Iliad / Free et Maxime Lombardini sanctionnés par l'AMF

Le par  |  1 commentaire(s) Source : AFP
Maxime Lombardini

L'AMF sanctionne le groupe Iliad et son président du conseil d'administration Maxime Lombardini pour des manquements d'information au public lors de sa tentative de rachat de T-Mobile US en 2014.

L'opérateur Iliad avait tenté de s'inviter sur le marché télécom des Etats-Unis en essayant de racheter l'opérateur T-Mobile US durant l'été 2014.  L'affaire avait duré plusieurs mois à partir d'une proposition initiale à 15 milliards de dollars avant d'être stoppée en octobre 2014, faute de soutien.

Iliad logoDans le prolongement de cette initiative, l'AMF (Autorité des marchés financiers) avait mené une investigation concernant les conditions de mise en place de la proposition d'Iliad / Free, soupçonnant de possibles opérations financières en amont des annonces officielles relevant du délit d'initiés

L'Autorité a rendu sa décision et condammne le groupe Iliad à une amende de 100 000 € tandis que le président du conseil d'administration Maxime Lombardini devra verser 600 000 €.

Dans le premier cas, l'opérateur est sanctionné pour manquement à son obligation d'information au public en ayant confirmé sur le tard, à la fin du mois de juillet, son intention de racheter T-Mobile. L'AMF l'accuse d'avoir organisé une rétention d'information tout au long du mois de juillet 2014 et de n'avoir révélé sa stratégie, susceptible d'influer sur le cours en Bourse, que le 31 juillet.

Elle cible aussi les deux cessions d'actions réalisées justement début juillet 2014 par Maxime Lombardini, l'une pour son compte et l'autre pour sa compagne, sur la base de cette "information privilégiée", constituant un "manquement d'initié".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme