Denuvo explique la suppression du DRM de certains jeux vidéo

Le par  |  3 commentaire(s) Source : Kotaku
Denuvo

Un porte-parole de la société Denuvo a récemment donné la raison de la suppression de la solution anti-piratage de certains jeux vidéo sur PC. Visiblement, ce retrait est prévu dans la suite logique pour cette technologie.

Depuis le mois dernier, plusieurs éditeurs et développeurs suppriment progressivement la technologie Denuvo de leur jeux sur PC. Ainsi, Inside, Doom ou encore The Climb se sont vus délester de ce DRM anti-piratage.

Doom - 8Dans un premier temps, une raison officieuse a été fournie, soulignant que les éditeurs retiraient la technologie afin de demander un remboursement, suite au contournement de la solution par des hackers.

Si aucun éditeur / développeur n'a apporté de commentaire officiel à ce sujet, la société Denuvo a pris les devants par l'intermédiaire du site Kotaku. Robert Hernandez, porte-parole de cette entreprise, a déclaré que la suppression du DRM Denuvo du jeu Doom a été effectuée car la technologie « avait atteint son but en empêchant le jeu d'être piraté lors de sa période de sortie ».

Hernandez a précisé que la protection a tenu bon pendant quatre mois après la sortie du jeu d'id Software, permettant ainsi de meilleures garanties de ventes dans un premier temps. Vous l'aurez compris, l'explication officielle est de retarder au maximum des hackers dans l'optique de maximiser les ventes suite au lancement d'un jeu.

Le porte-parole a également souligné que l'indication de remboursement auprès des éditeurs et développeurs est fausse et a précisé : « Chaque éditeur est libre de supprimer notre technologie anti-piratage de leur jeu, dès qu'il estime que la protection a atteint son objectif de maintenir les ventes lors de la période de lancement, ou s'il a d'autres raisons de le faire, notamment la vente sur les plateformes sans DRM ».

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1939506
Ah... Ca se tien aussi remarquez...
Anonyme
Le #1939510
Du coup il faudra attendre comme les films pour les pirates, un petit délai de garantie pour l'éditeur, ce que la chronologie des médias donne droit pour les œuvres cinématographique (bouh ...) Denuvo le vend au éditeurs de jeux vidéo. Même si je pense sincèrement que Denuvo a pris un gros coup dans les jambes suite à la réussite de certain groupe de hacker sur des titres protégés par le DRM. Ca ne tiendra plus longtemps, bientôt, cracker cette protection sera une formalité.
Le #1939646
Mouais j'ai quand même du mal à y croire à cette soit-disant suite normale des choses.

En même temps, le porte parole de Denuvo n'allait pas annoncer "ouais notre protection elle est pourrie, tout le monde se fait rembourser car notre technologie n'a pas tenue face aux hackers, et en plus tous les joueurs la déteste et nos clients estiment que ça leur donne une mauvaise image."

De plus, le fait qu'aucun éditeur/développeur ne se soit exprimé sur le sujet n'est-il pas plutôt dû à une clause de non-divulgation, condition peut-être requise pas Denuvo si l'éditeur/développeur espère voir son remboursement accepté?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme