Ultium : General Motors prépare des batteries électriques à moins de 100 dollars / kWh

Le par  |  6 commentaire(s)
General Motors Ultium batterie

Le constructeur américain General Motors annonce une nouvelle génération de batteries électriques Ultium modulaires et capables de descendre sous la barrière des 100 dollars / kWh.

Le constructeur de véhicules électriques Tesla préparerait en secret un projet Roadrunner destiné à permettre la production de ses propres batteries électriques pour un coût se rapprochant des 100 dollars / kWh, le plancher en-dessous duquel les véhicules électriques pourront rivaliser en termes de tarif avec les véhicules à moteur thermique.

Il n'est pas seul à tenter d'atteindre ce seuil qui doit faciliter la démocratisation des voitures électriques. Le groupe américain General Motors a dévoilé Ultium, sa nouvelle génération de batteries électriques modulaires qui, avec l'aide de LG Chem dans le cadre d'une co-entreprise de 2,3 milliards de dollars pour bâtir un site de production de batteries aux Etats-Unis, doit aussi permettre de descendre sous un coût de 100 dollars / kWh.

General Motors Ultium batterie

Sa force est de pouvoir disposer les cellules horizontalement ou verticalement en fonction des types de véhicules pour une plus grande souplesse de design et d'usage.

Cette solution permettra de couvrir les besoins aussi bien de voitures que d'utilitaires ou de poids lourds, avec des capacités de charge rapide à 200 kW pour les véhicules légers et 400 kW pour les camions, tout en simplifiant la conception des véhicules, avec moins de configurations à gérer et des câblages réduits.

General Motors Ultium batterie 02

Avec des batteries Ultium offrant des capacités allant de 50 à 200 kWh, il sera possible d'atteindre des autonomies de 400 miles (640 km) et des accélérations 0-60 mph de l'ordre de 3 secondes.

Les cellules seront de type NMCA (Nickel, Manganèse, Cobalt, Aluminium) avec une forte diminution de l'utilisation du Cobalt par rapport à la génération précédente. Ces batteries Ultium pourront être utilisées en combinaison avec une plate-forme BEV3 et différentes options de motorisation (traction, propulsion, intégrale...).

L'année 2020 va voir l'arrivée des premiers modèles électriques au sein des différentes marques gérées par General Motors (Chevrolet, Cadillac, GMC, Buick), avec l'objectif de disposer d'une gamme de 22 véhicules d'ici 2023.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2093154
Maintenant que les fabricants traditionnels arrivent sur le marché, la bulle Tesla va éclater. Disons dans deux ans maximum.
Le #2093165
Il faudrait que les constructeurs brident l'accélération des véhicules électriques parce qu'il va y avoir un maximum d'accidents avec tout les kevin à qui on DONNE le permis et qui ne vont plus se sentir pis....
Le #2093167
Un comparatif des densité massique en énergie électrique n'aurait pas été du luxe ...

Aucune idée de la pertinence de ce choix sans ce comparatif.

Et puis, bon, plus abondant, mais il faudrait aussi connaître les proportions respectives des éléments utilisés.
Le #2093185
cycnus a écrit :

Maintenant que les fabricants traditionnels arrivent sur le marché, la bulle Tesla va éclater. Disons dans deux ans maximum.


E.Musk sait pertinemment qu'il a une fenêtre de tir limitée.
Il sait qu'il a quelques années pour développer Tesla et être à niveau en terme de production avant que les gros constructeurs se retournent, c'est aussi pour cela qu'ils avancent aussi vite, quitte à prendre énormément de risques.
Tesla est toujours au bord du gouffre, car ils doivent réaliser des investissement massifs pour créer les chaines de production et leur gamme de véhicules à partir de 0. C'est une entreprise risquée dès le départ.

Il 'y a pas de bulle Tesla, il y a juste une entreprise qui à des produits novateurs qui n'ont pas encore d'équivalent.

Mais personnellement, je préfère que ça soit celui qui prend des risques qui remporte le jackpot, plutôt que ceux qui sont restés sur leur acquis pendant des années en espérant que rien ne bouge.

Même si Tesla meurt, personne ne pourra nier (sauf à être de mauvaise foi) que si l'électrique devient répandu chez les constructeurs historiques, ce sera majoritairement grâce à son impulsion, et au final, c'est son unique but, on peut en déduire que quoi qu'il se passe, Tesla à déjà gagné son pari: faire connaitre le VE au grand public, prouver qu'il est viable, qu'il peut être décliné en plusieurs modèles (pas que des citadines), et qu'il y a un marché (en ayant suscité une demande massive).
Le #2093229
LinuxUser a écrit :

cycnus a écrit :

Maintenant que les fabricants traditionnels arrivent sur le marché, la bulle Tesla va éclater. Disons dans deux ans maximum.


E.Musk sait pertinemment qu'il a une fenêtre de tir limitée.
Il sait qu'il a quelques années pour développer Tesla et être à niveau en terme de production avant que les gros constructeurs se retournent, c'est aussi pour cela qu'ils avancent aussi vite, quitte à prendre énormément de risques.
Tesla est toujours au bord du gouffre, car ils doivent réaliser des investissement massifs pour créer les chaines de production et leur gamme de véhicules à partir de 0. C'est une entreprise risquée dès le départ.

Il 'y a pas de bulle Tesla, il y a juste une entreprise qui à des produits novateurs qui n'ont pas encore d'équivalent.

Mais personnellement, je préfère que ça soit celui qui prend des risques qui remporte le jackpot, plutôt que ceux qui sont restés sur leur acquis pendant des années en espérant que rien ne bouge.

Même si Tesla meurt, personne ne pourra nier (sauf à être de mauvaise foi) que si l'électrique devient répandu chez les constructeurs historiques, ce sera majoritairement grâce à son impulsion, et au final, c'est son unique but, on peut en déduire que quoi qu'il se passe, Tesla à déjà gagné son pari: faire connaitre le VE au grand public, prouver qu'il est viable, qu'il peut être décliné en plusieurs modèles (pas que des citadines), et qu'il y a un marché (en ayant suscité une demande massive).


Renault est quand même sur le marché depuis un moment. c'est pas aussi glamours qu'une tesla mais c'est fonctionnel ..
Le #2093234
MickHammer a écrit :

LinuxUser a écrit :

cycnus a écrit :

Maintenant que les fabricants traditionnels arrivent sur le marché, la bulle Tesla va éclater. Disons dans deux ans maximum.


E.Musk sait pertinemment qu'il a une fenêtre de tir limitée.
Il sait qu'il a quelques années pour développer Tesla et être à niveau en terme de production avant que les gros constructeurs se retournent, c'est aussi pour cela qu'ils avancent aussi vite, quitte à prendre énormément de risques.
Tesla est toujours au bord du gouffre, car ils doivent réaliser des investissement massifs pour créer les chaines de production et leur gamme de véhicules à partir de 0. C'est une entreprise risquée dès le départ.

Il 'y a pas de bulle Tesla, il y a juste une entreprise qui à des produits novateurs qui n'ont pas encore d'équivalent.

Mais personnellement, je préfère que ça soit celui qui prend des risques qui remporte le jackpot, plutôt que ceux qui sont restés sur leur acquis pendant des années en espérant que rien ne bouge.

Même si Tesla meurt, personne ne pourra nier (sauf à être de mauvaise foi) que si l'électrique devient répandu chez les constructeurs historiques, ce sera majoritairement grâce à son impulsion, et au final, c'est son unique but, on peut en déduire que quoi qu'il se passe, Tesla à déjà gagné son pari: faire connaitre le VE au grand public, prouver qu'il est viable, qu'il peut être décliné en plusieurs modèles (pas que des citadines), et qu'il y a un marché (en ayant suscité une demande massive).


Renault est quand même sur le marché depuis un moment. c'est pas aussi glamours qu'une tesla mais c'est fonctionnel ..


Oui, sur une citadine, ce qui ne répond pas à tous les besoins, pas sur une gamme complète.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme