COVID-19 : les applications européennes de traçage s'unissent, sauf en France

Le par Mathieu M.  |  11 commentaire(s)
stopcovid

À l'heure où la lutte contre la propagation du Covid-19 prend un tournant européen avec une uniformisation des applications de traçage, la France reste sur la touche.

Afin de renforcer l'intérêt et l'efficacité des applications de traçage du Covid-19, les membres de l'Union européenne ont récemment voté une uniformisation et un partage des données. Malheureusement, avec son application la France n'est pas en mesure de collaborer.

stopcovid

En Europe, les applications de traçage du Covid-19 connaissent un certain succès avec des résultats variables entre chaque pays. Mais face à la libre circulation des biens et personne, l'Europe a besoin d'uniformiser ses applications ou à défaut, de partager les données pour que le concept se montre efficace notamment dans les zones frontalières.

L'Allemagne, l'Irlande et l'Italie cumulent 30 millions de téléchargements de leur application de suivi. Les trois pays viennent de s'accorder sur un partage des données. En France, on ne compte que 2,3 millions de téléchargements pour moins de 80 notifications envoyées aux utilisateurs.

Prochainement, la République tchèque, Danemark, Lettonie et Espagne partageront également leurs données, mais pour la France, il n'en sera pas question.

La France a annoncé ne pas pouvoir rejoindre le mouvement pour une raison simple : l'application a été entièrement développée sur une base maison et n'exploite pas l'API de Google ni Apple qui est exploité sur les autres applications nationales.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
skynet offline Hors ligne VIP icone 83163 points
Le #2111290
"La France a annoncé ne pas pouvoir rejoindre le mouvement pour une raison simple : l'application a été entièrement développée sur une base maison et n'exploite pas l'API de Google ni Apple qui est exploité sur les autres applications nationales."

Pas facile à gérer tout ça !
Si on prend les API Google la moitié de la population va pester contre le traçage des gens et si on garde notre solution propriétaire l'autre moitié de la population peste contre le coût
FRANCKYIV offline Hors ligne VIP icone 54465 points
Premium
Le #2111293
skynet a écrit :

"La France a annoncé ne pas pouvoir rejoindre le mouvement pour une raison simple : l'application a été entièrement développée sur une base maison et n'exploite pas l'API de Google ni Apple qui est exploité sur les autres applications nationales."

Pas facile à gérer tout ça !
Si on prend les API Google la moitié de la population va pester contre le traçage des gens et si on garde notre solution propriétaire l'autre moitié de la population peste contre le coût


Moralité :

Le français ne sait faire que de râler ...
Anonyme
Le #2111301
skynet a écrit :

"La France a annoncé ne pas pouvoir rejoindre le mouvement pour une raison simple : l'application a été entièrement développée sur une base maison et n'exploite pas l'API de Google ni Apple qui est exploité sur les autres applications nationales."

Pas facile à gérer tout ça !
Si on prend les API Google la moitié de la population va pester contre le traçage des gens et si on garde notre solution propriétaire l'autre moitié de la population peste contre le coût


"...Pas facile à gérer tout ça !..."
Effectivement, mais quand on vois ce que coûte stopcovid -en France- pour le (très) peu de résultat, on pourrait déjà arrêter les frais et réfléchir à autre chose, non ?

Question : pourquoi les autres pays acceptent gogole ?
Faut pas dire que c'est uniquement à cause du traçage qu'il est rejeté en France ; les autres européens sont pas plus bêtes/suspicieux que les FR.

Comment se fait-il que "L'Allemagne, l'Irlande et l'Italie cumulent 30 millions de téléchargements" ?
mais bon, j'aimerai bien connaitre aussi leur taux de notification.
neibaf offline Hors ligne Vétéran icone 1446 points
Le #2111315
On tape beaucoup sur ce choix français. Pour ma part, je trouve sein et rationnel de s'être passé de Google et Apple...
Usernet offline Hors ligne Héroïque icone 546 points
Le #2111329
Je traverse 3 frontières de 3 pays par jours.
Paris la Babylone me fera toujours bien rire.
Pauvre Europe.
lebonga offline Hors ligne VIP avatar 32257 points
Le #2111332
Perso, j'aurai pas compté sur une appli pour gérer la contamination...

Après, si c'est un passage obligé, et que c'est efficace, soit on adhère au choix commun pour combiner les chiffres, soit on tente le cavalier seul ; ça coûte cher, et c'est peu efficace...
Anonyme
Le #2111338
neibaf a écrit :

On tape beaucoup sur ce choix français. Pour ma part, je trouve sein et rationnel de s'être passé de Google et Apple...


Ça se défend, mais ce qui est beaucoup moins rationnel, c'est de nous bassiner depuis des dizaines d'années avec l'Europe, et de ne pas développer une application européenne dès le départ.
albaphil offline Hors ligne Habitué avatar 192 points
Le #2111354
Ce que j’adore c’est tous les « spécialistes » qui découvrent le traçage de leur données à l’occasion de Stop COVID quand ils sont tous en permanence sur FB, utilisent Google a fond et tous les autres « services » de ces groupes... en ralant bien évidemment....
dan4 offline Hors ligne VIP icone 5351 points
Le #2111475
...Et après?

La grippe. J'aimerais bien une application pour savoir quand mon voisin est là. De même, je pourrais plus facilement l'éviter.
tiseult offline Hors ligne VIP avatar 7940 points
Le #2111658
google et apple savent déjà en permanence où on est sauf (peut etre) en refusant le traçage. je vois pas l'interet de pas utiliser leur service
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire