Huawei / Honor perd sa licence Android et doit passer par AOSP ! MAJ réponse de Huawei

Le par  |  42 commentaire(s) Source : Reuters
Android-rouge

Dans la foulée du décret présidentiel de Trump, Huawei ne peut plus aussi facilement faire affaire avec des entreprises américaines. Et cela commence avec le retrait de sa licence Android par Google.

Mise à jour 14h : voici la réponse officielle de Huawei

Huawei a contribué de façon importante au développement et à la croissance d’Android à travers le monde. En tant que l’un des partenaires clés d’Android à l’échelle mondiale, nous avons travaillé étroitement avec leur plateforme open source pour développer un écosystème qui profite à la fois aux utilisateurs et à l’industrie.
Huawei continuera d’apporter les mises à jour de sécurité et d’assurer les services d’après-vente à tous les smartphones et tablettes déjà vendus et tous ceux disponibles sur le marché à travers le monde. Nous continuerons de construire un écosystème logiciel sécurisé et durable afin d’apporter la meilleure expérience à tous les utilisateurs dans le monde.

En signant le décret mettant les équipementiers chinois à l'écart au nom de l'"urgence nationale", le président des USA Donald Trump s'assure que ces derniers ne seront pas présents au coeur des réseaux de télécommunication 5G mais cela conduit aussi à impacter les relations de Huawei (et sa marque Honor) avec les entreprises US qui lui fournissent des composants et des services.

Android 9 Pie logoL'une des conséquences immédiates, révélée par l'agence Reuters, est que Google a révoqué la licence Android de Huawei et de Honor !

Si les services mobiles, comme le portail Google Play, Gmail ou Youtube, continueront de fonctionner sur les smartphones existants, le fabricant pourrait ne plus pouvoir les proposer sur de futurs appareils mobiles.

Il n'aurait alors d'autre choix que de se tourner vers la version open source AOSP (Android Open Source Projet) avec une limitation dans les possibilités naturellement offertes par Android mais aussi une mise à disposition des correctifs de sécurité seulement quand ces derniers sont disponibles sur AOSP.

Les fournisseurs de composants stoppent les approvisionnements

Mais ce ne sont pas les seules conséquences puisque les fournisseurs de composants américains mais aussi européens sont en train de revoir leurs accords d'approvisionnement de puces pour Huawei et Honor.

Intel, Qualcomm, Broadcom aux Etats-Unis mais aussi Infineon et STMicroelectronics en Europe ont commencé à suspendre les livraisons de composants, vers le groupe chinois.

Des discussions sont en cours pour décider dans quelle mesure ces restrictions, qui fragilisent aussi les acteurs concernés, seront appliquées. Reuters rapporte déjà que les fabricants de semiconducteurs européens connaissent déjà un coup de froid boursier consécutif  à ces annonces.

Et la question des observateurs du marché après l'annonce du décret présidentiel prend d'autant plus d'acuité : comment Huawei réussira à organiser son approvisionnement sans accès aux grands fournisseurs occidentaux ? Le problème ne devrait pas être sensible immédiatement, dans la mesure où le fabricant a fait des stocks face à la montée des menaces pesant sur lui mais il faudra bien trouver des solutions.

Une existence est-elle possible hors Android ?

La rumeur d'un OS mobile alternatif préparé par Huawei en cas de perte de son accès à Android, évoquée depuis plusieurs années, pourrait éventuellement constituer une issue de secours de court terme mais la perte de la licence Android risque de porter un coup d'arrêt au succès de Huawei, sur les marchés internationaux au moins.

Le groupe dispose tout de même déjà de services alternatifs (qu'on accuse souvent de doublonner les services de Google dans les tests de smartphones) qui pourront prendre le relais de ceux qui deviendront inaccessibles. La domination mondiale d'Android est toutefois tellement massive qu'il faudra sans doute au fabricant chinois un temps d'adaptation à cette nouvelle donne.

Si le marché télécom chinois sait déjà se passer d'Android, au moins dans une certaine mesure, l'absence des services de la plate-forme mobile de Google / Alphabet risque d'être plus difficile à faire accepter sur les marchés internationaux. La forte expansion de Huawei ces dernières années pourrait trouver là un coup d'arrêt.

Et n'oubliez pas de consulter les promotions Huawei avec les smartphones P30 Pro à 699€, P30 à 579€, P30 lite à 362€, Mate 20 Pro à 529€,...

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 5

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2063749
"La forte expansion de Huawei ces dernières années pourrait trouver là un coup d'arrêt"

Je pense qu'il n'est pas nécessaire d'aller plus loin pour trouver les véritables motivations derrière le décret présidentiel de Trump. Les accusations de risque d'espionnage à travers les équipements du constructeur chinois me font penser à l'hôpital qui se moque de la charité...
Le #2063750
On ne peut pas mieux s'y prendre pour tuer une marque qui concurrence de trop...
Encore un bras de fer entre Trump et le régime chinois. Huawei à mal anticipé , il aurait dû s'y prendre comme son concurrent Xiaomi.
Le #2063751
Donc les américains ont fait la guerre en Irak à cause d'armes chimiques qu'on a jamais trouvé ...
Là ils interdisent les produits Huawei/Honor pour une affaire d’espionnage qui ne sera jamais prouvé ...

OK rien a changé
Le #2063752
Même si cela peut paraitre long, il suffit a la Chine d'attendre la fin dû ou des mandats de Trump pour qu'ils puissent refaire affaire.
Le #2063753
En même temps, Google et ses app natives sont bannis en Chine, et la seule raison en est la censure imposée par ce régime dictatorial, qui ne supporte même pas que sa population puisse avoir accès à une simple encyclopédie en ligne telle que wikipedia…

Je ne vois vraiment pas pourquoi il faudrait prendre des gants avec les entreprises chinoises...
Le #2063757
La chine copie tout, c'est sûr. Ils espionnent également tout ce qui se passe. Mais les américains font de même, et les européens ne se privent pas quand ils en sont capable.

Du coup tout cela ressort, sauf qu'avant ça se passait en loucedé, caché, et que maintenant Trump, qui n'est pas de la même trempe que ses prédécesseurs, le déclare ouvertement, mettant la pression à l'autre.

pourquoi pas après tout, le commerce américains est fortement déséquilibré vis à vis des chinois, mais le problème réside dans nos entreprises qui de facto sont impactées (ST micro, etc ...)
Le #2063760
J'arrive pas voir ce qu'il y a de préoccupant dans cette news.
Je cherche à avoir un smartphone AOSP sans toute ces merdes qui encombrent le téléphone. Huawei peut bien installer une ROM AOSP + gapps pico, cela me conviendrait tout à fait.
Le #2063763
yam103 a écrit :

J'arrive pas voir ce qu'il y a de préoccupant dans cette news.
Je cherche à avoir un smartphone AOSP sans toute ces merdes qui encombrent le téléphone. Huawei peut bien installer une ROM AOSP + gapps pico, cela me conviendrait tout à fait.


Je pense que les utilisateurs de base voient cela d'un autre oeil
Le #2063765
yam103 a écrit :

J'arrive pas voir ce qu'il y a de préoccupant dans cette news.
Je cherche à avoir un smartphone AOSP sans toute ces merdes qui encombrent le téléphone. Huawei peut bien installer une ROM AOSP + gapps pico, cela me conviendrait tout à fait.


L'accès aux Gapps sera également restreint par Google qui n'autorisera que les appareils certifiés : https://www.frandroid.com/marques/google/495431_google-va-complexifier-linstallation-du-play-store-sur-android

Donc s'ils décident que les smartphones Huawei ne sont pas certifiés, pas moyen pour eux de mettre les Gapps dessus.

Faut vraiment penser comme les BlackBerry 10 qui lançaient les apps Android, c'est AOSP sans aucun service Google. Et soyons francs, aucun client ne voudra ça.
Le #2063770
Yattoz a écrit :

yam103 a écrit :

J'arrive pas voir ce qu'il y a de préoccupant dans cette news.
Je cherche à avoir un smartphone AOSP sans toute ces merdes qui encombrent le téléphone. Huawei peut bien installer une ROM AOSP + gapps pico, cela me conviendrait tout à fait.


L'accès aux Gapps sera également restreint par Google qui n'autorisera que les appareils certifiés : https://www.frandroid.com/marques/google/495431_google-va-complexifier-linstallation-du-play-store-sur-android

Donc s'ils décident que les smartphones Huawei ne sont pas certifiés, pas moyen pour eux de mettre les Gapps dessus.

Faut vraiment penser comme les BlackBerry 10 qui lançaient les apps Android, c'est AOSP sans aucun service Google. Et soyons francs, aucun client ne voudra ça.


Merci pour les éclaircissements. Mon appareil est indiqué comme certifié, alors qu'il a une custom ROM. J'ai donc tout de même accès au Play Store.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme