L'impression 3D au métal révolutionne le secteur de la bijouterie

Le par  |  13 commentaire(s)
Bague imprimée

L'impression 3D au métal se développe de plus en plus, et si les industries automobile et aéronautique la considèrent comme la prochaine évolution dans le processus de fabrication, la bijouterie en profite déjà depuis quelques années.

Cela fait quelques années déjà que le secteur de la bijouterie connaît une petite révolution avec l'arrivée sur le marché des imprimantes 3D au métal capables de prendre en charge les métaux précieux et proposant une précision suffisante pour produire des produits finis.

Bague imprimée

Certains bijoutiers exploitent ainsi cette technologie pour des pièces de précision destinées à l'horlogerie ou plus généralement pour la conception de modèles. L'avantage du système est le même que pour l'impression 3D standard : il suffit de travailler un modèle numérique que l'on peut modifier à loisir et agrandir autant que l'on souhaite, puis de l'imprimer pour obtenir rapidement un prototype et avoir un aperçu concret du modèle commercialisable.

L'impression 3D dans la bijouterie est toutefois encore plus exploitée auprès des boutiques qui proposent des bijoux sur mesure sur Internet. Selon un récent rapport, le marché de la joaillerie 2.0 pourrait représenter 11 milliards d'euros en 2020.
Avec ces systèmes, la vente gagne en efficacité : le client sélectionne un modèle depuis un catalogue important de modèles et peut en choisir les options : métaux précieux qui le composent, poids, dimension, personnalisation avec une une gravure sur collier par exemple ou une inscription dans une alliance, ajout de motifs,...et n'a qu'à commander. La commande est ensuite envoyée à un ordinateur qui gère un parc d'imprimantes qui se chargent ensuite de produire les articles. Les bijoux sont imprimés en quelques heures et le client dispose d'un article personnalisé parfois unique en quelques jours alors que les méthodes traditionnelles nécessitent parfois plusieurs semaines.

L'autre avantage est le coût des bijoux ainsi proposés : la main d'oeuvre est limitée tout comme le temps accordé à la réalisation de la commande. Les prix peuvent ainsi être optimisés pour toucher une gamme plus large de clients.

Ce type de service devrait se démocratiser de plus en plus d'autant que l'impression 3D au métal évolue également assez rapidement. Après Canon qui dévoilé sa nouvelle technologie d'impression 3D céramique, HP a présenté sa propre technologie métal il y a quelques semaines, et plus récemment encore c'est Stratasys qui a annoncé sa nouvelle technologie LPM (Layer Powder Metallurgy) prévue pour l'année prochaine.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2043063
Enfin de l'impression 3D utile !
Parce que bon les merdasses en plastique flashy c'est juste pour les nerds.
Le #2043064
kerlutinoec a écrit :

Enfin de l'impression 3D utile !
Parce que bon les merdasses en plastique flashy c'est juste pour les nerds.


C'est pt'etre pour les nerd, mais c'est diablement pratique pour le DIY

Après c'est clair que pour le monde de l'industrie le métal est un composant bien plus utile.
Le #2043067
On peut se réjouir mais..., tous les artisans et même les gros fabricants pourront bientôt mettre la clé sous porte. Des usines à fabriquer en 3D vont s'installer dans des paradis fiscaux ou les esclaves sont légions et nous produire en masse à bas coups tout ce qu'il sera possible de faire ! Seul le super luxe sera épargné !

Je vous assure que ces bijoux, une fois que vous aurez achetés la première génération, vous n'aurez plus les moyens d'acheter la deuxième car le chômage vous tend les bras et les galères associées....

Par contre, avantage certain, l'impression 3D permettra de realiser des objets en 3D qui ne sont pas réalisables avec les techniques actuelles, en tout cas facilement ! On trouvera donc de nouveaux modèles de bijoux... mieux on pourra télécharger le modèle et se l'imprimer !
Le #2043070
Magic2016 a écrit :

On peut se réjouir mais..., tous les artisans et même les gros fabricants pourront bientôt mettre la clé sous porte. Des usines à fabriquer en 3D vont s'installer dans des paradis fiscaux ou les esclaves sont légions et nous produire en masse à bas coups tout ce qu'il sera possible de faire ! Seul le super luxe sera épargné !

Je vous assure que ces bijoux, une fois que vous aurez achetés la première génération, vous n'aurez plus les moyens d'acheter la deuxième car le chômage vous tend les bras et les galères associées....

Par contre, avantage certain, l'impression 3D permettra de realiser des objets en 3D qui ne sont pas réalisables avec les techniques actuelles, en tout cas facilement ! On trouvera donc de nouveaux modèles de bijoux... mieux on pourra télécharger le modèle et se l'imprimer !


C'est inéluctable et lutter contre ça est vain.
Trouver des solutions pour que cette transition se passe le mieux possible, voilà ce qu'il faut faire
Taxe sur la robotisation/automatisation, revenu universel minimum, etc.. autant d'idée qui permettront une transition moins désagréable.
Le #2043074
Magic2016 a écrit :

On peut se réjouir mais..., tous les artisans et même les gros fabricants pourront bientôt mettre la clé sous porte. Des usines à fabriquer en 3D vont s'installer dans des paradis fiscaux ou les esclaves sont légions et nous produire en masse à bas coups tout ce qu'il sera possible de faire ! Seul le super luxe sera épargné !

Je vous assure que ces bijoux, une fois que vous aurez achetés la première génération, vous n'aurez plus les moyens d'acheter la deuxième car le chômage vous tend les bras et les galères associées....

Par contre, avantage certain, l'impression 3D permettra de realiser des objets en 3D qui ne sont pas réalisables avec les techniques actuelles, en tout cas facilement ! On trouvera donc de nouveaux modèles de bijoux... mieux on pourra télécharger le modèle et se l'imprimer !


Oui ou sinon suffit de pas acheter ce genre de truc complètement inutile...

Ah mais non car les gens sont cons et achètent toujours plus sans aucune raison...
Le #2043075
Safirion a écrit :

Magic2016 a écrit :

On peut se réjouir mais..., tous les artisans et même les gros fabricants pourront bientôt mettre la clé sous porte. Des usines à fabriquer en 3D vont s'installer dans des paradis fiscaux ou les esclaves sont légions et nous produire en masse à bas coups tout ce qu'il sera possible de faire ! Seul le super luxe sera épargné !

Je vous assure que ces bijoux, une fois que vous aurez achetés la première génération, vous n'aurez plus les moyens d'acheter la deuxième car le chômage vous tend les bras et les galères associées....

Par contre, avantage certain, l'impression 3D permettra de realiser des objets en 3D qui ne sont pas réalisables avec les techniques actuelles, en tout cas facilement ! On trouvera donc de nouveaux modèles de bijoux... mieux on pourra télécharger le modèle et se l'imprimer !


C'est inéluctable et lutter contre ça est vain.
Trouver des solutions pour que cette transition se passe le mieux possible, voilà ce qu'il faut faire
Taxe sur la robotisation/automatisation, revenu universel minimum, etc.. autant d'idée qui permettront une transition moins désagréable.


ça me rappelle un candidat de la présidentielle qui avait déjà réfléchi à ce sujet mais que les gens n'ont pas écouté car ils voulaient absolument du changement et donc passer à droite plutôt qu'a gauche en pensant que ça allait résoudre tous les problèmes de la France (comme tous les 5 ans en fait ...). Son programme était loin d'être parfait mais il avait au moins le mérite d'avoir réfléchit un peu à ce qui va nous tomber dessus inévitablement. Et c'est pas une mauvaise chose mais c'est une chose qui se doit d'être prévue au risque de devoir prendre des décisions subites (comme en ce moment) et bouleverser les gens au point de mettre tout un pays à genoux. Les deux idées que tu avances revenu universel payé par une taxation des productions robotisés c'est la base et je suis entièrement d'accord avec.
Le #2043077
Oué, bon, la bijouterie...

Personne a assez de thunes pour acheter ces bijoux qui seront -nouvelle techno oblige- hors de prix...

Non, je vois plutôt l'utilité dans la tuyauterie, en générant des "T" ou des coudes biscornus ou des "croisements" nécessitant des soudures en confection classique.
Le #2043078
FFFeu a écrit :

Safirion a écrit :

Magic2016 a écrit :

On peut se réjouir mais..., tous les artisans et même les gros fabricants pourront bientôt mettre la clé sous porte. Des usines à fabriquer en 3D vont s'installer dans des paradis fiscaux ou les esclaves sont légions et nous produire en masse à bas coups tout ce qu'il sera possible de faire ! Seul le super luxe sera épargné !

Je vous assure que ces bijoux, une fois que vous aurez achetés la première génération, vous n'aurez plus les moyens d'acheter la deuxième car le chômage vous tend les bras et les galères associées....

Par contre, avantage certain, l'impression 3D permettra de realiser des objets en 3D qui ne sont pas réalisables avec les techniques actuelles, en tout cas facilement ! On trouvera donc de nouveaux modèles de bijoux... mieux on pourra télécharger le modèle et se l'imprimer !


C'est inéluctable et lutter contre ça est vain.
Trouver des solutions pour que cette transition se passe le mieux possible, voilà ce qu'il faut faire
Taxe sur la robotisation/automatisation, revenu universel minimum, etc.. autant d'idée qui permettront une transition moins désagréable.


ça me rappelle un candidat de la présidentielle qui avait déjà réfléchi à ce sujet mais que les gens n'ont pas écouté car ils voulaient absolument du changement et donc passer à droite plutôt qu'a gauche en pensant que ça allait résoudre tous les problèmes de la France (comme tous les 5 ans en fait ...). Son programme était loin d'être parfait mais il avait au moins le mérite d'avoir réfléchit un peu à ce qui va nous tomber dessus inévitablement. Et c'est pas une mauvaise chose mais c'est une chose qui se doit d'être prévue au risque de devoir prendre des décisions subites (comme en ce moment) et bouleverser les gens au point de mettre tout un pays à genoux. Les deux idées que tu avances revenu universel payé par une taxation des productions robotisés c'est la base et je suis entièrement d'accord avec.


Je m'en souvient très bien, mais malheureusement pour ce candidat il avait une partie immigrationiste dans son programme qui était en totale incompatibilité avec un revenu universel français. (et un peu trop proche de certains groupes religieux également )
Le #2043082
Safirion a écrit :

FFFeu a écrit :

Safirion a écrit :

Magic2016 a écrit :

On peut se réjouir mais..., tous les artisans et même les gros fabricants pourront bientôt mettre la clé sous porte. Des usines à fabriquer en 3D vont s'installer dans des paradis fiscaux ou les esclaves sont légions et nous produire en masse à bas coups tout ce qu'il sera possible de faire ! Seul le super luxe sera épargné !

Je vous assure que ces bijoux, une fois que vous aurez achetés la première génération, vous n'aurez plus les moyens d'acheter la deuxième car le chômage vous tend les bras et les galères associées....

Par contre, avantage certain, l'impression 3D permettra de realiser des objets en 3D qui ne sont pas réalisables avec les techniques actuelles, en tout cas facilement ! On trouvera donc de nouveaux modèles de bijoux... mieux on pourra télécharger le modèle et se l'imprimer !


C'est inéluctable et lutter contre ça est vain.
Trouver des solutions pour que cette transition se passe le mieux possible, voilà ce qu'il faut faire
Taxe sur la robotisation/automatisation, revenu universel minimum, etc.. autant d'idée qui permettront une transition moins désagréable.


ça me rappelle un candidat de la présidentielle qui avait déjà réfléchi à ce sujet mais que les gens n'ont pas écouté car ils voulaient absolument du changement et donc passer à droite plutôt qu'a gauche en pensant que ça allait résoudre tous les problèmes de la France (comme tous les 5 ans en fait ...). Son programme était loin d'être parfait mais il avait au moins le mérite d'avoir réfléchit un peu à ce qui va nous tomber dessus inévitablement. Et c'est pas une mauvaise chose mais c'est une chose qui se doit d'être prévue au risque de devoir prendre des décisions subites (comme en ce moment) et bouleverser les gens au point de mettre tout un pays à genoux. Les deux idées que tu avances revenu universel payé par une taxation des productions robotisés c'est la base et je suis entièrement d'accord avec.


Je m'en souvient très bien, mais malheureusement pour ce candidat il avait une partie immigrationiste dans son programme qui était en totale incompatibilité avec un revenu universel français. (et un peu trop proche de certains groupes religieux également )


Oui je sais bien ... je n'aurais pas voté pour lui mais il avait soulevé le débat sans pour autant que ça intéresse les autres candidats ou même les électeurs. Je ne sais pas ce qu'il faut aux gens pour comprendre que ca va leur revenir en pleine gueule cent mille fois plus fort qu'une hausse de taxe de carburant.
Le #2043084
FFFeu a écrit :

Safirion a écrit :

FFFeu a écrit :

Safirion a écrit :

Magic2016 a écrit :

On peut se réjouir mais..., tous les artisans et même les gros fabricants pourront bientôt mettre la clé sous porte. Des usines à fabriquer en 3D vont s'installer dans des paradis fiscaux ou les esclaves sont légions et nous produire en masse à bas coups tout ce qu'il sera possible de faire ! Seul le super luxe sera épargné !

Je vous assure que ces bijoux, une fois que vous aurez achetés la première génération, vous n'aurez plus les moyens d'acheter la deuxième car le chômage vous tend les bras et les galères associées....

Par contre, avantage certain, l'impression 3D permettra de realiser des objets en 3D qui ne sont pas réalisables avec les techniques actuelles, en tout cas facilement ! On trouvera donc de nouveaux modèles de bijoux... mieux on pourra télécharger le modèle et se l'imprimer !


C'est inéluctable et lutter contre ça est vain.
Trouver des solutions pour que cette transition se passe le mieux possible, voilà ce qu'il faut faire
Taxe sur la robotisation/automatisation, revenu universel minimum, etc.. autant d'idée qui permettront une transition moins désagréable.


ça me rappelle un candidat de la présidentielle qui avait déjà réfléchi à ce sujet mais que les gens n'ont pas écouté car ils voulaient absolument du changement et donc passer à droite plutôt qu'a gauche en pensant que ça allait résoudre tous les problèmes de la France (comme tous les 5 ans en fait ...). Son programme était loin d'être parfait mais il avait au moins le mérite d'avoir réfléchit un peu à ce qui va nous tomber dessus inévitablement. Et c'est pas une mauvaise chose mais c'est une chose qui se doit d'être prévue au risque de devoir prendre des décisions subites (comme en ce moment) et bouleverser les gens au point de mettre tout un pays à genoux. Les deux idées que tu avances revenu universel payé par une taxation des productions robotisés c'est la base et je suis entièrement d'accord avec.


Je m'en souvient très bien, mais malheureusement pour ce candidat il avait une partie immigrationiste dans son programme qui était en totale incompatibilité avec un revenu universel français. (et un peu trop proche de certains groupes religieux également )


Oui je sais bien ... je n'aurais pas voté pour lui mais il avait soulevé le débat sans pour autant que ça intéresse les autres candidats ou même les électeurs. Je ne sais pas ce qu'il faut aux gens pour comprendre que ca va leur revenir en pleine gueule cent mille fois plus fort qu'une hausse de taxe de carburant.


Les gens vivent dans une bulle... On vit tous dans une bulle :
-plus confortable
-plus simple
-moins énergivore pour notre esprit

Personne n'a envie de se lever et de se demander "Est-ce que demain, mon travail existera encore ?"

Donc oui, on fonce droit dans le mur mais on préfère y aller en fermant les yeux et malheureusement, à moins d'une prise de conscience de le part de nos politiques, personne ne fera rien contre ça.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme