La GSMA préfère LTE au WiMAX et à l'UMB pour l'après HSPA

Le par Christian D.  |  2 commentaire(s)

Des différentes technologies candidates pour succéder au HSPA, c'est à LTE que la GSMA donne sa préférence par rapport à ses rivales WiMAX et UMB.

GSMA logo
Gsma logoLa GSMA, association regroupant les principaux opérateurs mobiles du monde entier, a voté pour la technologie qu'elle souhaite soutenir dans le cadre des réseaux qui succéderont au HSPA ( High Speed Packet Access ), actuellement en cours de déploiement.

Le choix s'est fait au profit de LTE ( soutenue par de nombreux industriels et qui offrira des débits plusieurs fois supérieurs à ceux du HSPA ( qui peut atteindre jusqu'à 14 Mbps ).

LTE était en concurrence avec le WiMAX qui connaît un certain engouement actuellement et l' UMB ( Ultra Mobile Broadband ), technologie soutenue par Qualcomm et reposant sur le standard CDMA2000 et dont les spécifications viennent d'être validées. L'opérateur japonais NTT DoCoMo, qui travaille depuis longtemps sur LTE, rebaptisée Super 3G au pays du Soleil Levant, sera le premier à lancer un réseau commercial d'ici 2010.

L'annonce a été faite durant le grand salon asiatique Mobile Asia Congress de Macau et Rob Conway, CEO de la GSMA, en appelle maintenant à l' ITU ( International Telecommunication Union ) pour statuer les bandes de fréquences à allouer pour le futur réseau mobile.


Premier lancement en 2010 au Japon
La GSMA souhaiterait que certaines bandes, ou au moins sous-bandes, du dividende numérique ( la bande UHF bientôt libérée par l'arrêt de la diffusion de la télévision analogique ) lui soient consacrées, ce qui inquiète les diffuseurs qui craignent des interférences avec les bandes qui seront à leur disposition.

LTE est prévue pour fournir dans un premier temps des débits descendants de 100 Mbps et montants de 50 Mbps, ce qui ouvrira la voie à des services de vidéoconférence et de streaming vidéo en haute définition. Ce débit pourra être porté à 300 Mbps ultérieurement.

NTT DoCoMo compte proposer dès le départ des forfaits mensuels fixes plutôt qu'un règlement selon la consommation afin de favoriser l'adoption de ce nouveau réseau cellulaire qui pourra se développer sur les bases des réseaux 3G existants.

LTE se positionnera comme une technologie intermédiaire entre les réseaux 3G et les futurs réseaux 4G qui offriront, à terme, des débits descendants de 1 Gbps. En attendant, la GSMA soutient les technologies existantes et vient de publier un rapport en partenariat avec Microsoft pour promouvoir l'intégration de modules HSPA dans les ordinateurs portables grand public.
  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information
  • GSMA : 200 millions de clients HSPA dans le monde
    Parfois malmenés voire critiqués pour leur imprévoyance vis à vis de l'explosion du data mobile, la GSMA réplique en annonçant que les opérateurs vont lourdement investir dans le haut débit mobile en 2010.
  • GSMA : le débit mobile HSPA séduit les entreprises mondiales
    Une enquête mandatée par la GSMA auprès de 1000 entreprises du monde entier souligne l'intérêt des professionnels pour le haut débit mobile HSPA, qui reste encore réservé aux cadres dirigeants et aux commerciaux des entreprises.

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
yoadip offline Hors ligne Vénéré avatar 2756 points
Le #190759
C'est cool,on ira plus vite en mobile qu'à la maison.
biniou offline Hors ligne Héroïque avatar 666 points
Le #190768
le titre de la news...
même quand on est dans le domaine, ça fait peur, un mot sur deux est un acronyme
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire