Fortnite : Apple peut poursuivre le blocage du jeu dans l'App Store

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s) | Source : CNN
fortnite-saison-4

Comme prévu, la juge rejette la demande d'Epic Games visant à forcer Apple à réintégrer le jeu Fortnite dans l'App Store.

Profiter des nouveaux contenus ou télécharger des mises à jour… ce n'est toujours pas d'actualité pour les joueurs de Fortnite sur iPhone et iPad. Comme attendu, la juge Yvonne Gonzalez Rogers n'a pas donné suite à une demande d'Epic Games pour forcer Apple à réintégrer Fortnite dans l'App Store.

Pour une évolution de cette situation, il faudra attendre la tenue du procès qui opposera Epic Games à Apple aux États-Unis et doit débuter en mai prochain. Une date qui a été avancée. Auparavant, il était question de juillet 2021.

En août dernier, l'éditeur de Fortnite a tenté de contourner le système de paiement de l'App Store avec son jeu sur iOS pour se soustraire à la commission de 30 % d'Apple sur les achats in-app. Cela a entraîné un bannissement de Fortnite de l'App Store.

epic-games-freefortnite-apple

Epic Games accuse Apple d'abus de position dominante avec l'App Store et lui reproche une taxe dite tyrannique. Apple estime que l'affaire n'est qu'un simple désaccord financier et considère qu'Epic Games ne veut rien payer pour l'App Store en contribuant de la sorte à son fonctionnement et sa sécurité.

La juge californienne va dans le sens d'Apple au sujet d'une rupture de contrat. Par contre, elle considère qu'Apple ne doit pas faire peser des représailles touchant le moteur de jeu vidéo Unreal Engine ou des filiales d'Epic Games.

" Epic Games est reconnaissant qu'Apple ne pourra pas exercer de représailles contre Unreal Engine et nos clients dans le développement de jeux. […] Nous continuerons de développer pour iOS et Mac sous la protection de la Cour, et nous poursuivrons toutes les pistes pour mettre fin au comportement anticoncurrentiel d'Apple ", déclare Epic Games.

De son côté, Apple déclare : " Nous sommes reconnaissants que la Cour ait reconnu que les actions d'Epic n'étaient pas dans l'intérêt de ses propres clients et que les problèmes qu'ils ont pu rencontrer étaient de leur propre fait quand ils ont violé leur accord. "

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire