Facebook : 10 millions d'euros d'amende pour vente de données

Le par  |  18 commentaire(s)
Facebook-HQ

L'autorité italienne de la concurrence met Facebook à l'amende pour l'utilisation de données à des fins commerciales et pratiques déloyales.

À la suite d'une enquête ouverte en avril sur des informations trompeuses pour la collecte et l'utilisation de données, l'autorité de la concurrence en Italie a décidé de sanctionner Facebook de deux amendes pour un montant total de 10 millions d'euros.

L'autorité transalpine reproche à Facebook d'induire l'utilisateur en erreur à s'enregistrer sur sa plateforme, " sans l'informer suffisamment et immédiatement lors de la création d'un compte que les données fournies seront utilisées à des fins commerciales. "

" De façon plus générale, Facebook met l'accent sur la nature gratuite du service, mais non sur les objectifs commerciaux qui sous-tendent la prestation du service de réseau social, incitant ainsi les utilisateurs à prendre une décision transactionnelle qu'ils n'auraient pas prise autrement ", écrit dans un communiqué l'Autorità Garante della Concorrenza e del Mercato.

L'autorité estime incomplète l'information permettant de faire la distinction entre l'utilisation des données pour la personnalisation du service et l'utilisation pour mener des campagnes publicitaires ciblées.

Facebook-pub-ciblage

Facebook est en outre aussi accusé de " pratique agressive " dans la transmission de données d'utilisateurs enregistrés à des applications et sites tiers - et vice versa - à des fins commerciales. " Lorsque les utilisateurs décident de limiter leur consentement, ils sont confrontés à des restrictions importantes sur l'utilisation du réseau social et des sites web / applications tiers, ce qui les incite à conserver le choix présélectionné. "

L'autorité italienne remet ainsi en cause un choix totalement libre de l'utilisateur avec la pratique de l'opt-out (option de retrait).

Un porte-parole de Facebook a réagi (The Guardian) en déclarant que la décision de l'autorité italienne est en cours d'examen. " Nous espérons travailler avec eux pour résoudre leurs préoccupations. " Il souligne que cette année, Facebook a clarifié ses conditions d'utilisation. " Nous avons également rendu nos paramètres de confidentialité plus faciles à trouver et à utiliser, et nous continuons de les améliorer. Vous possédez et contrôlez vos informations personnelles sur Facebook. "

Un effort de transparence des conditions d'utilisation qui est toutefois jugé insuffisant par la Commission européenne. C'est une année noire qui se poursuit pour Facebook...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2043425
Hop, bien joué les italiens, c'est mieux que rien !
On ESPÈRE tous la même chose en France, qui c'est...

Dommage, ça n'arrivera jamais ici
Le #2043426
C'est leur bénéfice journalier, ils s'en tapent !
Ils ont déjà contribué à influencer de nombreuses élections de part le monde... et pas n'importe lesquelles !
Le #2043432
Magic2016 a écrit :

C'est leur bénéfice journalier, ils s'en tapent !
Ils ont déjà contribué à influencer de nombreuses élections de part le monde... et pas n'importe lesquelles !


C'est toujours ça de pris et ça rentre dans les caisses publiques italiennes !

Ca t'arrive un jour de voir les choses du côté positif ?
Le #2043435
Magic2016 a écrit :

C'est leur bénéfice journalier, ils s'en tapent !
Ils ont déjà contribué à influencer de nombreuses élections de part le monde... et pas n'importe lesquelles !


D'accord avec ton point de vue.

Le risque est de se contenter de si peu et de se réjouir de récupérer une miette par rapport à l'argent volée ou générée par une pratique illégale.

C'est comme si la police rapportait à un commerçant de bijoux de luxe: "bon on a pas eu le voleur, il a gardé le magot mais la bonne nouvelle c'est qu'il a laissé tombé une montre en partant, la voici ...".

Parfois il faut se montrer intransigeant et imposer de rendre ce qui est dû dans son intégralité ou d'imposer une amende à la hauteur réelle du préjudice au risque que ça devienne une habitude encore plus difficile à contrer.

Le problème de se satisfaire de cette amende est de penser qu'il s'agit d'une victoire et d'une justice rendue alors que c'est en grande partie l'inverse.
Le #2043438
skynet a écrit :

Magic2016 a écrit :

C'est leur bénéfice journalier, ils s'en tapent !
Ils ont déjà contribué à influencer de nombreuses élections de part le monde... et pas n'importe lesquelles !


C'est toujours ça de pris et ça rentre dans les caisses publiques italiennes !

Ca t'arrive un jour de voir les choses du côté positif ?


Une fois n'est pas coutume, je suis assez d'accord avec Magic : le risque c'est de s'enterrer dans un statut quo qui arrange finalement Facebook - les pays communiquent en faisant croire qu'ils agissent en condamnant FB à des amendes ridicules en comparaison de ses bénéfices. Et puis 10M€ c'est également peenuts dans le budget d'un État comme l'Italie alors bon... Ça ou rien...
Le #2043440
skynet a écrit :

Magic2016 a écrit :

C'est leur bénéfice journalier, ils s'en tapent !
Ils ont déjà contribué à influencer de nombreuses élections de part le monde... et pas n'importe lesquelles !


C'est toujours ça de pris et ça rentre dans les caisses publiques italiennes !

Ca t'arrive un jour de voir les choses du côté positif ?


Je verrais du positid... lorsqu'une législation mettra un terme à Facebook dans sa forme actuelle, de même pour Google, Apple, Amazon, Mictosoft, IBM...
Le #2043473
Pour ma part, je suis étonné de voir autant de réactions "négatives".
En effet, je vois 3 points positifs:
- Une condamnation
- Une amende
- Une obligation d'information supplémentaire.

Ca veut bien dire que les choses bougent et avancent dans le bon sens, ce qui est bien le principal.
Le #2043488
saepho a écrit :

Pour ma part, je suis étonné de voir autant de réactions "négatives".
En effet, je vois 3 points positifs:
- Une condamnation
- Une amende
- Une obligation d'information supplémentaire.

Ca veut bien dire que les choses bougent et avancent dans le bon sens, ce qui est bien le principal.


Oui, en effet.

Maintenant que la porte est ouverte, il faut y mettre le pied et ne pas cesser de leur adresser des rappels aux lois...

On voit une fois de plus, l'inefficacité de l'Europe...
Le #2043500
Kiriito a écrit :

skynet a écrit :

Magic2016 a écrit :

C'est leur bénéfice journalier, ils s'en tapent !
Ils ont déjà contribué à influencer de nombreuses élections de part le monde... et pas n'importe lesquelles !


C'est toujours ça de pris et ça rentre dans les caisses publiques italiennes !

Ca t'arrive un jour de voir les choses du côté positif ?


Une fois n'est pas coutume, je suis assez d'accord avec Magic : le risque c'est de s'enterrer dans un statut quo qui arrange finalement Facebook - les pays communiquent en faisant croire qu'ils agissent en condamnant FB à des amendes ridicules en comparaison de ses bénéfices. Et puis 10M€ c'est également peenuts dans le budget d'un État comme l'Italie alors bon... Ça ou rien...


Le problème est que pour l'instant l'UE est impuissante, thanks to les petits pays qui profitent du systèmes et votent contre toute réforme fiscale.
Au moins le pognon qui rentre est bien là !
La France fera de même si l'UE n'est pas capable de voter la réforme, dixit Le Maire.
Le #2043502
Magic2016 a écrit :

skynet a écrit :

Magic2016 a écrit :

C'est leur bénéfice journalier, ils s'en tapent !
Ils ont déjà contribué à influencer de nombreuses élections de part le monde... et pas n'importe lesquelles !


C'est toujours ça de pris et ça rentre dans les caisses publiques italiennes !

Ca t'arrive un jour de voir les choses du côté positif ?


Je verrais du positid... lorsqu'une législation mettra un terme à Facebook dans sa forme actuelle, de même pour Google, Apple, Amazon, Mictosoft, IBM...


On la souhaite tous de nos voeux !
Hors pour l'instant et depuis des années ça avance pas des masses, et les caisses de nos pays sont vides !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme