Faille Facebook : ouverture d'une enquête en Europe

Le par  |  1 commentaire(s)
Facebook-fact-checking

Facebook sera mis à l'épreuve du feu du RGPD en Europe. La Data Protection Commission ouvre une enquête après la faille de sécurité de Facebook et son exploitation dans une attaque qui a touché moins de 5 millions de comptes européens.

Ce n'est pas une surprise. La Data Protection Commission (DPC) a décidé d'ouvrir une enquête sur la faille de sécurité dont a été victime Facebook. Elle se situait au niveau de la fonctionnalité " Aperçu du profil en tant que. "

La semaine dernière, son exploitation a permis à des attaquants de potentiellement prendre le contrôle (via le vol de jetons d'accès Facebook) de 50 millions de comptes. Moins de 5 millions de comptes européens seraient concernés.

En contact avec Facebook pour rendre compte de cet incident de sécurité et son impact en Europe, l'autorité de protection des données irlandaise souligne que l'enquête examinera en particulier le respect par Facebook de ses obligations en vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Le RGPD est entré en vigueur en Europe fin mai. La DPC s'attachera à savoir si Facebook avait mis en œuvre les " mesures techniques et organisationnelles appropriées pour assurer la sécurité et la protection des données personnelles traitées. "

Cette enquête sera en quelque le premier test de grande ampleur pour le RGPD. Pour les fuites de données identifiées, les entreprises ont un délai de 72 heures pour informer l'autorité compétente de protection des données personnelles. Avec un risque élevé, les personnes concernées doivent également être informées.

Le RGPD impose des contrôles sur la manière dont les données personnelles des Européens sont stockées et utilisées. S'il est avéré qu'une entreprise a été négligente pour empêcher une fuite de données ou a enfreint des principes du RGPD, elle risque une amende.

Le cas échéant, Facebook risque une amende d'un montant maximal équivalent à 4 % de son chiffre d'affaires annuel et mondial. À titre indicatif, Facebook a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 40,65 milliards de dollars. Une amende pourrait ainsi atteindre près de 1,63 milliard de dollars (1,4 milliard d'euros).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2034771
Certe c'est une faille importante; mais les sites plus petit ont eux aussi des lacunes en terme de secu, il est urgent de former les dev et entreprise en terme de secu info.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme