Dagoma : le spécialiste français de l'impression 3D placé en redressement judiciaire

Le par  |  4 commentaire(s)
Dagoma

La marque française d'impression 3D, Dagoma, vient d'annoncer son placement en redressement judiciaire. Après plusieurs années compliquées, ce pourrait donc prochainement être la fin d'une aventure lancée en 2014.

Dagoma est un nom qui résonne dans l'univers de l'impression 3D depuis 2014 avec le lancement par Matthieu Régnier et Gauthier Vignon, de la Discoeasy 200, première imprimante 3D française accessible sur le marché.

Dagoma

À son lancement, la Discoeasy 200 (DE200) révolutionne l'impression 3D en France en proposant une solution locale et relativement accessible aux makers. La DE200 connait un succès fulgurant auprès des bidouilleurs, la communauté s'organise et rapidement Dagoma s'étend et se fait une place sur un marché très peu développé.

La Discoeasy 200 évolue avec divers quits, Dagoma se veut à l'écoute de la communauté mais la machine s'enraye après quelques années : l'arrivée d'initiatives chinoises et de marques aux prix ultra agressifs comme Anet, Creality, Tevo, Geeetech sur le marché viennent compliquer les choses pour Dagoma.

DE200

La marque française installée à Roubaix tente de contrer avec la sortie d'une Disco Ultimate, d'une Neva ou Magis... Mais la situation rattrape la marque qui propose des solutions n'étant plus en phase, sur le terrain du prix, avec la réalité du marché. La marque mise alors sur un réseau de distribution, une qualité de service, de SAV... Mais la situation n'évolue que peu. Les investissements dans diverses sociétés (filament entre autres) plombent les chiffres de Dagoma qui peine alors à redresser la barre.

Après une restructuration en 2018, la marque reprenait des couleurs en 2019... Mais pour affronter la mutation du marché, Dagoma souhaite désormais lancer une imprimante dédiée au marché professionnel, milieu jusqu'ici inconnu pour la marque... Dagoma explique alors dans un communiqué officiel : "Aujourd’hui, en raison d’un désaccord entre les actionnaires, le capital est bloqué et ne permet pas de chercher des options de financement pérenne. À terme, cela pourrait mettre l’entreprise en péril. C’est pourquoi, suite à la procédure de sauvegarde, Dagoma vient de passer en procédure de redressement judiciaire en vue d’une cession à de nouveaux actionnaires."

Difficile actuellement de savoir comment la situation de Dagoma va évoluer. Compte tenu de l'impact économique lié au coronavirus et des difficultés d'importation de produits de Chine, la marque pourrait avoir un coup à jouer en réagissant rapidement. Reste à savoir si les ambitions de la marque aujourd'hui sont réalistes et le projet assez solide.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2093909
Très dommage !
C'était fabriqué en France ou délocalisé ailleurs ?
Le #2093928
Fabriqué en France.
Perso, j'en avais achetée une (Discovery200) qui n'a jamais fonctionné correctement.

Après trois mois de tentatives et de gaspillage, elle a été mise dans un coin et remplacée par une chinoiserie qui me donne entière satisfaction.

Dommage, j'avais voulu acheter Français !
Le #2093931
Nanard71 a écrit :

Très dommage !
C'était fabriqué en France ou délocalisé ailleurs ?


C'est un peu comme dans l'agroalimentaire, c'est pas vraiment "Made in France"

C'est plutôt de l'assemblage de pièces chinoises, sur des châssis connectés avec des pièces imprimées avec du filament chinois... Donc la vraie appellation serait plutôt "Transformé ou assemblé en France" au final...

Le #2093937
Mathieu M a écrit :

Nanard71 a écrit :

Très dommage !
C'était fabriqué en France ou délocalisé ailleurs ?


C'est un peu comme dans l'agroalimentaire, c'est pas vraiment "Made in France"

C'est plutôt de l'assemblage de pièces chinoises, sur des châssis connectés avec des pièces imprimées avec du filament chinois... Donc la vraie appellation serait plutôt "Transformé ou assemblé en France" au final...


Pas faux !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme