Cora : le taxi volant autonome de Kitty Hawk

Le par  |  0 commentaire(s)
Cora-Kitty-Hawk

Entre l'hélicoptère et l'avion, voici Cora, l'aéronef tout électrique qui se rêve à son tour en taxi volant autonome.

Avec le soutien financier de Larry Page, cofondateur de Google et directeur général de sa maison-mère Alphabet, la société californienne Kitty Hawk avait déjà fait parler d'elle en présentant un prototype du Flyer. Elle présente désormais un tout autre type d'aéronef.

Baptisé Cora, l'engin (un prototype) se veut être un taxi volant autonome entièrement électrique. Équipé d'une douzaine de rotors indépendants, il décolle et atterrit à la verticale comme un hélicoptère, mais il vole comme un avion grâce à une hélice à l'arrière.

Cora-2

Avec une envergure de 11 mètres, Cora peut atteindre la vitesse de 180 km/h, et œuvrer à une altitude comprise entre 150 et plus de 900 mètres au-dessus du sol. Pour le moment, il peut parcourir une centaine de kilomètres.

Conçu pour transporter deux passagers, Cora utilisera un logiciel de pilotage autonome. Trois calculateurs de vol indépendants calculent chacun sa position. Parmi les diverses mesures de sécurité, un parachute doit permettre d'atterrir en cas de panne.

Cora-1

Kitty Hawk veut d'abord commercialiser un service de taxi en Nouvelle-Zélande. Un objectif visé d'ici les trois prochaines années. À la tête de Kitty Hawk, on retrouve Sebastian Thrun, qui a notamment aidé Google dans la voiture autonome. L'opérateur de Kitty Hawk en Nouvelle-Zélande est Zephyr Airworks.

Avec Cora, Kitty Hawk dit vouloir donner à tout le monde un moyen rapide et facile de se déplacer, en survolant la circulation et en préservant la planète. Uber, Airbus ou encore EHang ont également leur petite idée sur la question.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme