Facebook se défend : le réseau n’héberge pas de groupes terroristes

Le par Mathieu M.  |  4 commentaire(s)
Facebook

Accusé depuis plusieurs mois d'avoir servi d'outil de propagande pour diffuser des messages de groupes terroristes, Facebook se défend de toute participation, active ou passive à ces actes.

Nombreux sont les gouvernements, y compris la France, à laisser entendre que les réseaux sociaux laissent certains groupes terroristes s'offrir une tribune leur permettant de diffuser leur propagande sur la toile et auprès d'une large population d'utilisateurs.

Facebook-logo Une situation dont se défendent aujourd'hui Facebook et Monika BIckert, responsable de la politique de contenus de Facebook : " Nous avons adopté une posture très ferme face au terrorisme, comme c'est précisé dans les standards de la communauté Facebook où nous expliquons que les organisations terroristes ou criminelles sont exclues. Nous ne permettons pas à ce type de groupes ni ceux qui les célèbrent ou les soutiennent d'être présents sur Facebook."

Malgré tout, Facebook ne procède pas à une surveillance active des contenus publiés, il faut que les utilisateurs signalent des publications allant à l'encontre des règles du site, ou que les contenus déclenchent des alertes par l'utilisation de mots clés.

" Dans le cas de terrorisme, nous utilisons des outils automatisés pour identifier les comptes Facebook ou les contenus inappropriés qui sont associés."

Reste que les mécanismes mis en place se veulent parfois trop lourds, et peu réactifs face à certains messages. Qu'il s'agisse des groupes terroristes ou des Cartels, les démonstrations de force et les messages diffusés, souvent à renfort de vidéo de décapitations ou d'exécutions, ne sont pas totalement exclus des réseaux. On se souviendra d'ailleurs comment Facebook avait tardé et mis plusieurs mois avant d'accepter de supprimer une vidéo proposant la décapitation d'une personne par un Cartel de la drogue, largement diffusée sur son réseau.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
PauletteParis offline Hors ligne VIP icone 7851 points
Le #1812225
D'abord il faudrait savoir qu'est-ce que le terrorisme et qui est terroriste, c'est une notion très vague et à géométrie variable en fonction des pays et de qui considère qui.

Pikaboy offline Hors ligne Vénéré icone 4982 points
Le #1812258
C'est bien connu, sur essebouc t'as que des belles ptites femmes sexy deguisées en vieux hackers russes, des jolies nenettes devetues deguisées en barbu sanguinaires, et le reste c'est tous des bisounours !


(....me souvient d'une etude scientifique qui racontais que fcbk pouvait savoir si vous etiez gay sans que vous n'en ayez jamais parlé....)
Anonyme
Le #1812283
tout est relatif
Partant d'un bon vieux slogan de FB qui est «Les amis de mes amis sont mes amis»
on ne sait plus à l'arrivée, qui est qui !
frèzetagada offline Hors ligne VIP icone 10294 points
Le #1812410
La défense de FB est étrange : "les organisations terroristes ou criminelles sont exclues. Nous ne permettons pas à ce type de groupes ni ceux qui les célèbrent ou les soutiennent d'être présents sur Facebook..."

Ce serait plus correct de dire que les gens expriment librement leur point de vue et que FB n'a pas vocation à en avoir connaissance, tout en condamnant le terrorisme bien évidemment....

Parce que, ...comment pourrait-ils interdire à des types de créer un compte, et de parler de l'élevage de pois-chiche, par exemple, .... alors qu'entre initiés, on sait qu'il s'agit de tout à fait autre chose ????
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire