Huawei en quête des puces mobiles de MediaTek et Unisoc pour échapper aux restrictions US

Le par Christian D.  |  1 commentaire(s) Source : Financial Times
Huawei Kirin

Pour limiter l'impact des restrictions sur son fournisseur de puces HiSilicon, Huawei serait en discussions avec MediaTek et Unisoc afin de trouver des alternatives.

Le gouvernement des Etats-Unis ayant décidé de prolonger d'une année les restrictions commerciales tout en se préparant à bloquer l'accès au fondeur taiwanais TSMC, le groupe chinois Huawei doit trouver de nouveaux canaux s'il veut continuer à proposer des smartphones.

Sa filiale HiSilicon, à l'origine entre autres des gammes de processeurs Kirin, risque de se trouver rapidement limitée dans ses moyens d'action. Huawei en serait donc à mener des négociations avec MediaTek, concepteur de puces mobiles, et Unisoc, concepteur de solutions mobiles et fondeur, pour tenter de faire des stocks de composants et imaginer de nouvelles directions qui pourraient aller jusqu'à utiliser dans ses smartphones des puces jusqu'ici rivales de ses propres produits.

Huawei P40 Pro

Huawei P40 Pro

MediaTek, fournisseur de plusieurs fabricants chinois et solution de référence pour les smartphones Huawei d'entrée de gamme, pourrait y gagner des commandes pour des puces de milieu et haut de gamme, en remplacement des solutions Kirin de HiSilicon qui, il y a peu encore, était sur le point de surpasser ses rivaux en valeur.

Profitant de l'arrivée de la 5G, MediaTek vient justement de renouveler ses gammes de processeurs avec les séries Dimensity 800 et 1000 et pourrait trouver là un sérieux débouché. L'entreprise serait en train d'évaluer si elle dispose des moyens nécessaires pour des commandes qui pourraient rapidement quadrupler.

De la même façon, les premiers partenariats initiés avec le chinois Unisoc pourraient se renforcer à court terme. Unisoc peut produire des processeurs mobiles sur des noeuds de gravure de 14 nm (et 7 nm d'ici la fin de l'année) mais il propose aussi ses propres puces mobiles.

Recruter un client comme Huawei serait un énorme coup de pouce pour ses différentes activités, alors que l'entreprise se lance aussi dans les SoC mobiles compatibles 5G et qu'elle bénéficie de lignes de crédit du gouvernement chinois.

Cette année encore, Huawei devrait disposer de stocks suffisants de puces pour affronter les restrictions qui lui sont imposées et c'est à partir de l'année prochaine que les efforts actuels de diversification se concrétiseront, moyennant sans doute un certain nombre de concessions sur le niveau d'innovation apporté. Une aubaine pour les concurrents chinois ?

Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme