IDC : Huawei bien ancré au deuxième rang européen en début d'année, avant le décret Trump

Le par  |  1 commentaire(s)
Huawei P30 Pro 09

Sur le premier trimestre 2019, Huawei s'est imposé comme le deuxième fabricant de smartphones, à quelques encablures de Samsung. Mais c'était avant que le décret de Donald Trump ne mette la pagaille.

Le groupe Huawei ne devrait plus être en mesure de dépasser Samsung en volume de smartphones écoulés cette année, après la mise en application du décret signé par Donald Trump et bloquant ses relations commerciales avec les entreprises high-tech US.

La firme était pourtant bien partie pour devenir le nouveau leader mondial, au moins sur quelques trimestres, dès cette année. Le cabinet d'études IDC confirme la tendance en début d'année sur la zone EMEA, l'un des secteurs stratégiques pour le succès de Huawei.

Les analystes observent une chute de 3,3% des ventes sur un an dans la région, avec 83,7 millions d'unités écoulées. Si Samsung reste leader en Europe, il a été talonné en début d'année par Huawei, profitant d'une forte croissance (+66% sur un an).

IDC EMEA smartphones Q1 2019

Le groupe chinois a largement distancé Apple, qui a connu une sévère chute des ventes de près de 23%, tandis que Xiaomi a réussi son entrée en Europe en dépassant HMD Global (marque Nokia) dans le Top 5 européen.

IDC observe également l'arrivée des premiers réseaux mobiles commerciaux 5G en Europe mais souligne que l'influence des smartphones 5G ne se fera pas sentir sur le marché avant un bon moment.

IDC smartphones 5G

Les analyses prédisent même un démarrage de la 5G plus lent que celui de la 4G, malgré la disponibilité rapide de smartphones 5G. L'absence de couverture significative et la large disponibilité de la 4G n'inciteront pas forcément les utilisateurs à basculer vers les nouveaux réseaux.

C'est sur le décompte du deuxième trimestre 2019 que les effets du décret signé par Donald Trump contre Huawei devraient se faire sentir sur les ventes de smartphones du fabricant chinois.

Les premiers signes de ralentissements, sur fond d'incertitude sur le maintien des sanctions et la façon dont Huawei va réagir, sont déjà observés sur les marchés européens.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme