Déclarations de Bruno Lemaire sur les marchés applicatifs mobiles : Apple contre-attaque

Le par  |  4 commentaire(s)
Applications

Alors que Bruno Lemaire tapait du poing sur la table il y a quelques jours, annonçant des poursuites éventuelles contre Google et Apple pour pratiques commerciales abusives sur leurs marchés applicatifs respectifs, Apple contre-attaque et lance des chiffres.

Le gouvernement français voit d'un mauvais oeil les pratiques des marchés applicatifs d'Apple et de Google, notamment au niveau des développeurs et éditeurs.

Selon Bruno Lemaire, les groupes américains imposent les tarifs applicables dans leurs marchés tout en récupérant des données sur les utilisateurs et en se laissant la possibilité de modifier unilatéralement chaque contrat à n'importe quel moment. Le ministre de l'Économie indiquait ainsi souhaiter engager une procédure judiciaire avec une sanction pouvant atteindre plusieurs millions d'euros à la clé.

Amazon Appstore Europe

L'attaque n'est pas franchement du gout d'Apple qui contre aujourd'hui en indiquant "Nous sommes fiers d'avoir de solides relations avec des dizaines de milliers de développeurs à travers la France.", rappelant au passage que l'Apple Store a permis aux développeurs français de gagner "un milliard d'euros sur l'App Store l'année dernière", ajoutant "Beaucoup de ces développeurs talentueux ont fondé leurs entreprises avec une ou deux personnes et ont ensuite vu leurs équipes grandir pour offrir leurs applications aux utilisateurs dans 155 pays. Cela n'a été possible que grâce à l'investissement d'Apple dans iOS, les outils de développement et l'App Store."

À vrai dire, il n'y a pas qu'Apple qui a été piqué au vif par les déclarations de Bruno Lemaire, puisque même l'ACT, l'association qui regroupe des développeurs dans le monde entier a également déploré des déclarations "loin d'améliorer la situation des développeurs d'application" avec pour "effet de créer un climat anxiogène qui risque à terme de rejaillir négativement sur le lien de confiance mutuelle et les interactions positives entre les développeurs d'applications et les plateformes mobiles."

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2005105
Et voila, bien vu Apple !
on va encore passer pour des gros cons à cause de l'autre abruti !!

Super !!
Le #2005144
Je ne vois pas pourquoi on devrait s'inquieter du marché d'Apple.
Le problème n'est pas Apple, mais les moutons qui achètent leurs produits
Le #2005198
...Et re-re-bla...
Le #2005199
MrDho a écrit :

Je ne vois pas pourquoi on devrait s'inquieter du marché d'Apple.
Le problème n'est pas Apple, mais les moutons qui achètent leurs produits


Tout le monde n'a pas une vision de la stratégie d'écosystème captif qui se développe ces dernières années... L'utilisateur lambda, il voit juste qu'on peut avoir Candy Crush sur iOS et Android, donc ça lui convient.

Par contre, une fois qu'il aura acheté un HomePod et une Apple Watch et que son iPhone va commencer à vieillir, il commencera à réaliser qu'il a pas vraiment le choix que de rester chez Apple pour passer à un smartphone récent, d'écouter sa musique via AirPlay (donc pas de Spotify, juste Apple Music), d'acheter ses applications sur l'App Store...

En ça, je trouve dommage de comparer cette stratégie à Google, qui a toujours plutôt laissé le choix et qui rend captif à son écosystème par la simplicité, l'interaction des services et le "par défaut", sans pour autant verrouiller complètement.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme