Google Stadia : les développeurs coincés entre manque d'incitations et crainte de l'abandon du service

Le par  |  7 commentaire(s) Source : Tom's Hardware
Stadia

Le démarrage chaotique de Google Stadia et le manque de visibilité à long terme du service de jeu en streaming n'incitent pas les développeurs à proposer leurs titres.

Le service Google Stadia est certes ambitieux en proposant du jeu en streaming avec, en principe, la force de frappe du groupe Alphabet mais les débuts difficiles, dénotant une certaine impréparation ou une précipitation par rapport l'arrivée d'autres services, ont quelque peu douché les espoirs initiaux.

La plate-forme compte encore peu de titres alors que la période de gratuité de trois mois avant la mise en place de l'abonnement payant pour les premiers utilisateurs va arriver à son terme...et l'avenir s'annonce un peu compliqué avec des développeurs et éditeurs se montrant plutôt réticents.

Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer ce manque d'engouement. Il y a d'abord un défaut d'incitation de la part de Google pour amener les développeurs vers son service de gaming en streaming.

Stadia Founder

La communauté Stadia qui permettrait de rentabiliser les efforts des éditeurs pour porter leurs titres sur la plate-forme n'est pas encore très forte mais Google ne semble pas décidé pour autant à apporter le coup de pouce financier qui les rassurerait et les pousserait à fournir plus de titres.

Il y aurait aussi un autre frein : un manque de confiance dans le maintien sur le long terme de la plate-forme. S'agit-il réellement d'un service destiné à perdurer et à se bonifier dans le temps ou d'une expérience que Google laissera sans soutien et stoppera unilatéralement selon son bon vouloir ?

Les développeurs semblent dubitatifs mais on notera que c'est aussi le cas pour le service GeForce Now de Nvidia qui, après un lancement alléchant, a vu plusieurs des éditeurs partir du fait d'une "incompréhension".

Construire une communauté prend cependant du temps, même lorsque l'on est un grand groupe très connu, et Stadia doit accueillir une bonne centaine de titres avant la fin de l'année. Il est encore tôt pour en sonner le glas.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2092843
le plus grand danger, et de loin, c'est que Google développe une position de monopole et qu'il confisque 30 % des revenus comme il le fait dans son magasin d'applications Android...
Le #2092844
Le problème avec le streaming c'est que certain éditeurs, cupides ,veulent leur part en plus de la vente habituelle de jeux. Le cas des défection d'éditeur sur geforce now est a vomir et nous montre a quel point les jeux que l'on payent parfois au prix fort en démat ne nous appartiennent absolument pas, et qu'on a pas notre mot a dire.
Le #2092845
cycnus a écrit :

le plus grand danger, et de loin, c'est que Google développe une position de monopole et qu'il confisque 30 % des revenus comme il le fait dans son magasin d'applications Android...


30% est malheureusement un standard dans l'industrie a quelques exceptions.
L'appStore fait pareil, Steam fait pareil etc...

Le gros souci comme le dit l'article, c'est l'abandon pur et simple de Stadia, Google fat souvent ça, ils lancent un truc plus ou moins en beta, ils voient si ca marche, et le ferment 2 ou 3 ans après...
Le #2092847
LinuxUser a écrit :

cycnus a écrit :

le plus grand danger, et de loin, c'est que Google développe une position de monopole et qu'il confisque 30 % des revenus comme il le fait dans son magasin d'applications Android...


30% est malheureusement un standard dans l'industrie a quelques exceptions.
L'appStore fait pareil, Steam fait pareil etc...

Le gros souci comme le dit l'article, c'est l'abandon pur et simple de Stadia, Google fat souvent ça, ils lancent un truc plus ou moins en beta, ils voient si ca marche, et le ferment 2 ou 3 ans après...


Effectivement, Google à la sale réputation d'abandonner certains de ses projets, dommage que ça l'entache maintenant.

Stadia pourrait être bien, c'est un beau projet, mais pour le moment on a que des promesses...
Le #2092850
En tant que client, je crois plus au business model de Geforce Now, puisque ce modèle nous oblige pas à être captif d'une plateforme cloud avec les craintes qui vont avec (à savoir la fermeture du service)
Anonyme
Le #2092852
Les développeurs ont surtout (à mon sens) une crainte sur la finance au long terme, vu que le monde du jeu vidéo est une "jungle", et que ce mode de consommation est "nouveau".
De plus, il y a déjà pas mal de choix avec plusieurs façons de "consommer" cette forme de distraction, et chacun y va de sa boutique - ses exclusivités - ses services - ses prix... etc...

Personnellement, j'ai déjà du mal avec des politiques comme celles de "Valve", "Épic Games" et bien d'autres... pour cause de DRM, pas d'installeur de jeux à DL, client obligatoire (launcher)... etc...
Alors passer au 100% démat' (sans parler uniquement de Google), c'est pas fait pour moi.
Mais rien ne dit que ça ne marchera pas un jour.
Le #2092857
Bon enfin, pour être honnête, à part 2 ou 3 fanboys de Google, je ne connais pas grand monde qui prédisait un bel avenir à Stadia...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme