Fake news : la Commission européenne propose un code de bonne conduite

Le par  |  8 commentaire(s)
fake

L'exécutif européen plaide pour un code commun de bonnes pratiques des plateformes en ligne pour lutter contre la désinformation, avant d'envisager le cas échéant de la réglementation.

Contre la propagation de discours haineux illégaux en ligne, la Commission européenne a instauré un code de bonne conduite auquel adhèrent Facebook, Twitter, YouTube, Microsoft, Google+ et Instagram. L'exécutif européen envisage un autre code de bonne conduite pour cette fois-ci lutter contre la propagation des fake news.

Face à ce qui est plutôt qualifié de désinformation, ces bonnes pratiques devraient être mises au point de manière commune par les plateformes en ligne et réseaux sociaux, et avec la participation d'annonceurs dans le domaine de la publicité. La mise en pratique interviendrait d'ici le mois d'octobre.

Si cette auto-régulation ne fait pas ses preuves, d'autres mesures pourront être proposées… y compris des mesures de nature réglementaire. C'est du reste ce que fait l'Allemagne concernant la désinformation sur les réseaux sociaux, tandis que la France planche sur une loi en période électorale.

Le code de bonne conduite devra inclure des critères pour l'identification des fausses informations et des mesures pour contrecarrer leur diffusion. L'identification et la fermeture de faux comptes sont aussi concernées, de même que le problème des bots.

Les mesures préconisées portent sur une plus grande transparence, dont pour du contenu sponsorisé (en particulier à caractère politique) et le fonctionnement des algorithmes qui diffusent de l'information, l'accès à une diversité de sources. Une surveillance par des vérificateurs de faits devra être facilitée.

D'autres points sont évoqués. Pour Julian King, commissaire européen pour l'Union de la sécurité, " la manipulation de canaux dignes de confiance afin de colporter du contenu pernicieux et clivant exige une réaction lucide fondée sur un renforcement de la transparence, de la traçabilité et de l'obligation de rendre des comptes. "

Il ajoute que les plateformes Internet ont un rôle essentiel à jouer dans la " lutte contre l'utilisation détournée de leur infrastructure. "

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2011087
'Si cette auto-régulation ne fait pas ses preuves'

c'est cela oui....en tant normal c'est à peine si les amendes encourues sont dissuasives, alors l'auto-régulation ,ma pauvre ginette.....
Le #2011096
smartmeister a écrit :

'Si cette auto-régulation ne fait pas ses preuves'

c'est cela oui....en tant normal c'est à peine si les amendes acccourues sont dissuasives, alors l'auto-régulation ,ma pauvre ginette.....


Pareil, je n'y crois pas des masses non plus. Seules des amendes dissuasives pourrait y mettre un terme, sinon au moins limiter la casse.
Le #2011098
Alors moi je propose un truc bête mais bête....A chaque politicien qui raconte une connerie , mensonge etc BOUM 5000€ d amende direct.... Que ce soit sur les réseaux sociaux, a la télé, dans les journaux, la presse écrite etc.....

Le problème de la dette serait vite réglé croyez moi
Le #2011103
RHA57 a écrit :

Alors moi je propose un truc bête mais bête....A chaque politicien qui raconte une connerie , mensonge etc BOUM 5000€ d amende direct.... Que ce soit sur les réseaux sociaux, a la télé, dans les journaux, la presse écrite etc.....

Le problème de la dette serait vite réglé croyez moi


Alors moi je propose un truc bête mais bête....A chaque citoyen/racaille/faussaire/manipulateur qui raconte une connerie , mensonge etc BOUM 5000€ d amende direct.... Que ce soit sur les réseaux sociaux, a la télé, dans les journaux, la presse écrite etc.....

Le problème de la dette serait vite réglé croyez moi
Le #2011164
Qui décide si une news est fake ou pas? Je prends le cas des journalistes d'investigation.. Ils vont se faire laminer alors que ce n'est pas forcément faux..
Le #2011167
Maho45 a écrit :

Qui décide si une news est fake ou pas? Je prends le cas des journalistes d'investigation.. Ils vont se faire laminer alors que ce n'est pas forcément faux..


Pourquoi se feront-ils laminer si ce qu'ils disent est vrai ? Explique.
Le #2011286
La police de la pensée n'est pas loin. Il faut dire que ce sont les experts officiels en désinformation qui sont aux commandes :

"When it becomes serious, you have to lie."
– Jean-Claude Juncker, 2012.
Le #2012084
skynet a écrit :

Maho45 a écrit :

Qui décide si une news est fake ou pas? Je prends le cas des journalistes d'investigation.. Ils vont se faire laminer alors que ce n'est pas forcément faux..


Pourquoi se feront-ils laminer si ce qu'ils disent est vrai ? Explique.


Je n'ai pas forcément besoin d'aller loin dans les explications.. On a l'excellente Elise Lucet qui pose problème dans ses investigations et on a aussi M. Hicham Panamza qui fait aussi du très bon travail mais ça aussi ça dérange.

Merci pour les votes négatifs. J'vous vois deja me mettre dans la catégorie des complotistes, conspirationnistes..
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme