SpaceX : le déroulement du test d'interruption en vol de Crew Dragon - MàJ2 : test accompli avec succès

Le par  |  3 commentaire(s)
Crew-Dragon

Le jour du grand test en vol du système d'éjection d'urgence de Crew Dragon arrive. Il doit avoir lieu demain. SpaceX présente le déroulement attendu et espéré.

MàJ2 : Le test d'interruption en vol de Crew Dragon et pour simuler une éjection d'urgence vient d'être accompli avec succès. En moins de dix minutes, la capsule Crew Dragon s'est posée dans l'océan Atlantique sous voile avec l'ouveture des quatre parachutes.

Près d'une minute et 25 secondes après le décollage de la fusée Flacon 9,  la séquence d'éjection d'urgence de Crew Dragon a été déclenchée et tout semble s'être déroulé comme attendu.

Décollage de Falcon 9 et Crew Dragon à 17:58 dans la vidéo ; explosion de Falcon 9 à 19:34

Amerrissage de Crew Dragon ci-dessous :

Administrateur de la Nasa, Jim Bridenstine adresse déjà ses félicitations pour la réussite du test. Il faudra néanmoins attendre l'analyse complète des données du test pour parler d'un succès sur toute la ligne.

MàJ : En raison de vents soutenus et d'une mer agitée dans la zone de récupération, l'In-Flight Abort Test de Crew Dragon est reporté. Une nouvelle fenêtre de tir de 6 heures est prévue pour dimanche 19 janvier à partir de 8h00 heure locale (14h00 heure de Paris).

-----

Après plusieurs reports, c'est samedi 18 janvier que doit avoir lieu l'In-Flight Abort Test pour la capsule d'équipage Crew Dragon de SpaceX conçue pour le futur transport d'astronautes vers la Station spatiale internationale (ISS).

Cet essai en vol sera évidemment inhabité et va être effectué avec la capsule ayant déjà réussi un précédent test, mais réalisé au sol avec l'allumage de ses propulseurs Draco et SuperDraco servant au système d'éjection d'urgence.

Depuis le complexe de lancement 39A de la Nasa en Floride aux États-Unis, la fenêtre de tir est de quatre heures. Elle ouvre à 8h00 heure locale, soit 13h00 UTC et 14h00 heure de Paris. Selon la Nasa, les prévisions de conditions météorologiques sont pour le moment favorables.

Pour l'In-Flight Abort Test de Crew Dragon, une fusée Falcon 9 de SpaceX va être utilisée. Près de 90 secondes après son décollage et en pleine ascension (avec une trajectoire similaire à celle d'une mission vers l'ISS), les moteurs Merlin du premier étage de la fusée s'arrêteront et les propulseurs SuperDraco de Crew Dragon commenceront leur séquence de mise à feu.

Cet interruption aura lieu alors que les contraintes mécaniques sur la fusée seront extrêmes. Le lanceur et la capsule spatiale se sépareront. Après l'arrêt des propulseurs SuperDraco qui auront brûlé tout leur carburant et près de l'apogée, il y aura séparation de la partie inférieure de Crew Dragon et les plus petits propulseurs Draco entreront en action pour la trajectoire de rentrée atmosphérique de la capsule.

Le déploiement des parachutes Mark 3 permettra de ralentir le vol de retour de Crew Dragon et pour se poser dans l'océan Atlantique, près de 10 minutes après le décollage. Un détachement de l'Air Force pourra ensuite réaliser une opération de récupération.

Le déroulement du test d'interruption en vol de Crew Dragon est officiellement communiqué par SpaceX aujourd'hui (PDF). SpaceX avait déjà mis en ligne une animation (ci-dessus) de cet essai crucial pour envisager un premier essai en vol habité avec sa capsule spatiale.

Concernant la fusée Falcon 9 utilisée… elle devrait se briser au-dessus de l'océan Atlantique.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2088682
De son côté Boeing va effectuer le même test ... avec une simulation informatique.
Le #2088686
Illuminati a écrit :

De son côté Boeing va effectuer le même test ... avec une simulation informatique.


.
" Boeing va effectuer le même test ...en simulation informatique"
.
Et oui, c'est l'histoire du lièvre et de la tortue.
.
Le #2088788
Mouve92 a écrit :

Illuminati a écrit :

De son côté Boeing va effectuer le même test ... avec une simulation informatique.


.
" Boeing va effectuer le même test ...en simulation informatique"
.
Et oui, c'est l'histoire du lièvre et de la tortue.
.


Ouai, Boeing n'a que 2ans de retards avec un budget et des subventions plus élevés que SpaceX...

SpaceX à reçu 3,14 milliards de dollars de la NASA alors que Boeing a reçu 4,82 milliards...
Pour au final une place sur crew dragon coutera 55 millions de dollars, et sur starliner 90 millions de dollars... Bref Boeing est pas au niveau...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme