5G : le gouvernement français veut limiter l'explosion du montant des enchères

Le par  |  8 commentaire(s) Source : Les Echos
5G logo

Le gouvernement français ne souhaite pas forcément voir les enchères pour les fréquences 5G atteindre les sommets constatés sur d'autres marchés européens.

Plus de 6 milliards d'euros en Italie l'an dernier, plus de 5 milliards d'euros en Allemagne...les enchères pour les fréquences de la 5G atteignent des montants record qui, s'ils remplissent les poches des gouvernements, risquent d'assécher les capacités d'investissement futurs dans les réseaux.

Antennes-4gEn France, le gouvernement a déjà indiqué qu'il préférait préserver ces capacités d'investissement plutôt que de faire une bonne affaire à court terme.

En attendant de voir si cette ligne de conduite sera maintenue, c'est l'Arcep, le régulateur français, qui doit organiser le processus d'enchère et fixer les règles.

Pour le moment, la secrétaire d'Etat en charge du Numérique Agnès Pannier-Runnacher indique vouloir priviligier un "juste milieu" et s'assurer de l'accès à la 5G à toutes les entreprises, petites et grandes.

Les enchères pour la 5G doivent intervenir à l'automne 2019 mais il faut encore attendre la lettre de cadrage du gouvernement à l'Arcep pour définir les grandes lignes du processus, relève le journal Les Echos, et qui doit être diffusée dans les prochains jours.

Ce document permettra de finaliser le cahier des charges remis au gouvernement d'ici septembre, avant d'obtenir une approbation en octobre. Il définira entre autres le nombre de blocs de fréquences mis aux enchères

Et pour rappel n'oubliez pas de consulter nos bons plans concernant les promotions sur les trois nouveaux forfaits mobiles de chez B&You, mais aussi La Poste Mobile  ou encore Red SFR, Free Mobile, Sosh, Auchan, Prixtel et Cdiscount.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2059384
Pour une fois, sage décision!
Le #2059386
Narcos a écrit :

Pour une fois, sage décision!


Pas convaincu ça fait surtout les affaires des opérateurs, déjà qu'on a fermé les enchères au autre opérateurs et entreprise potentiellement intéressés, si en plus on plafonne je ne vois même pas l'intérêt du format autant les attribuer d'office à prix fixe. L'état se prive d'une grosse source de revenu pour espérer que les opérateurs investiront d'avantage comme pour le postulat du ruissellement je ne suis absolument pas emballé
Le #2059392
Il est impossible d'exclure les indutriels vu les applications de la 5G
et il y aura sûrement des recours auprès de l'Europe.

Maintenant les cadeaux aux copains opérateurs, ils n'en ont pas besoin...
Forcer la main pour la mutualisation d'antennes et d'équipements serait largement mieux... pour l'économie, la santé, la qualité de service,...
Le #2059395
Adarion29 a écrit :

Narcos a écrit :

Pour une fois, sage décision!


Pas convaincu ça fait surtout les affaires des opérateurs, déjà qu'on a fermé les enchères au autre opérateurs et entreprise potentiellement intéressés, si en plus on plafonne je ne vois même pas l'intérêt du format autant les attribuer d'office à prix fixe. L'état se prive d'une grosse source de revenu pour espérer que les opérateurs investiront d'avantage comme pour le postulat du ruissellement je ne suis absolument pas emballé


Si la capacité d'investissement dans le réseau est moribonde, les enchères sur les fréquences perdent leurs valeurs réelles....

''Faute de réseaux suffisants en Europe, "les grands groupes industriels iront s'installer là où les infrastructures se trouvent", fait valoir Jean-Luc Lemmens, directeur du pôle médias et télécoms.''
Le #2059396
VVonderVVoman a écrit :

Il est impossible d'exclure les indutriels vu les applications de la 5G
et il y aura sûrement des recours auprès de l'Europe.

Maintenant les cadeaux aux copains opérateurs, ils n'en ont pas besoin...
Forcer la main pour la mutualisation d'antennes et d'équipements serait largement mieux... pour l'économie, la santé, la qualité de service,...


''Pour le moment, la secrétaire d'Etat en charge du Numérique Agnès Pannier-Runnacher indique vouloir priviligier un "juste milieu" et s'assurer de l'accès à la 5G à toutes les entreprises, petites et grandes.''
Le #2059431
Le pire c'est qu'on les mérites..... on a même voté pour eux (enfin juste 3.7 millions d'abrutis)
Le #2059475
Le nombre de blocs de fréquences a mettre aux enchères est loin de ce qui était espéré, des blocs de fréquences sont déjà occupé.
Le #2059568
.
Selon Les Echos, 30% des fréquences de la bande 3,5 GHz sont bloquées : par les fréquences WiMAX (plus de 30 MHz du spectre), et par les 50 MHz réservés au THD Radio (accès internet 4G fixe spécifique).
.
Sur les 400 MHz théoriques, il ne restera donc que 280 MHz à partager entre les opérateurs lors des enchères pour la bande 3,5 GHz en vue d'une exploitation à partir de 2020.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme