Google : Fortnite sous Android présentait une faille

Le par  |  3 commentaire(s)
Fortnite-Android

Selon Google, une faille aurait été repérée dans le jeu Fortnite sous Android, une situation pour le moins délicate pour Epic qui n'a pas souhaité diffuser son titre depuis le Google Play Store.

Epic et Google se font la moue : l'éditeur reproche au géant du Net de tirer abusivement profit de sa position dominante sur le marché du smartphone en imposant des frais (30%) sur l'ensemble des achats réalisés depuis des applications téléchargées depuis son Play Store.

C'est pourquoi l'éditeur a choisi de ne pas diffuser Fortnite, le jeu du moment sur PC, consoles et mobile, sur le marché applicatif de Google, s'évitant ainsi des commissions importantes. Il faut dire que Fortnite vit avant tout de la vente d'articles cosmétiques au sein de son propre marché alors même que le titre est diffusé gratuitement et subit des mises à jour à un rythme particulièrement soutenu.

Malwarebytes-fake-fortnite-android-1

Malheureusement, Google tient se revanche sur l'éditeur : la firme a découvert qu'une faille touchait le lanceur du jeu, tout en laissant entendre qu'il y a donc des risques à télécharger des titres en dehors de son Play Store (l'expérience prouve malgré tout que même Google participe à la diffusion de malwares depuis son Play Store qui n'est pas exempt de failles...).

Google indique ainsi sur le site XDA Developers que la vulnérabilité repérée permet à une application malicieuse déjà installée sur un appareil, d'exploiter la façon dont l'application Fortnite s'installe sur un appareil Samsung Galaxy. Concrètement, Galaxy Apps permet à Fortnite de s'installer sans avoir à demander les autorisations de l'utilisateur. Il est donc possible qu'une application malicieuse se fasse passer par Fortnite pour cibler les smartphones Galaxy.

Prévenu, Epic Games a corrigé le tir en modifiant son installeur. Rappelons toutefois qu'il existe toujours un risque à installer des applications diffusées en dehors du Play Store.

Complément d'information
  • Google : Android P pour ...
    Ce n'est pas Google mais Huawei qui a finalement dévoilé le nom officiel de la prochaine version d'Android désigné par la lettre P.
  • Google : Android One fait les affaires de MediaTek
    Lors de la Google I/O, le groupe de Mountain View a annoncé le programme Android One de smartphones pour les marchés émergents. C'est le fabricant de puces MediaTek qui profite de cette initiative.

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2028922
Le pognon mène le monde.

Google se fou des malwares sur des aplis peu utilisées, par contre sur sa poule aux oeufs d'or...hypocriteworld
Le #2028923
Donc en gros c'est un risque très ciblé aux Galaxy et la faille a été patchée aussi vite que si le titre avait été diffusé par le Google play. Va falloir trouver autre chose Google car ça ressemble a de la jalousie là Si ces 30% de transaction ça peut les faire chier bien comme il faut et entrainer un max d'éditeurs et mettre a mal leur business de frais de transaction dans les apps moi je suis pour c'est encore tellement peu par rapport a l'argent qu'ils doivent a la France et a l'Europe.
Le #2029052
Developers que la vulnérabilité repérée permet à une application malicieuse déjà installée sur un appareil, d'exploiter la façon dont l'application Fortnite s'installe sur un appareil Samsung Galaxy. Concrètement, Galaxy Apps permet à Fortnite de s'installer sans avoir à demander les autorisations de l'utilisateur.

Ah ok faut déjà avoir une mrd d'installé...et à pars l’installation de Fortnite sans autorisations elle fait quoi la dite application malicieuse elle s’appelle et comment la viré le cas échéant ?, osef j'imagine.. le bute étant de tapé sur Fortnite.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme