ExoMars 2020 : deux sites envisagés pour faire atterrir le robot sur Mars

Le par  |  3 commentaire(s) Source : CNES
ExoMars-2020-Rover

Deux sites sont sélectionnés comme zones d'atterrissage potentielles du robot de la mission ExoMars 2020 : Oxia Planums et Mawrth Vallis.

Après avoir placé une sonde en orbite autour de Mars mais avoir échoué à poser un module Schiaparelli, le prochain volet de la mission ExoMars consiste à déposer un rover à la surface de planète rouge en 2020.

Pour cette mission ExoMars 2020, deux sites d'atterrissage sont envisagés, indique le CNES : Oxia Planums et Mawrth Vallis. Leur choix repose sur plusieurs critères, ceux de leur histoire (ils sont supposés avoir accueilli beaucoup d'eau) mais aussi des contraintes associées à l'arrivée du module : une altitude suffisamment basse pour que la fine atmosphère puisse freiner la descente du rover et un terrain elliptique de 120 x 19 km pour assurer toutes les étapes de l'atterrissage, du déploiement des rampes et de l'activation du robot.

ExoMars Rover

Le site d'Oxia Planums avait été validé dès 2015 tandis que celui de Marwth Vallis était en concurrence avec un autre site et vient d'être sélectionné. Le choix final entre les deux sera décidé un an avant la mission.

Mawrth Vallis
Mawrth Vallis

Les deux sites, proches de l'Equateur, sont vus comme de bons candidats pour la recherche de traces de vie passée éventuelles qui sera l'une des missions du robot ExoMars 2020.

Les zones envisagées présentent des terrains argileux et une présence de minéraux suggérant une présence d'eau pendant de longues périodes, avec peut-être des zones stagnantes et des étangs il y a plusieurs milliards d'années.

Complément d'information
  • La mission ExoMars 2020 est sauvée
    Pour mener la mission ExoMars 2020, l'Agence spatiale européenne bénéficie de la rallonge budgétaire demandée de plus de 400 millions d'euros. Son utilisation de la Station spatiale internationale a été prolongée jusqu'en 2024.
  • ExoMars 2020 a besoin de 400 millions d'euros en plus
    Après le demi-succès de la mission ExoMars 2016, l'Agence spatiale européenne plaide pour une rallonge budgétaire afin de mener la mission ExoMars 2020. Réponse en fin de semaine.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1959982
J'espère que cette fois, ils payeront des dev' qui en sont et feront quelques simulations...

M'enfin, "...120 x 19 km...", ils sont pas absolument sûrs d'eux...
Le #1960123
lebonga a écrit :

J'espère que cette fois, ils payeront des dev' qui en sont et feront quelques simulations...

M'enfin, "...120 x 19 km...", ils sont pas absolument sûrs d'eux...


Bien entendu, tu as la compétence et tu es bien placé pour donner des leçons sur le sujet ?
Le #1960142
oldjohn a écrit :

lebonga a écrit :

J'espère que cette fois, ils payeront des dev' qui en sont et feront quelques simulations...

M'enfin, "...120 x 19 km...", ils sont pas absolument sûrs d'eux...


Bien entendu, tu as la compétence et tu es bien placé pour donner des leçons sur le sujet ?


Bah, quand je vois qu'on peut poser une dizaine de Kg de métal sur 2-3 Km² d'une comète qui va à wattmille Km/h, et que là on veut un territoire énorme pour faire peu ou prou la même en moins difficile, je me pose des questions, pas toi ???
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]