Le créateur de l'Ether met en garde contre la spéculation des cryptomonnaies

Le par  |  15 commentaire(s)
Ethereum logo

Les cryptomonnaies connaissent une forte popularité depuis l'envolée du cours du Bitcoin, au point d'inquiéter les gouvernements. Et aujourd'hui, c'est le créateur de l'Ethereum qui évoque les dangers de cet emballement.

Vitalik Buterin n'a que 24 ans, pourtant il a créé l'une des cryptomonnaies les plus en vogue actuellement : l'ethereum. Le Canadien d'origine russe partage ainsi "Les cryptomonnaies sont encore une classe d'actifs nouvelle et hyper volatile. Elles pourraient chuter près de zéro à tout instant" ajoutant "Ne mettez pas plus d'argent que vous ne pouvez vous permettre de perdre dans ces devises. Si vous vous demandez comment placer vos économies, les actifs traditionnels sont encore la solution la plus pérenne."

Ethereum logo

La récente chute du Bitcoin de plus de 20 000 dollars à moins de 10 000 dollars a occasionné de lourdes pertes chez une foule d'investisseurs. Récemment, certains pays annonçaient la fermeture de certaines plateformes d'échange tandis que des banques annonçaient bloquer l'achat de cryptomonnaie avec des cartes de crédit.

Les prévisions des analystes se bousculent sur le marché des cryptomonnaies avec autant de théories qu'il existe de devises différentes, mais sans aucune certitude quant à leur application. L'ether est passé de 13 dollars à 900 dollars en à peine un an, mais rien n'indique que la hausse des valeurs se poursuivra.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2001663
""Les cryptomonnaies sont encore une classe d'actifs nouvelle et hyper volatile. Elles pourraient chuter près de zéro à tout instant"

Et pourtant quand on dit ça on passe pour des vieux cons qui n'y connaissent rien
Le #2001671
Je pense que le gars a fait cette déclaration pour ne pas qu'on l'implique en cas de crash.
Anonyme
Le #2001672
skynet a écrit :

""Les cryptomonnaies sont encore une classe d'actifs nouvelle et hyper volatile. Elles pourraient chuter près de zéro à tout instant"

Et pourtant quand on dit ça on passe pour des vieux cons qui n'y connaissent rien


Exactement. Alors que d'une manière générale, ceux qui connaissent vraiment la technologie du truc sont plutôt prudents sur la valorisation future de ces cryptomonnaies. Ce sont les kékés casse-cous spéculateurs qui sont sans nuances dans leur éloge de ces valeurs magiques qui ne peuvent que monter.

Bitcoin au début, oui ça ne pouvait que monter, faible valorisation et conception déflationiste oblige (mais même là, les dévelopeurs de ce qui allait devenir Core restaient prudents). Les cryptomonnaies aujourd'hui, alors qu'il s'en crée limite plusieurs par jour, que la capitatisation totale est plus que conséquente, et que les challenges techniques (stockage de ces blockchains qui ne font que grossir) restent non résolus, ce n'est pas garanti et en tout cas il y aura des perdants.
Anonyme
Le #2001675
Rymix a écrit :




Quand on parle du loup...
Le #2001683
MiloYiannopoulos a écrit :

Rymix a écrit :




Quand on parle du loup...


Ce sont les kékés casse-cous spéculateurs qui sont sans nuances dans leur éloge de ces valeurs magiques qui ne peuvent que monter.

Tu fais ce que tu veux, personne n'est forcé d'avoir des crypto ou pas.
Après si le fait de ne pas en avoir deviens un prétexte pour être triste et devenir méchant avec les gens qui invertissent dans les cryptos, je peux rien pour toi.

C'est comme la bourse, ils y a des gagnants et des perdants.
L'adage : "On ne met que ce qu'on peux se perdre de perdre", c'est connu de tous.
Si tu met 100 000$, prépare toi à tout perdre.

Mais c'est des gens comme les kékés que tu critiques qui font vivre les cryptos que tu le veuillent ou non
Anonyme
Le #2001689
Rymix a écrit :

MiloYiannopoulos a écrit :

Rymix a écrit :




Quand on parle du loup...


Ce sont les kékés casse-cous spéculateurs qui sont sans nuances dans leur éloge de ces valeurs magiques qui ne peuvent que monter.

Tu fais ce que tu veux, personne n'est forcé d'avoir des crypto ou pas.
Après si le fait de ne pas en avoir deviens un prétexte pour être triste et devenir méchant avec les gens qui invertissent dans les cryptos, je peux rien pour toi.

C'est comme la bourse, ils y a des gagnants et des perdants.
L'adage : "On ne met que ce qu'on peux se perdre de perdre", c'est connu de tous.
Si tu met 100 000$, prépare toi à tout perdre.

Mais c'est des gens comme les kékés que tu critiques qui font vivre les cryptos que tu le veuillent ou non


Bitcoin se portait très bien avant l'invasion des spéculateurs n'y voyant rien de plus qu'une source de profit et un modèle de ponzi réplicable à l'infini. Il n'a ni été inventé ni été implémenté par ces gens-là non plus. Bref, tu accordes trop de crédit à tes semblables.
Mieux encore : à une époque il était effectivement utilisable pour réaliser des transactions gratuites, petites ou grandes
Le #2001800
MiloYiannopoulos a écrit :

Rymix a écrit :

MiloYiannopoulos a écrit :

Rymix a écrit :




Quand on parle du loup...


Ce sont les kékés casse-cous spéculateurs qui sont sans nuances dans leur éloge de ces valeurs magiques qui ne peuvent que monter.

Tu fais ce que tu veux, personne n'est forcé d'avoir des crypto ou pas.
Après si le fait de ne pas en avoir deviens un prétexte pour être triste et devenir méchant avec les gens qui invertissent dans les cryptos, je peux rien pour toi.

C'est comme la bourse, ils y a des gagnants et des perdants.
L'adage : "On ne met que ce qu'on peux se perdre de perdre", c'est connu de tous.
Si tu met 100 000$, prépare toi à tout perdre.

Mais c'est des gens comme les kékés que tu critiques qui font vivre les cryptos que tu le veuillent ou non


Bitcoin se portait très bien avant l'invasion des spéculateurs n'y voyant rien de plus qu'une source de profit et un modèle de ponzi réplicable à l'infini. Il n'a ni été inventé ni été implémenté par ces gens-là non plus. Bref, tu accordes trop de crédit à tes semblables.
Mieux encore : à une époque il était effectivement utilisable pour réaliser des transactions gratuites, petites ou grandes


Tu peux dire ce que tu veux, pour moi l’intérêt du public est nécessaire pour une adoption de masse
Le #2001957
Anonyme
Le #2002033
Rymix a écrit :

MiloYiannopoulos a écrit :

Rymix a écrit :

MiloYiannopoulos a écrit :

Rymix a écrit :




Quand on parle du loup...


Ce sont les kékés casse-cous spéculateurs qui sont sans nuances dans leur éloge de ces valeurs magiques qui ne peuvent que monter.

Tu fais ce que tu veux, personne n'est forcé d'avoir des crypto ou pas.
Après si le fait de ne pas en avoir deviens un prétexte pour être triste et devenir méchant avec les gens qui invertissent dans les cryptos, je peux rien pour toi.

C'est comme la bourse, ils y a des gagnants et des perdants.
L'adage : "On ne met que ce qu'on peux se perdre de perdre", c'est connu de tous.
Si tu met 100 000$, prépare toi à tout perdre.

Mais c'est des gens comme les kékés que tu critiques qui font vivre les cryptos que tu le veuillent ou non


Bitcoin se portait très bien avant l'invasion des spéculateurs n'y voyant rien de plus qu'une source de profit et un modèle de ponzi réplicable à l'infini. Il n'a ni été inventé ni été implémenté par ces gens-là non plus. Bref, tu accordes trop de crédit à tes semblables.
Mieux encore : à une époque il était effectivement utilisable pour réaliser des transactions gratuites, petites ou grandes


Tu peux dire ce que tu veux, pour moi l’intérêt du public est nécessaire pour une adoption de masse


La résolution des problèmes technologiques bloquants est nécessaire avant toute adoption de masse. Bitcoin est déjà trop gros pour son propre bien (frais de transaction de l'ordre de plusieurs dizaines de dollars, pour commencer).
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme