Plaintes collectives contre les GAFAM

Le par  |  14 commentaire(s)
Quadrature-du-Net

La Quadrature du Net dépose des plaintes collectives contre Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft. Elles réunissent près de 12 000 personnes.

Comme prévu, l'association la Quadrature du Net profite de l'entrée en vigueur en Europe du Règlement général sur la protection des données (RGPD) pour déposer des plaintes collectives contre les GAFAM.

Ces plaintes rassemblent plus de 12 000 internautes et ont été envoyées à la Commission nationale de l'informatique et des libertés. La CNIL devrait les répartir entre les autorités de protection des données personnelles en Irlande et au Luxembourg.

Pour le moment, il s'agit de cinq plaintes qui visent Google (Gmail, YouTube et Google Search), Apple (iOS), Facebook, Amazon et LinkedIn (Microsoft). La plainte contre Amazon devrait partir au Luxembourg. Ultérieurement, la Quadrature du Net prévoit des procédures impliquant WhatsApp, Instagram, Android, Outlook et Skype.

L'association de défense des libertés numériques tire ainsi parti de l'une des dispositions du RGPD permettant de mener des actions de groupe. Dans ses plaintes, elle demande " l'interdiction des traitements d'analyse comportementale et ciblage publicitaire ", et une amende administrative qui " doit être la plus élevée possible. "

Pour le cas d'Apple, hormis l'amende administrative, les demandes sont différentes avec " l'interdiction de créer des identifiants publicitaires uniques sans le consentement des utilisateurs. "

La Quadrature du Net pointe notamment du doigt le fait que le consentement explicite de l'utilisateur continue d'être violé. " Les plaintes se concentrent sur une poignée d'arguments ciblés autour des notions de consentement et de surveillance économique. "

Au premier jour de la mise en pratique du RGPD, l'association Noyb portée par le juriste autrichien Max Schrems a déposé quatre plaintes contre Google (Android), Instagram, WhatsApp et Facebook. " Elles se fondent sur le même argument que celui ayant animé toutes nos actions : exiger un consentement libre pour rejeter l'idée d'une marchandisation de nos données personnelles ", écrit la Quadrature du Net.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2015549
Magic2016, c'est toi?
Le #2015550
Purée ça va bouger, et ça fait du bien
Le #2015554
Popcorn time!
Le #2015565
bannir la pub ca sera mieux
Le #2015568
La Quadrature du net a prévu de bouger, et ne fait pas confiance à 100% à la CNIL manifestement, citation de LQDN :

"Que ce soit clair : cette première étape est si décisive que nous ne pouvons entièrement la laisser dans les mains de la CNIL. Si, au 3 septembre, elle n'a encore entamé aucune démarche, nous porterons nos actions devant l'autorité judiciaire, civile ou pénale, qui a elle aussi le pouvoir de nous défendre".
Le #2015569
belaid12002 a écrit :

bannir la pub ca sera mieux


Là tu rêves tout debout, c'est le mode de financement de la plupart des sites sur internet (ceux avec leur "t'as des chiffres ?" suffit d'ouvrir les yeux et de constater).
Bannir la pub ce n'est qu'une utopie, si tu veux la bannir, tu utilises les différents outils trouvables, comme modules complémentaires, fichier host, Pi-Hole, ect. mais jamais personne n'ira dans le sens du bannissement de la pub. Les publicitaires vont hurler, le sites vont pleurer (ce qu'ils font déjà juste à cause des outils dont j'ai parlé).
Le #2015589
belaid12002 a écrit :

bannir la pub ca sera mieux


C'est quand même le modèle économique d'internet. Demande aux sites d'information en ligne, combien se sont abonnés à leurs éditions pour X euros par mois...
De même, il faut bien payer les serveurs, les locaux, les datas, les créateurs de contenus etc... et ca, ca ne peut se faire que de deux manières : en ayant du contenu payant ou en payant une redevance ou un prix.

Alors non, on ne vit pas encore dans un monde utopique ou les gens travaillent et crées de la richesse et du contenu pour la Gloire.
La pub paye tout ca. La pub paye ce site!

En revanche, ce qu'ils ont fait de la pub, le ciblage, les études et les analyses jusqu'à faire de l'utilisateur le produit, c'est ce que la QDN essaye de débusquer. Tant mieux pour nous, il ont maintenant un outil législatif à leur disposition et ca, on ne peut que s'en féliciter.

Je suis par ailleurs ravi de ne voir le nom de Microsoft que dans le cadre de Linkedin.
Celui qui était considéré comme big brother en personne a bien appris de ses erreurs passées.
Anonyme
Le #2015665
Très bien cette action. Mais les Gafams sont tellement remplis d'argent que si une amande leur est données, ils la paieront comme on achète du pain.
Le #2015666
sebou a écrit :

Très bien cette action. Mais les Gafams sont tellement remplis d'argent que si une amande leur est données, ils la paieront comme on achète du pain.


Pas grave, elles s'accumuleront, apporteront des sous dans les caisses européennes pour d'autres projets, et à force ils réagiront. Tout le monde va y gagner, sauf ceux qui respecteront pas les règles.
Le #2015705
sebou a écrit :

Très bien cette action. Mais les Gafams sont tellement remplis d'argent que si une amande leur est données, ils la paieront comme on achète du pain.


C'est encore moins cher, une seule...

Perso, je pense que ça va faire beaucoup de bruit pour pas grand chose...

Si cette loi était dangereuse pour les grands acteurs du net, elle ne serait jamais passée...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme