Kirin 980 : il sera plus performant que l'Apple A12 Bionic, promet Huawei

Le par  |  4 commentaire(s) Source : TechRadar
Kirin 980

Huawei a été le premier à annoncer un processeur mobile gravé en 7 nm mais c'est Apple qui propose dès à présent une puce Apple A12 Bionic également avec le même noeud de gravure. Le groupe chinois affirme cependant que son SoC sera plus performant.

La gravure en 7 nm est désormais disponible chez le fondeur TSMC et les premiers processeurs mobiles utilisant cette nouvelle finesse de gravure commencent à faire leur apparition.

Le groupe Huawei a été le premier à officialiser un SoC Kirin 980 début septembre utilisant ce noeud de gravure, avec la promesse de performances relevées pour une consommation d'énergie moindre.

En matière de disponibilité, c'est cependant Apple qui est la première entreprise à commercialiser un smartphone avec une puce 7 nm, à savoir les iPhone XS et XS Max avec SoC Apple A12 Bionic.

Le SoC Kirin 980 sera quant à lui présent sur le futur Huawei Mate 20 / Mate 20 Pro dont l'annonce est prévue le 16 octobre prochain. Et déjà, la firme chinoise affirme que son processeur, fruit de trois années de travail, sera plus performant que l'Apple A12 Bionic, grâce à ses optimisations dans plusieurs compartiments, comme l'efficacité énergétique, le traitement IA et la connectivité, rapporte TechRadar.

Huawei Kirin 980

Les deux puces mobiles embarquent chacune 6,9 milliards de transistors et Huawei promet déjà un processeur 75% plus rapide en performances CPU et 46% en performances GPU par rapport à la génération précédente, avec de gros gains en matière de consommation d'énergie.

Le groupe chinois compte aussi sur la présence de deux puces NPU (Neural Processing Unit) pour faire mieux que le Neural Engine de l'Apple A12. Il met en avant l'avancée de son modem embarqué capable d'atteindre 1,4 Gbps grâce à sa compatibilité LTE Cat.21.

Evidemment, au-delà des effets d'annonce, il ne faudra pas oublier qu'un SoC est un tout et qu'Apple s'est montrée particulièrement efficace dans le design de ses processeurs mobiles en les liant étroitement avec les besoins du hardware.

Mais Huawei, en s'appuyant sur le savoir-faire de HiSilicon, est désormais en mesure de suivre une stratégie similaire et de proposer des fonctionnalités et ajustements spécifiques sur ses smartphones, de manière à pouvoir se différencier de la concurrence.

Enfin, il reste à voir ce que proposera Qualcomm avec son SoC SnapDragon 855 / SnapDragon 8150, attendu en fin d'année. La firme de San Diego se retrouve dans une position inhabituelle en n'ayant pas encore annoncé sa plate-forme mobile gravée en 7 nm (même si elle a déjà été explicitement évoquée). On devrait pourtant de nouveau la trouver dans bon nombre de smartphones haut de gamme l'an prochain.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2032991
Mais la on va taper dans le Premium !! Ca va douiller....

un SoC Kirin 980 gravé en 7 nm épaulé par 6Go de RAM et alimenté par une batterie de 4200mAh ......C'est du lourd
Le #2033001
Je connais une boîte sud coréenne qui surveille ça de près
Le #2033003
Wow ils sont fort dans les téléphones à Hawaii !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme