Google a retiré quelque 3,2 milliards de publicités vérolées en 2017

Le par  |  7 commentaire(s)
Google-Ads

Google a fait le ménage dans ses régies en éliminant pas moins de 3,2 milliards de publicités douteuses en 2017, soit presque deux fois plus qu'en 2016.

Le géant Google a fait le point sur ses efforts pour écarter les "mauvaises publicités" de ses régies, c'est à dire toutes celles qui contreviennent aux règles du jeu de ses services.

tabloid cloakerIl s'agit généralement de publicités liées à des malwares, phishing, scams et autres fraudes ou plus simplement de publicités ne respectant pas les bonnes pratiques. Google indique avoir éliminé 3,2 milliards de publicités en 2017, en hausse de 88% par rapport à 2016.

La firme assure que la plupart des publicités frauduleuses sont retirées avant même d'atteindre le public. Google a également sévi du côté des annonceurs en en retirant 320 000 de ses régies, tandis que 90 000 sites Web et 700 000 applications mobiles ont également été écartés.

Sur les publicités retirées, 79 millions d'entre elles tentaient de rediriger vers des sites confits de malwares, tandis que 48 millions cherchaient à faire installer des logiciels non sollicités.

Google a aussi fait dans la frappe chirurgicale en retirant les publicités de ses régies des pages Web de certains sites (et non des sites entiers) ne respectant pas les règles d'utilisation. 2 millions de pages ont été ainsi traitées chaque mois en 2017.

Des actions contre les fake news

Du côté des fake news, 650 sites ont été bloqués par Google en 2017 pour diffusion de faux contenus, 12 000 sites pour duplication de contenus d'autres sites et 7000 comptes AdWords ont été suspendus pour "tabloid cloaking" (des sites utilisant l'actualité du moment dans leurs titres mais dirigeant vers des contenus sans rapport afin de générer du trafic).

A noter que Google a décidé cette année, comme Facebook, d'interdire la diffusion de publicités autour des cryptomonnaies et des produits financiers hautement spéculatifs (les ICO, notamment) à partir de juin 2018.

La mesure a deux objectifs : éviter les publicités frauduleuses misant sur la popularité des cryptomonnaies pour attirer les utilisateurs mais aussi éviter le crypto-jacking conduisant des sites malveillants à exploiter les ressources du PC de l'utilisateur pour miner des monnaies virtuelles.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2004837
"Vérolées" n'est peut être pas le bon terme. "Vérolées" fait penser à des publicités qui incluraient un virus.
Le #2004840
kerlutinoec a écrit :

"Vérolées" n'est peut être pas le bon terme. "Vérolées" fait penser à des publicités qui incluraient un virus.


Si c'était des virus, le terme infectées aurait été utilisé. Vérolées signifie plutot ''malwares''
Le #2004849
kerlutinoec a écrit :

"Vérolées" n'est peut être pas le bon terme. "Vérolées" fait penser à des publicités qui incluraient un virus.


La pub elle-même n'est pas un virus/malware.c'est souvent des redirection vers une page web ''piégé'' qui elle est blindé de merde avec dll auto d'un exe et exécution automatique de l'exe.

Donc comme on dit souvent, vive Ublock origin et disconnect.
Le #2004851
Dublab a écrit :

kerlutinoec a écrit :

"Vérolées" n'est peut être pas le bon terme. "Vérolées" fait penser à des publicités qui incluraient un virus.


La pub elle-même n'est pas un virus/malware.c'est souvent des redirection vers une page web ''piégé'' qui elle est blindé de merde avec dll auto d'un exe et exécution automatique de l'exe.

Donc comme on dit souvent, vive Ublock origin et disconnect.


Disons qu'il y a pub, et pub.....

''Il s'agit généralement de publicités liées à des malwares, phishing, scams et autres fraudes ou plus simplement de publicités ne respectant pas les bonnes pratiques. ''

''Sur les publicités retirées, 79 millions d'entre elles tentaient de rediriger vers des sites confits de malwares, tandis que 48 millions cherchaient à faire installer des logiciels non sollicités.''
Le #2004873
3,2 milliards de publicités douteuses !!! Merci ublock origin de me protéger !
Le #2004879
Dublab a écrit :

kerlutinoec a écrit :

"Vérolées" n'est peut être pas le bon terme. "Vérolées" fait penser à des publicités qui incluraient un virus.


La pub elle-même n'est pas un virus/malware.c'est souvent des redirection vers une page web ''piégé'' qui elle est blindé de merde avec dll auto d'un exe et exécution automatique de l'exe.

Donc comme on dit souvent, vive Ublock origin et disconnect.


uBlock intègre des filtres Disconnect. Est-ce suffisant ? (ou Disconnect en fait plus que ce filtre ?)
Le #2004953
Ils auraient pu retirer la totalité des pub, cela m'aurait du bien.
Enfin merci Ublock Origin
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme