Comment sera l’école de demain ?

Le par  |  13 commentaire(s)
ecole

Alors que la technologie a révolutionné en profondeur de nombreux secteurs, certains comme l’éducation restent un peu à la traîne. Pourtant la majorité des spécialistes en technologies de l’éducation s’accordent pour dire que l’enseignement du futur sera personnalisé.

Grâce aux nouvelles technologies, la transmission du savoir, mission fondamentale du professeur, pourra être adaptée à tous les profils et surtout aux différentes formes d’intelligence. Les cours de français ou de mathématique ne seront plus globalisés mais plutôt taillés sur mesure pour chaque élève afin que chacun puisse apprendre à son rythme. Cette révolution dans l’enseignement sera rendue possible grâce aux développements effectués dans l’intelligence artificielle.

ecole-ordinateur

 Intelligence artificielle 

Dans le domaine des innovations, l’intelligence artificielle est la plus prometteuse. On ne peut plus penser, de nos jours, qu’il est possible de faire suivre le même cours à trente élèves simultanément. L’IA permet de personnaliser l’enseignement et de l’adapter en fonction de l’intelligence ou des facultés d’appréhensions de chacun.

En France, Lalilo a par exemple développé un algorithme qui évalue les erreurs de lecture les plus communes chez les élèves et les fait travailler sur ces difficultés spécifiques, il s'agit ici d'une plateforme intelligente d'adaptive learning de la lecture destinée à lutter contre l'illettrisme grâce à une intelligence artificielle.

En Inde, la start-up Vahan s’est penchée sur un autre type d’approche afin de venir en aide aux plus défavorisés.  Plutôt que de se focaliser sur l’enseignement en ligne, ils ont mis l’accent sur l’apprentissage avec un téléphone portable sans avoir besoin d’une connexion internet. L’utilisateur n’a plus qu’à composer un numéro de téléphone qui le recontacte automatiquement et le met en relation avec un professeur d’anglais avec lequel il peut dialoguer. L’intelligence artificielle a remplacé petit à petit les professeurs humains qui étaient présents au début du développement de l’outil. Cette évolution permet une plus grande prise en charge des demandes. 

De par le monde, de nombreuses autres expériences d’usage de l’IA dans le domaine éducatif sont en cours, notamment dans l’enseignement supérieur comme le fait Georgia Tech aux États-Unis. Ces derniers ont en effet codé un assistant pédagogique qui est disponible vingt-quatre heures sur vingt-quatre pour répondre aux questions des étudiants. Plusieurs étudiants l’ont testé sans savoir qu’ils n’avaient pas à faire à un véritable professeur et ils n’ont perçu aucune différence. 

Les classes du futur 

En parallèle à l’évolution technologique il faudra repenser la salle de classe. Dans l’idéal elle serait ouverte et les élèves n’auraient pas besoin d’être en rangées. En Australie une école pionnière a ainsi cassé tous les murs, il n’y a plus de classes en tant que telles mais des niveaux. L’interdisciplinarité est la clef de cette pédagogie innovante. Les élèves évoluent pratiquement en complète autonomie, les professeurs n’intervenant uniquement qu'en cas de difficultés, comme le ferait un coach. L’outil technologique tient dans une poche et la méthode est particulièrement adaptée aux collégiens et lycéens. Elle n’est par contre pas conseillée pour le primaire où l’on a besoin d’apprendre les fondamentaux : lire, écrire et compter. Mais sans doute, dans un futur proche, ceux-ci seront aussi enseignés de manière personnalisée et collaborative pour le plus grand bien de la génération de demain.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2018614
Et le mot mystérieux est...

"Intelligence Artificielle..." !!

C'est vraiment du n'importe quoi...

'L’utilisateur n’a plus qu’à composer un numéro de téléphone qui le recontacte automatiquement et le met en relation avec un professeur d’anglais avec lequel il peut dialoguer. L’intelligence artificielle a remplacé petit à petit les professeurs humains qui étaient présents au début du développement de l’outil."
Elle est où l'intelligence artificielle là-dedans?

Vous avez oublié de mentionner Big Data et Cloud..
Le #2018616
zorglub123 a écrit :

Et le mot mystérieux est...

"Intelligence Artificielle..." !!

C'est vraiment du n'importe quoi...

'L’utilisateur n’a plus qu’à composer un numéro de téléphone qui le recontacte automatiquement et le met en relation avec un professeur d’anglais avec lequel il peut dialoguer. L’intelligence artificielle a remplacé petit à petit les professeurs humains qui étaient présents au début du développement de l’outil."
Elle est où l'intelligence artificielle là-dedans?

Vous avez oublié de mentionner Big Data et Cloud..


je ne citais Vahan en Inde que comme exemple mais oui ils utilisent bien de l'intelligence artificielle, tu peux avoir plus d'info ici : http://vahan.co

Mais pour moi l'exemple le plus parlant est bien Georgia Tech ou les étudiants parlent à une AI sans s'en rendre compte
Le #2018621
Comment sera l'école demain ? Vaste question...

Si ce sont les majors de promotion diplômés de l'école nationale supérieure d'incompétence appliquée (qu'on appelle aussi l'ENA) qui s'enchaînent au ministère de l'éducation, il y a de quoi être inquiet, vous ne croyez pas ?
Le #2018622
Quand j'en parle à ma femme (qui est prof) elle se met en colère tout de suite.
C'est dommage, je pense que l'IA pourrait avoir sa place dans le monde de l'éducation. Un ordi ne se fatigue jamais, il ne s'énerve jamais.

Il faut bien sûr garder les relations humaines, il faut des profs. Mais l'IA peut apporter son lot d'amélioration et aider aider nos jeunes qui en ont bien besoin.
Le #2018639
Demain elle sera fermée parce qu'on sera dimanche.
Le #2018647
Subutox a écrit :

Demain elle sera fermée parce qu'on sera dimanche.



Le #2018652
Tant que l'on ne comprendra pas que éducation = travail personnel de l'élève avant tout on se plantera. La laisser libre c'est de laisser libre de glandouiller. Faut être naïf de croire qu'il ferait autre chose.
Le #2018669
L'école de Demain ?, yen aura plus besoin... la robotique et les IA auront skoité tous les secteurs d'activité et elles s'auto-programmeront il y aura des lunettes qui liront calculeront à ta place et pour l’écriture l’écran aura remplacé le stylo et le papier donc ses mêmes lunettes écriront à ta place ce que tu leur diras vocalement...

En cas de panne mondiale ?, bah ce sera une grande aventure pour beaucoup de monde, comme la redécouverte du torchage de cul vu que le chiotte qui le faisait sera HS.

[Se sauve]
Le #2018676
Moi j'aimerais que l'école de demain s'occupe plus des enfants en difficultés scolaires.

Je sais que ce n'est pas le sujet, mais il y a encore trop d'échec scolaire.
Le #2018681
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme