Facebook a pu jouer les prolongations pour l'accès aux données d'amis

Le par  |  6 commentaire(s)
Facebook-logo

Si la pratique était censée avoir pris fin en mai 2015, l'accès aux données d'amis Facebook s'est poursuivi un peu plus longtemps pour certaines entreprises.

Dans la lignée des révélations autour du scandale Cambridge Analytica, Facebook avait assuré avoir interdit à partir de mai 2015 l'accès pour les développeurs d'applications aux données d'amis, via l'adoption obligatoire d'une version plus restrictive d'une API.

FacebookSelon le Wall Street Journal, certaines entreprises ont toutefois bénéficié d'un accès au-delà de cette date. Le quotidien national américain parle de la signature d'accords dits de liste blanche. Les cas de Royal Bank of Canada et Nissan sont cités parmi d'autres.

Facebook a effectivement confirmé qu'un petit groupe d'entreprises ont obtenu des " prolongations à court terme ", soit avant la fin de l'année 2015, tout en soulignant que de nouveaux accords n'ont pas été signés.

Rappelons que dans le cas de l'affaire Cambridge Analytica, un chercheur universitaire a pu recueillir des données sur 87 millions d'utilisateurs du réseau social grâce à un quiz de personnalité passé par près de 200 000 personnes via leur compte Facebook. L'application a récupéré des données sur leurs amis.

Les données ont ultérieurement été fournies à Cambridge Analytica. L'entreprise britannique de communication stratégique et d'analyse de données est notamment accusée de les avoir exploitées pour tenter d'influencer le vote lors de la campagne présidentielle américaine de 2016, en diffusant des contenus ciblés sur la base de profils.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2017788
Délectable. Quelqu'un veut une tasse de petit lait ? Non ?! Tant pis, je boirai seul alors
Le #2017796
Ulysse2K a écrit :

Délectable. Quelqu'un veut une tasse de petit lait ? Non ?! Tant pis, je boirai seul alors


Un chocolat chaud pour moi stp
Le #2017797
skynet a écrit :

Ulysse2K a écrit :

Délectable. Quelqu'un veut une tasse de petit lait ? Non ?! Tant pis, je boirai seul alors


Un chocolat chaud pour moi stp


Je savais qu'on n'est jamais seul au "Bar du Troll"
Le #2017799
Heureusement que Cambridge Analytica est une entreprise britannique.
Imaginons un instant qu'elle fût Russe.
Le #2017802
yam103 a écrit :

Heureusement que Cambridge Analytica est une entreprise britannique.
Imaginons un instant qu'elle fût Russe.


Surtout que l'espionnage russe n'existe pas en Grande Bretagne

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_affaire-skripal-l-etat-de-la-fille-de-l-ex-espion-russe-empoisonne-s-ameliore?id=9880333
Le #2017809
Ulysse2K a écrit :

yam103 a écrit :

Heureusement que Cambridge Analytica est une entreprise britannique.
Imaginons un instant qu'elle fût Russe.


Surtout que l'espionnage russe n'existe pas en Grande Bretagne

https://www.rtbf.be/info/monde/detail_affaire-skripal-l-etat-de-la-fille-de-l-ex-espion-russe-empoisonne-s-ameliore?id=9880333


Ne détourne pas le sujet. L'entreprise britannique est accusée de les avoir exploitées pour tenter d'influencer le vote lors de la campagne présidentielle américaine de 2016. Cela aurait été des Russes, on aurait eu une déclaration de guerre derechef.

Je suis au courant de l'affaire Skripal. Si c'était un empoisonnement de la part de la Russie, les pauvres n'auraient eu aucune chance d'y échapper.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme