General Electric va produire la plus grande éolienne offshore au monde en France

Le par  |  13 commentaire(s)
éolienne

General Electric a annoncé se lancer dans la construction de la plus grande éolienne offshore au monde, et c'est en France qu'elle sera produite.

GE Renewable Energy, la division énergies renouvelables de General Electric a annoncé ce jeudi se lancer prochainement dans la construction de la plus grande et la plus puissante des éoliennes offshore au monde.

Baptisée Haliade X, l'éolienne embarquera un générateur à entraînement direct de 12 mégawatts, elle serait ainsi capable de produire 45% d'énergie supplémentaire par rapport aux turbines actuellement déployées dans le monde puisque leur production est limitée à 8 MW.

éolienne

D'une hauteur de 260 mètres, la turbine comportera un rotor de 220 mètres avec des pales de 107 mètres de long. Son envergure devrait mesurer 17 000 m², soit 30% de plus que les autres éoliennes du marché. Haliade X devrait ainsi produire 67 GWh par an, soit les besoins annuels en électricité de 16 000 foyers.

Haliade X

Le groupe américain va lourdement investir en France pour la production de son éolienne. Un budget de 330 millions d'euros a été dédié au projet. 60 millions de dollars seront utilisés pour moderniser l'usine de GE à Saint-Nazaire qui produira les nacelles d'Haliade X. 100 millions de dollars seront investis sur le site de Cherbourg de LM Wind qui se chargera de la production des pâles avec à la clé la création de 550 emplois directs et 2000 indirects.

Malheureusement, il y a peu de chances de voir Haliade X s'installer sur les côtes françaises. Actuellement aucun parc éolien offshore n'est en activité dans l'hexagone et aucun parc n'est prévu avant 2020.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2003092
Presque aussi grand que la tour Eiffel !
Le #2003096
Les énergies renouvelables sont l'avenir de l'humanité. Les gouvernement doivent investir dans ce secteur aussi bien névralgique que stratégique.
Le #2003098
zoubiryahiaoui16 a écrit :

Les énergies renouvelables sont l'avenir de l'humanité. Les gouvernement doivent investir dans ce secteur aussi bien névralgique que stratégique.


Le notre préfère prolonger de vieilles centrales pour 100 milliard d'euro
Le #2003112
Une très bonne nouvelle pour l'emploi.
Un volontaire pour aller expliquer à Trump que l'écologie peut être créatrice d'emploi et de croissance, et pas le contraire ?
Le #2003126
skynet a écrit :

Une très bonne nouvelle pour l'emploi.
Un volontaire pour aller expliquer à Trump que l'écologie peut être créatrice d'emploi et de croissance, et pas le contraire ?


Tu va te faire accueillir à coup de uzi et de gatling, en admettant que l'aigle américain ne t'ai pas déchiqueté entre temps (ça va c'est assez caricatural ?)
Anonyme
Le #2003138
smartmeister a écrit :

skynet a écrit :

Une très bonne nouvelle pour l'emploi.
Un volontaire pour aller expliquer à Trump que l'écologie peut être créatrice d'emploi et de croissance, et pas le contraire ?


Tu va te faire accueillir à coup de uzi et de gatling, en admettant que l'aigle américain ne t'ai pas déchiqueté entre temps (ça va c'est assez caricatural ?)


Ce n'est pas un aigle, c'est un pygargue.
Le #2003139
zoubiryahiaoui16 a écrit :

Les énergies renouvelables sont l'avenir de l'humanité. Les gouvernement doivent investir dans ce secteur aussi bien névralgique que stratégique.


L'avenir ne sera clairement pas radieux mais c'est effectivement tout ce qui nous restera, pendant un temps...
Le stockage et la distribution des énergies renouvellables impliquent malheureusement des matières premières et d'autres ENR dont l'approvisionnement ne pourra être maintenu : (
Anonyme
Le #2003151
J'ai twité le lien de la page à Monsieur Trump.
Le #2003184
En France tous le monde veux de l'écolo, c'est bien......... mais......... pas à coté de chez soi ! de préférence ailleurs. Cela ne dérange pas si c'est chez les autres.
2020 pour un champ d'éolienne, si aucun recours pour sauver un banc de crevettes ou quelques vers de terre rares vivant dans la zone.
Quand on n'y pense l'enterrement des déchets radioactifs personne n'en veut en France, nous préférons largement refiler notre merde à un autre pays
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme