Google attaqué en recours collectif pour avoir collecté les données personnelles d'utilisateurs d'iPhone

Le par  |  2 commentaire(s)
Google-logo

Une association de consommateurs britannique dénonce actuellement le fait que Google devrait de l'argent aux utilisateurs d'iOS pour avoir collecté leurs données personnelles sans leur accord.

Un nouveau recours collectif vient d'être lancé au Royaume-Uni à l'encontre de Google. Sur l'initiative de l'association de consommateurs "Google You Owe Us", le recours critique le fait que Google a collecté illégalement des données personnelles d'utilisateurs d'iPhone et iPad via son navigateur web (installé par défaut) entre juin 2011 et juin 2012. 5,4 millions d'utilisateurs seraient concernés et pourraient ainsi se constituer solidaire de la plainte.

Pendant un an, Google aurait ainsi contourné les paramètres de sécurité de Safari et installé des cookies dans le navigateur d'Apple, et ce, même si les réglages de l'utilisateur les refusaient. C'est un chercheur de l'Université de Stanford qui a découvert la pratique en 2012, un procès avait alors déjà condamné Google à une amende de 22,5 millions de dollars aux USA.

Apple iPhone 7 

564€ sur Amazon* * Prix initial : 564€.

Mais dans l'affaire, ce sont bien les utilisateurs de l'iPhone qui sont lésés, et Google You Owe Us espère ainsi bien faire payer le géant américain. Selon le Telegraph, chaque plaignant pourrait récupérer jusqu'à 500 livres sterling, une coquette somme...

Google a cherché à minimiser l'importance de l'action, stipulant avoir déjà été attaqué sur des accusations et dans des actions similaires par le passé ajoutant " Nous ne pensons pas que cela ait un quelconque intérêt et nous allons contester cela".

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1990771
Installé par défaut sur iPhone et iPad !?!

Ça va pas la tête ?
Le #1990844
"pour avoir collecté leurs données personnelles sans leur accord"... Hooo les pauvres choux. Faut pas en faire une crise de nerf les p'tits gars vu qu'on veut tout partager à l'heure actuelle. C'est juste que Google a anticipé, voilà tout
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme