Facebook Aquila : le drone géant a cette fois réussi son vol d'essai

Le par  |  5 commentaire(s) Source : Facebook
Facebook Aquila

Le drone Aquila, qui doit permettre à Facebook de disposer d'un système d'accès à Internet (et par extension à son réseau social) depuis le ciel, a réussi son second vol d'essai, après le crash du premier.

Alors qu'il vient de passer le cap des 2 milliards d'utilisateurs, le réseau social Facebook veut se donner les moyens de toucher toujours plus de monde, et notamment parmi ceux qui n'ont pas encore accès à Internet.

Si d'autres sociétés imaginent des ballons en haute atmosphère ou des constellations de micro-satellites pour couvrir l'ensemble du globe et les zones non desservies par un réseau terrestre, Facebook se concentre sur un projet de drones de grande taille, évoluant à haute altitude et communiquant entre eux par laser.

Facebook drone Aquila

Le premier prototype du drone Aquila a déjà réalisé de premiers essais en vol concluants et riches en informations mais qui s'étaient soldés en 2016 par un crash à l'atterrissage, l'appareil s'étant disloqué sous l'effet de vents violents.

Facebook drone Aquila 02

Tirant les enseignements de ce semi-échec, un nouveau vol d'essai a été réalisé durant le mois de mai dans le ciel de l'Arizona, cette fois avec succès puisque le drone, d'une envergure aussi longue que celle d'un Boeing 737, s'est cette fois posé sans encombre.

Diverses améliorations avaient été apportées au drone, de l'ajout de spoilers mobiles dans les ailes pour créer de la traînée et réduire la vitesse si nécessaire, à la modification du logiciel de pilotage automatique en passant par l'intégration de nouveaux capteurs.

Ce nouveau vol d'essai a duré 1h46 et a permis d'atteindre une altitude de 3000 pieds (un peu plus de 900 mètres) avec des panneaux solaires pour alimenter ses moteurs avec une vitesse ne dépassant par les 25 km/h pour lui permettre de couvrir une même zone pendant un long intervalle de temps.

A noter que le drone ne dispose pas véritablement d'un train d'atterrissage, qui alourdirait l'ensemble. Son atterrissage se fait à très faible vitesse et l'appareil se pose sur des renforts en kevlar installés sous les nacelles des moteurs qui constituent l'essentiel de la masse du drone et dont les hélices sont bloquées en position horizontale durant la phase finale d'atterrissage (seul l'un des quatre moteurs a utilisé cette configuration durant l'atterrissage de ce vol d'essai).

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1971160
Nickel, ils vont pouvoir fich... euh connecter les 5 milliards et demi de personnes qui leur manquent... Et tout ça gratuitement !!!

Quel philanthrope ce Marko...
Le #1971178
lebonga a écrit :

Nickel, ils vont pouvoir fich... euh connecter les 5 milliards et demi de personnes qui leur manquent... Et tout ça gratuitement !!!

Quel philanthrope ce Marko...


Et oui. Sur FB, tout ce qui est toi est à eux et tout ce qui est à eux, reste à eux. En résumé, pile ils gagnent, face tu perds
Le #1971184
Disons, 2 milliards de comptes, vu que pas mal de monde a plusieurs pseudos...
Le #1971222
On va pouvoir se facebooké a mort dans les zones de guerre.
Le #1971305
drahus a écrit :

On va pouvoir se facebooké a mort dans les zones de guerre.


Y'aura plus de guerre, tout le monde sera "ami" !!!
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]