Instagram et WhatsApp : Facebook appose une étiquette de propriété

Le par  |  1 commentaire(s)
from-facebook

Facebook va revendiquer de manière explicite que les applications Instagram et WhatsApp lui appartiennent. Un étiquetage " from Facebook. "

Après Oculus from Facebook, ce sera au tour d'Instagram et WhatsApp d'arborer cette mention " from Facebook. " Ce rebranding s'appliquera dans l'Apple Store et Google Play avec la description des applications, ainsi que sur l'écran de connexion des applications.

La petite refonte de marque est essentiellement une revendication explicite de propriété de la part de Facebook. Le déploiement est progressif. " Nous voulons être plus clairs sur les produits et services qui font partie de Facebook ", a déclaré une porte-parole du groupe de Mark Zuckerberg.

Facebook

Selon The Information, certains employés sont surpris voire confus par un tel changement. Facebook n'a pas été épargné par les affaires en matière de protection des données personnelles ou même de sécurité. L'étiquetage ne sera donc pas nécessairement du plus bel effet.

Cet étiquetage rompt avec l'impression d'indépendance qui était donnée à Instagram et WhatsApp. Cela a possiblement permis d'attirer de jeunes utilisateurs avec la sensation d'être à l'écart de Facebook.

Reste qu'à l'avenir, il y aura un rapprochement plus manifeste avec la fusion de l'infrastructure technique pour les services de messagerie sur Instagram, Messenger et WhatsApp... de Facebook. Un projet de messagerie chiffrée entre Facebook, Instagram et WhatsApp.

whatsapp-instagram-messenger

L'annonce intervient dans un contexte particulier. La Federal Trade Commission américaine se penche sur les acquisitions de Facebook - comme Instagram et WhatsApp à 1 et 19 milliards de dollars en 2012 et 2014 - afin de déterminer si elles ont été effectuées de manière abusive et pour renforcer la position de monopole de Facebook, en limitant par ailleurs le choix des utilisateurs.

Le rebranding de Facebook servira-t-il à faire face à une éventuelle action antitrust ? Au risque de dégrader l'image d'Instagram et WhatsApp chez certains utilisateurs, il pourrait au contraire servir à redorer l'image écornée de Facebook grâce avec ces deux applications populaires. C'est tout le paradoxe.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2074495
S'il pouvait aussi vérifier le contenu de leur "From Facebook"... Parce que bon vu ce qu'on trouve sur Instagram en mode "tout public"...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme