Dyson : un centre de test pour ses véhicules électriques sur un aérodrome de la Seconde Guerre mondiale

Le par  |  15 commentaire(s) Source : Fast Company
Dyson robotique

Dyson veut se lancer dans les véhicules électriques avec batteries solides. La firme va installer un centre d'essai sur l'ancien terrain d'aviation Hullavington Airfield datant de la Seconde Guerre mondiale.

Le groupe Dyson est connu pour ses aspirateurs sans sac et ses ventilateurs sans pales mais l'un des prochains défis de l'entreprise pourrait être la conception de véhicules électriques.

L'entreprise entend consacrer 2 milliards de livres (2,23 milliards d'euros) sur ce projet pour proposer à partir de 2021 ses premiers véhicules, avec un atout en poche : des batteries électriques solides censées offrir des performances supérieures par rapport aux actuelles batteries au lithium avec électrolytes liquides.

La première génération de véhicules électriques Dyson exploitera la technologie standard mais tout reste à faire pour une société qui n'a pas spécialement de savoir-faire dans le domaine spécifique de l'industrie automobile.

Dyson Hullavington

Toujours est-il que la firme vient de se trouver un site pour implanter le terrain d'essai nécessaire à son projet : Hullavington Airfield, un terrain d'aviation britannique construit peu avant la Seconde Guerre mondiale, utilisé par la Royal Air Force durant le conflit et fermé en 1992.

Dyson a proposé aux autorités un investissement de 260 millions de livres (290 millions d'euros) pour bâtir son centre et une piste d'essai pour y tester ses futurs véhicules, avec différentes parties pour tester la vitesse, le comportement routier et même le off-road.

L'entreprise a acquis le site en 2017 mais il reste à le transformer pour répondre à l'objectif de conception et de test de véhicules électriques, avec la réhabilitation des hangars de l'époque.

Si l'annonce de Dyson d'une entrée sur le marché des véhicules électriques a pu surprendre, l'entreprise se donne en tous les cas les moyens d'y parvenir.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2029656
Ou comment couler une entreprise...
Le #2029662
C'est un peu tard pour une société qui n'a pas spécialement de savoir-faire dans le domaine spécifique de l'industrie automobile.
Le #2029663
Va t'elle utiliser l'aspiration pour dépasser les autres véhicules?
Pour nettoyer les rues ils ont une longueur d'avance.
Le #2029664
Après le Brexit on dirait que le Royaume-Uni continue d'essayer de se suicider...
Le #2029667
C'est dommage, Dyson "était" une belle société !
Le #2029668
Pourquoi sur un aérodrome de la Seconde Guerre mondiale?
Le #2029676
Et si Dyson commençait, tout simplement, par produire ses nouvelles générations de batteries !
Il reste du travail avant de finaliser les batteries solides.
Le #2029680
Il s'y connait en flux d'air.
A ce propos, dans une voiture électrique qui roule sur autoroute, l'autonomie fond vite car aucune énergie n'est récupérée par le freinage (hors bouchon).
Il faudrait 2 batteries : une pour la traction, et l'autre alimentée par un système de générateur (la vitesse crée un énorme flux d'air qui peut faire tourner un système tournant intégré dans le pare-choc avant (hélice ou vis sans fin), donc qui crée de l'électricité... sans rien faire, juste le vent dans le pare-choc actionnant un système, comme la bonne vieille dynamo sur la roue d'un vélo. Sauf que là, ce n'est pas la force musculaire qui joue mais le vent créé par le déplacement du véhicule
Une fois la 1ere batterie presque vide, la seconde prend le relais et la 1ere se recharge grâce à la vitesse, etc...)
Le #2029683
Ta solution n'est pas bête, sauf que personne ne le fait car ce n'est pas rentable, le poids de la batterie et du matériel, consommera plus que ce que le générateur produira...
La seul solution pour démocratisé la VE c'est bosser sur la batterie pour une plus longue autonomie, les moteurs pour les plus efficient, et surtout la charge, les générateurs embarqué c'est une fausse bonne idée!
Le #2029732
Mouve92 a écrit :

Et si Dyson commençait, tout simplement, par produire ses nouvelles générations de batteries !
Il reste du travail avant de finaliser les batteries solides.


Ce n'est pas ça qu'il utilisent dans leur aspirateurs ?

Dans un aspirateur Dyson il y a :
- un moteur electrique
- des batteries
- une maîtrise certaine des flux d'air comme dit précédemment

D'un pdv technologique (et pas indiustriel/commercial) peut être que l'idée n'est pas si saugrenue
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme