Google retire un lot de 38 applications malveillantes de son Play Store

Le par Mathieu M.  |  1 commentaire(s)
Google-Play-Store-Feature-Image-Background-Colour

Google vient de retirer un lot de 38 applications proposées jusqu'ici sur son Play Store suite à la découverte d'applications malveillantes.

Google a de plus en plus de difficulté à faire respecter l'ordre sur sa plateforme de diffusion d'applications mobiles. Un nombre grandissant d'applications arrive ainsi à passer sous les radars de la marque pour propager des malwares alors même que Google appose son sceau de confiance sur ces dernières.

Le géant du Web vient de bannir un lot de 38 applications de sa plateforme après la découverte de plusieurs malwares. Point commun de ces applications mobiles : toutes sont exploitées à distance par le même réseau de fraudeurs.

Google play store

Au total, les applications concernées par cette éviction cumulent plus de 20 millions de téléchargements. Repérée par le cabinet de recherche White Ops, la première application du genre aurait été lancée en janvier 2019 avec une publication d'une nouvelle version de l'application tous les 11 jours en moyenne.

OnePlus 7T 

599€€ sur Amazon* * Prix initial : 599€€.

Google n'a eu de cesse de supprimer chaque application, mais systématiquement, elle se réinvitait sur le Play Store sous un autre nom et avec des méthodes de dissimulation de plus en plus efficaces.

La majorité des applications se présentent comme des applis beauté en proposant des filtres pour selfies, de la retouche photo. Une fois installées sur un smartphone, elles suppriment automatiquement leur propre icône et se chargent d'afficher des publicités aléatoires et hors contexte. On peut ainsi rapidement voir des popups s'afficher partout sur le terminal, avec des ralentissements allant jusqu'au blocage de l'appareil.

La liste des applications concernées est consultable ici.

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Le #2101804
Google se retire lui même de son playstore.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme