Attaqué sur les smartphones, Huawei s'intéresse aux véhicules autonomes

Le par  |  1 commentaire(s) Source : Financial Times
Huawei logo

Le groupe Huawei cherche des opportunités du côté des véhicules autonomes grâce à ses travaux sur l'intelligence artificielle et pourrait participer à des lancements avec des constructeurs européens et chinois dès 2021.

Dans une période difficile dans le domaine des télécommunications après l'application du décret signé par Donald Trump, le groupe Huawei pourrait trouver des débouchés dans d'autres secteurs.

Sa puissante R&D a fait de l'intelligence artificielle l'un de ses atouts à venir et cela pourrait se concrétiser dans le domaine automobile pour des véhicules autonomes. Le Financial Times affirme ainsi que le groupe chinois pourrait participer au lancement de véhicules autonomes dès 2021 en fournissant un système de bord aux constructeurs.

Huawei logo

Le constructeur allemand Audi (groupe Volkswagen) serait l'un des partenaires en Europe, tandis que plusieurs entreprises chinoises seraient aussi intéressées, selon le responsable de la stratégie de Huawei Dang Wenshuan.

Sur les véhicules autonomes, la Chine a une grosse carte à jouer et Huawei espère donc bien être aux avant-postes lorsque le marché décollera, alors que d'autres groupes chinois mais aussi internationaux travaillent sur le sujet depuis plusieurs années.

Huawei Kirin 980

Waymo, filiale d'Alphabet, a même commencé à proposer un service commercial de taxis sans chauffeur sur la ville de Phoenix pour mettre en application ses technologies et servir de démonstrateurs pour les constructeurs.

Point intéressant, Dang Whenshuan suggère que l'essentiel de la valeur des véhicules autonomes reposera sur leurs systèmes de communication et ce sont donc les entreprises high-tech plutôt que les constructeurs eux-mêmes qui profiteront le plus de cette évolution.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2067335
A mon avis, ils ne prospecteront pas tout de suite le marché américain... Une intuition, sans plus.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme