur joie dans l'alarmisme primitif.

PS : pour les croyants, il y a toujours un morceau de corde disponible et des arbres en quantité pour l'utiliser si le besoin s'en fait sentir. Vous ne nous manquerez pas, c'est promis.


Peut être qu'il est temps de comprendre que le réchauffement climatique est une réalité. Il faut être stupide et bornée pour le nier.
Le #2020810
tmtisfree a écrit :

Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas eu notre trait de coke sous forme de propagande climastrologiste sur ce site, qui, effet du hasard récurrent, trouve toujours sa place en été quand les températures remontent enfin (ce qui est normal en été, c'est la météo).

Je note au passage que le conditionnel du communiqué de presse a disparu corps et biens, que le scepticisme de mise quand on parle de modèles non vérifiés, non validés et non fiables, incapables de reproduire le passé mais prétendant tout de même décrire à long terme un système chaotique est inexistant, etc. Toute la prudence scientifique étant en matière de réchaufroidissement synonyme de déni, comme chacun le sait, le plumitif s'en est donné à cœur joie dans l'alarmisme primitif.

PS : pour les croyants, il y a toujours un morceau de corde disponible et des arbres en quantité pour l'utiliser si le besoin s'en fait sentir. Vous ne nous manquerez pas, c'est promis.


"Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas eu notre trait de coke sous forme de propagande climastrologiste sur ce site, qui, effet du hasard récurrent"

Ca faisait aussi bien longtemps que tu n'étais pas passé sur ce site, et hasard récurrent, juste quand il a des publications sur ce sujet...
Je ne crois pas trop au hasard, je crois juste que tes payé par les industriels pour tenter de noyer le poisson, de mettre le doute dans ce qui devient aujourd'hui une triste réalité.
Le #2020814
le problème est soluble, mais pas par 50 millions de voitures électriques......

Que la flotte (Tankers, porte-containers, yacht...) commence par s'électrifier, après, on pourra commencer à venir nous culpabiliser.....
Le #2020817
lebonga a écrit :

le problème est soluble, mais pas par 50 millions de voitures électriques......

Que la flotte (Tankers, porte-containers, yacht...) commence par s'électrifier, après, on pourra commencer à venir nous culpabiliser.....


Exactement, j'ai entendu parler de cette polution maritime, par les porte containers qui tournent au fuel le plus lourd, le fond de cuve des raffineries.
Mais voilà, dans tous les cas, c'est le business qui prime, on ne touche pas à ce qui fait tourner l'économie. Par contre, les économies énergétiques de bout de chandelle, forcée et qui profitent principalement à l'économie, là, on est champion.
Le #2020818
tmtisfree a écrit :

Ça faisait bien longtemps qu'on n'avait pas eu notre trait de coke sous forme de propagande climastrologiste sur ce site, qui, effet du hasard récurrent, trouve toujours sa place en été quand les températures remontent enfin (ce qui est normal en été, c'est la météo).

Je note au passage que le conditionnel du communiqué de presse a disparu corps et biens, que le scepticisme de mise quand on parle de modèles non vérifiés, non validés et non fiables, incapables de reproduire le passé mais prétendant tout de même décrire à long terme un système chaotique est inexistant, etc. Toute la prudence scientifique étant en matière de réchaufroidissement synonyme de déni, comme chacun le sait, le plumitif s'en est donné à cœur joie dans l'alarmisme primitif.

PS : pour les croyants, il y a toujours un morceau de corde disponible et des arbres en quantité pour l'utiliser si le besoin s'en fait sentir. Vous ne nous manquerez pas, c'est promis.


Waouw ! C'est profond ce que tu dis... Dans le sens de creux.

Lis un peu ceci, ça te rendra un peu plus... "malin" :

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/observation-terre-satellites-jason-ont-revolutionne-notre-connaissance-climat-16322/#xtor=RSS-8
Le #2020823
Il y a un problème de pollution et le climat change de toute façon, c'est surtout que la terre ne sait plus suivre l'homme dans sa consommation exponentielle.

Faudrait une résolution de l'Onu pour limiter les naissances dans le monde pour réduire le nombre de personnes sur terre de façon civique.

Moins d'êtres humains, c'est moins de pollution de plus avec les technologies, l'homme devient de plus en plus remplaçable par des automates.

C'est un problème pas évident à résoudre dans notre système
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme