Firefox : Mozilla prolonge l'accord de recherche avec Google

Le par Jérôme G.  |  2 commentaire(s)
mozilla-logo

Une éclaircie en trompe-l'œil pour Mozilla ? Le groupe qui édite Firefox renouvelle son accord avec le moteur de recherche Google.

La semaine dernière, Mozilla Corporation (filiale à but lucratif de la Mozilla Foundation) a annoncé la suppression de 250 postes dans le monde. Cela représente un quart de ses effectifs en tenant compte du fait qu'en 2019, Mozilla employait un millier de personnes à temps plein dans le monde.

PDG de Mozilla Corporation, Mitchell Baker a souligné des conditions économiques difficiles en raison de la pandémie de coronavirus et son impact sur les revenus du groupe qui édite le navigateur Firefox.

Les derniers résultats financiers connus pour Mozilla sont ceux pour l'année 2018 avec 451 millions de dollars et une baisse de 20 % par rapport à 2017. Les redevances, abonnements et recettes publicitaires avaient généré 436 millions de dollars. Les royalties comptaient à elles seules pour 430 millions de dollars.

De telles redevances proviennent très majoritairement (plus de 90 %) de contrats signés jusqu'en novembre 2020 avec des moteurs de recherche et une exposition dans Firefox. À commencer par Google.

firefox-produits
À The Verge, un porte-parole de Mozilla confirme que le partenariat de recherche entre Mozilla et Google est en cours, " Google étant le moteur de recherche par défaut dans le navigateur Firefox dans de nombreux endroits du monde. " Il ajoute : " Nous avons récemment prolongé le partenariat et la relation ne change pas. "

Des chiffres n'ont pas été précisés, mais Google devrait verser entre 400 et 450 millions de dollars par an pour trois années supplémentaires afin de préserver la position de choix de son moteur de recherche dans Firefox.

L'accord devrait permettre de maintenir Mozilla à flot pendant encore plusieurs années, sans toutefois réduire ce problème de dépendance financière vis-à-vis des moteurs de recherche, et Google en particulier. Il existe également des accords avec Yandex en Russie et Baidu en Chine.

Il n'empêche que la part de marché en berne de Firefox fait légitimement nourrir quelques inquiétudes. Mozilla a lancé une restructuration dite importante. Récemment, un produit commercial VPN étiqueté Mozilla a été introduit (pas à l'échelle mondiale) et devrait contribuer à diversifier les revenus. D'autres formules par abonnement seront sans doute explorées.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
FRANCKYIV offline Hors ligne VIP icone 52622 points
Premium
Le #2106240
C'est quand même paradoxal ce truc ( enfin pognon pognon ) car multiplier les trucs anti tracking et faire un partenariat avec Google ...
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 15762 points
Le #2106430
FRANCKYIV a écrit :

C'est quand même paradoxal ce truc ( enfin pognon pognon ) car multiplier les trucs anti tracking et faire un partenariat avec Google ...


Oui et non.
Oui car c'est assez évident que les deux choses ne vont pas du tout dans le même sens.
Non, car pour faire un produit, il faut que l'entreprise survive, et pour cela elle accepte l'argent du plus offrant.
Après, c'est juste le moteur par défaut, l'accord ne stipule pas que le navigateur doit être limité a ce seul moteur, donc on peut le modifier.

On pourrait aussi remarquer que Google paie Mozilla, ce qui permet a ce dernier de survivre, la ou il pourrait ne rien donner, ce qui pourrait avoir pour effet de faire monter (encore plus) chrome. Autre paradoxe ?
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire