Etude : il ne faudrait que 98 hommes et femmes pour coloniser une exoplanète

Le par  |  39 commentaire(s)
Proxima-b-vue-artiste

Alors que les agences spéciales évoquent de plus en plus leurs projets d'envoyer des hommes sur Mars, le projet d'une éventuelle colonisation dans le futur parait de plus en plus probable. Et bonne nouvelle : selon une récente étude, il ne faudra pas plus de 98 personnes pour réussir.

Si les agences spatiales ne jurent aujourd'hui que par Mars pour les missions spatiales lointaines, d'autres envisagent déjà des projets bien plus ambitieux, et notamment la colonisation par l'homme d'autres systèmes, à commencer par celui de Proxima du Centaure et la planète Proxima Centauri B.

Proxima-b-vue-artiste

L'exoplanète considérée à ce jour comme la plus proche de nous capable de proposer des conditions favorables à la vie telle que nous connaissons est située à 4,24 années-lumière. Des chercheurs de l'Observatoire astronomique de Strasbourg se sont donc penchés sur elle pour tenter de déterminer combien de personnes seraient nécessaires pour mener une expédition vers la planète et y établir une colonie de façon pérenne qui permettrait éventuellement à l'humanité de survivre au-delà de son origine terrestre.

Et la réponse est finalement beaucoup moins que ce que l'on pouvait penser par le passé. Selon l'étude, seulement 98 personnes pourraient ainsi former une colonie viable sur une nouvelle planète. Le chiffre a été soumis par un code probabiliste dénommé Heritage qui prend en considération une foule de données notamment la répartition d'hommes et de femmes, leur âge, les risques de consanguinité, de maladies ou même des scénarios catastrophe comme une épidémie ou la destruction partielle du vaisseau en cours de route, voire un pourcentage de décès pendant le trajet.

Proxima-Centauri-Hubble

Héritage a également tenu compte de la durée du voyage : 4x10³ kilomètres, soit 114 000 années avec une fusée identique à celle de la mission Apollo 11 ou seulement 6300 ans avec une navette tirant profit de l'accélération gravitationnelle sur les bases de la mission Parker Solar Probe qui a atteint les 724 205 km/h. En clair, les colons qui partiront depuis la Terre ne verront jamais Proxima Centauri B et le travail de colonisation commencera sur le vaisseau lui-même qui accueillera la nouvelle population au fil des années et des générations. Des hommes et des femmes ne connaitront ainsi jamais la terre ferme et passeront toute leur vie cloisonnée dans un vaisseau spatial dans ce scénario.

Proxima-Centauri-eruption-

En tenant compte de ces éléments et de la nécessité de conserver un certain niveau d'équipage, le seuil minimal requis pour réussir une colonisation serait ainsi de 98 personnes, avec une parité absolue entre les sexes.

Reste que cette étude est purement théorique et que rien ne précise comment l'équipage pourra maintenir le fonctionnement du vaisseau sur une si longue période (carburant, entretien, fabrication des pièces de réparation) mais aussi de la population (alimentation, éducation, santé). Pour l'instant, un tel voyage reste donc pure science-fiction.

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2023170
Seulement 98 pour la consanguinité ?
Bon ils sont plus fortiches que moi, c'est leur boulot, mais je m'attendais à plus.
Le #2023171
Subutox a écrit :

Seulement 98 pour la consanguinité ?
Bon ils sont plus fortiches que moi, c'est leur boulot, mais je m'attendais à plus.


Et si il y a 3 morts ils peuvent plus coloniser la planéte
Le #2023172
Encore une étude digne de cabinets comme Gartner
Le #2023174
Et internet ? A partir de quelle distance ils vont le perdre dans leur vaisseau ?
Le #2023175
1. "selon une récente étude" : laquelle ?
2. "la mission Parker Solar Probe qui a atteint les 724 205 km/h" : la sonde n'est pas encore partie ! http://parkersolarprobe.jhuapl.edu/
3. une mission de colonisation d'un objet extérieur au système solaire ne se fera que lorsqu'on aura trouvé une technologie capable de s'y rendre dans un temps "raisonnable". Envisager une mission sur plusieurs générations est illusoire : les gens restés sur Terre arriveront avant vous !
Le #2023177
Ils n'ont pas tenu compte de l'orientation sexuelle ......si ils sont homo, ca va etre compiqué
Le #2023178
Narcos a écrit :

Ils n'ont pas tenu compte de l'orientation sexuelle ......si ils sont homo, ca va etre compiqué


Et si les 98 hommes n'arrivent pas à bander devant ces 98 femmes?

Pourquoi 98?
On sait tous que Windows 98 c'est d'la merde ajd'hui

98 par rapport à la coupe du monde?
Se sont pas foulé srx...

Pourquoi 98 et pas 100?
Le #2023181
Granieri a écrit :

1. "selon une récente étude" : laquelle ?
2. "la mission Parker Solar Probe qui a atteint les 724 205 km/h" : la sonde n'est pas encore partie ! http://parkersolarprobe.jhuapl.edu/
3. une mission de colonisation d'un objet extérieur au système solaire ne se fera que lorsqu'on aura trouvé une technologie capable de s'y rendre dans un temps "raisonnable". Envisager une mission sur plusieurs générations est illusoire : les gens restés sur Terre arriveront avant vous !


il faut voir ce que va donner les moteurs plasma. j'ai l'impression que cette techno avance bien .
Le #2023182
iFlo59 a écrit :

Narcos a écrit :

Ils n'ont pas tenu compte de l'orientation sexuelle ......si ils sont homo, ca va etre compiqué


Et si les 98 hommes n'arrivent pas à bander devant ces 98 femmes?

Pourquoi 98?
On sait tous que Windows 98 c'est d'la merde ajd'hui

98 par rapport à la coupe du monde?
Se sont pas foulé srx...

Pourquoi 98 et pas 100?


98 personnes, ça fait 49 hommes et 49 femmes !! Et oui, ils ont forcément prévu que 3 mecs n'arriveront pas à bander, et que 5 seraient homosexuels, et que 8 mourront rapidement de maladies cardiovasculaires (vu qu'il n'y a pas de pesanteur, les efforts musculaires et donc cardiaques seront très faibles etc).

La question que je me pose, c'est : combien de temps faut-ils pour qu'ils se suicident tous (ou s'entretuent tous) dans un espace aussi petit ??? ...... Aaaah, c'est pas prévu dans la simulation ?!? Ah bon ???
Le #2023184
«...avec une fusée identique à celle de la mission Apollo 11 »
oui, enfin ils mourront tous de faim avant d'arriver, Déjà avec l'ISS il faut les ravitaller régulièremlent en nourriture et oxygène, ils n'iront pas loin
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme