Contenus haineux : Facebook, Twitter et YouTube s'entendent avec les annonceurs

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
no-hate

Facebook, Twitter et YouTube trouvent un terrain d'entente avec les annonceurs sur la question des contenus haineux en ligne.

La World Federation of Advertisers (WFA) a annoncé un accord avec Facebook, Twitter et YouTube. La WFA est une organisation mondiale qui représente les intérêts des annonceurs. Elle revendique 90 % des dépenses mondiales en communication marketing.

L'accord concerne l'adoption d'un ensemble commun de définitions pour les discours haineux en ligne et autres contenus nuisibles ou préjudiciables, ainsi qu'une collaboration dans le but de " surveiller les efforts déployés par l'industrie pour améliorer ce domaine critique. "

Pour cette lutte contre la haine en ligne, la WFA souligne que les définitions retenues par les plateformes pouvaient varier, d'où une difficulté pour les annonceurs de prendre des décisions éclairées sur le placement de leurs publicités.

" Entre septembre et novembre, les travaux se poursuivront pour élaborer un ensemble de mesures et de formats de rapports harmonisés, en vue de leur approbation et leur adoption en 2021 ", ajoute la WFA.

L'été dernier, plusieurs marques avaient suspendu leurs campagnes publicitaires sur Facebook. Ce boycott était en réaction au placement de publicités à côté de contenus haineux sur le réseau social et Instagram. Peu appréciable pour l'image des marques auprès de l'opinion publique...

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire