Facebook : une amende d'un million d'euros dans l'affaire Cambridge Analytica

Le par  |  3 commentaire(s)
Facebook-F8-2018-Mark-Zuckerberg

Facebook continue de solder son passif avec l'affaire Cambridge Analytica. Une amende italienne de 1 million d'euros vient de tomber.

Dans le cadre de l'affaire Cambridge Analytica, Facebook a écopé d'une nouvelle amende. D'un montant d'un million d'euros, elle a été infligée par le garant italien pour la protection des données personnelles.

Cette amende est imposée sur la base de l'ancien code de protection de la vie privée et évite ainsi le Règlement général sur la protection des données de l'Union européenne.

Dans l'affaire Cambridge Analytica, qui était une entreprise britannique de communication stratégique et d'analyse de données, une application de quiz de personnalité dénommée Thisisyourdigitallife (par le biais d'un compte Facebook) a permis l'accès aux données de 87 millions d'utilisateurs.

Ces données ont été exploitées afin de tenter d'influencer le vote lors de la campagne présidentielle américaine de 2016 en diffusant des contenus ciblés sur la base de profils.

Selon l'autorité italienne, 57 utilisateurs italiens avaient téléchargé l'application Thisisyourdigitallife via une fonction de connexion à Facebook. Avec le partage des données en rapport avec des amis, l'application avait obtenu des données de 214 077 utilisateurs italiens supplémentaires qui n'avaient pas téléchargé l'application et sans leur accord.

" Facebook avait divulgué les données à l'application Thisisyourdigitallife en violation de la législation sur la protection de la vie privée. Toutefois, les données n'avaient pas été transmises à Cambridge Analytica ", écrit le garant italien pour la protection des données personnelles.

Facebook

Facebook a réagi (TechCrunch) en soulignant justement le fait que dans l'affaire Cambridge Analytica de 2015, le chercheur universitaire à l'origine de l'application Thisisyourdigitallife n'avait partagé des données avec l'entreprise britannique que pour des utilisateurs américains.

" Nous avons apporté d'importants changements à notre plateforme à l'époque et nous avons également considérablement restreint l'information à laquelle les développeurs d'applications peuvent avoir accès. " Facebook ajoute que la décision italienne sera examinée avec attention.

L'année dernière, l'Information Commissioner's Office (ICO) a infligé une amende de 500 000 £ à Facebook pour avoir échoué dans la protection des données personnelles de ses utilisateurs. Cette amende britannique relative à l'affaire Cambridge Analytica fait l'objet d'un appel.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2069878
On a beaucoup médiatisé l'aspect "Facebook" de cette affaire au détriment de celle de la société Britannique. Mise à part le fait qu'elle se soit déclarée en faillite, quelqu'un sait si elle a eu plus de sanctions ?
Le #2069889
Risible...

Les amendes devraient être des pourcentages de CA, ça ferait moins ridicule...
Le #2069892
lebonga a écrit :

Risible...

Les amendes devraient être des pourcentages de CA, ça ferait moins ridicule...


Bah concrètement ... Les dirigeants FR - DE - ES ont eu la même réflexion que toi et les loi ont changés depuis en UE mais comme indiqué du fait des dates des faits c'est la loi Italienne (datant d'avant cette réglementation) qui s'est appliqué (loi qui été jugée non suffisante par l'UE au passage) et non la nouvelle réglementation.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme