Facebook France règle un redressement fiscal de 105 millions d'euros

Le par Jérôme G.  |  2 commentaire(s)
facebook-nouveau-logo

La filiale française de Facebook a accepté de payer un redressement fiscal pour des revenus générés avant 2018.

Selon une information de Capital, la filiale française de Facebook a écopé d'un redressement fiscal de 105 millions d'euros. Facebook France a accepté de régler l'ardoise fiscale qui comprendrait 22 millions d'euros de pénalités.

Comme souvent avec ce genre de procédure, la Direction générale des Finances publiques ne fait pas de commentaires en évoquant le secret fiscal. Facebook a toutefois bel et bien confirmé un accord avec l'administration fiscale portant sur les années 2009 à 2018.

Ministere-Economie-Finances-Bercy

Dans un entretien au Parisien l'année dernière, Laurent Solly, vice-président de Facebook France et Europe du Sud, avait déclaré que Facebook aller payer de plus en plus d'impôts en France. Il avait indiqué que depuis 2018, " tous les revenus générés par les équipes commerciales de Facebook en France sont déclarés en France. "

Capital considère néanmoins que Facebook profite encore largement d'une optimisation fiscale qui demeure légale dans l'absolu. Une pratique à laquelle s'attaque la France avec sa taxe sur les géants du numérique. La taxe ne s'applique pas sur les bénéfices comme l'impôt sur les sociétés, mais sur le chiffre d'affaires sur le territoire national.

Avec des géants américains du numérique particulièrement concernés, cette taxe française à hauteur de 3 % ne plaît pas à l'administration Trump. Sa perception a été différée pour cette année, tandis que les États-Unis ont mis en place des mesures de représailles en suspens visant des produits français avec des droits additionnels de douane.

Une solution internationale est attendue dans le cadre de discussions au sein de l'Organisation de coopération et de développement économiques.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
BenflasherBZH offline Hors ligne Vétéran icone 1593 points
Le #2106626
sansimportance offline Hors ligne VIP icone 8522 points
Le #2106628
"...Facebook a accepté de payer..."
C'est pas un peu dingue ça ? Moi on me demande pas si "j'accepte" de payer mes impôts, par contre on me poursuit si je ne le fait pas

Tiens, et si je mettais des mesures de représailles, genre je vais rouler sur les trottoirs au lieu de rouleur sur la route, comme ça j'userais les trottoirs plus vite que la route.
Hein ? On me dit que j'irais en prison si je fais ça ? Et pourquoi pas trompette alors ?

"...Sa perception a été différée pour cette année..."
Ah ben je vais pouvoir "différer" le paiement de mes impôts moi aussi cette année, non ?

Comment il disait Coluche : "...moins tu peux payer, plus tu payes." J'ai l'impression que l'inverse est tout aussi vrai.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire