Internet : la fraude à la carte bancaire explose

Le par  |  7 commentaire(s)
carte-bancaire-avec-ecran-lcd

La fraude à la carte bancaire sur Internet ne cesse de progresser en France comme partout dans le monde. En cause, l'accès à Internet qui se démocratise et les pratiques à risques qui vont avec.

Selon le colonel Cyril Piat de la Gendarmerie Nationale, le nombre de cas rapportés de fraude à la carte bancaire en France est passé "de 2 millions en 2016 à 3,4 millions en 2017". Des propos récupérés sur le Forum International de la Cybersécurité (FIC) de Lille par nos confrères de 01Net.

carte bancaire

On assiste d'une part à une augmentation des comportements à risques de la part des usagers qui partagent de plus en plus facilement leurs coordonnées bancaires aux sites qu'ils ne connaissent pas ou même à des applications mobiles, tombent également régulièrement dans des campagnes de phishing... Mais l'activité des cybercriminels et surtout les profils se sont diversifiés. Aujourd'hui, arrondir ses fins de mois en réalisant des achats frauduleux est une pratique de plus en plus répandue, et il n'y a plus besoin d'être un pirate expérimenté pour se lancer... " Il y a un domaine de l’e-commerce qui connaît beaucoup d’usages frauduleux, ce sont les jeux vidéo. Les achats d’armures magiques et d’autres biens immatériels sont souvent faits avec des numéros de carte bancaire détournés".

Il faut dire que depuis plusieurs années, les sites du dark web qui commercialisent des lots de numéros de cartes volées ont explosé, permettant à chacun de mettre la main, pour quelques euros, sur des dizaines de numéros afin de tenter d'acheter des articles en ligne aux frais des victimes. "Il existe toute une communauté criminelle qui prodigue des conseils en ligne et pousse à la transgression. Sur l’un de ces sites, nous avons dénombré pas moins de 1 400 fils de discussion sur le sujet "

Le piratage direct des sites marchands concerne également toujours une part importante des fraudes enregistrées...

Pour faire face, la gendarmerie Nationale dispose d'un nouvel outil mis à disposition des victimes : PERCEVAL, une plateforme qui permet de recueillir les signalements et de recouper les données pour tenter d'intervenir plus rapidement sur certains cas. Car pour les victimes, la situation peut être complexe : de quelques dizaines à centaines d'euros, la fraude est souvent faible même si préjudiciable, et les actions contre les fraudeurs sont limitées.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2050004
Merci, j'avais loupé la news sur Perceval
Le #2050009
C'est beau la technologie...
Le #2050031
Quelle surprise ... une technologie des années 80 pour un réseau des années 2010
Le #2050032
Bon, c'est pas trop la CB qui pose problème, c'est plutôt l'utilisateur ...

"On assiste d'une part à une augmentation des comportements à risques de la part des usagers qui partagent de plus en plus facilement leurs coordonnées bancaires aux sites qu'ils ne connaissent pas ou même à des applications mobiles, tombent également régulièrement dans des campagnes de phishing."
Le #2050073
skynet a écrit :

Bon, c'est pas trop la CB qui pose problème, c'est plutôt l'utilisateur ...

"On assiste d'une part à une augmentation des comportements à risques de la part des usagers qui partagent de plus en plus facilement leurs coordonnées bancaires aux sites qu'ils ne connaissent pas ou même à des applications mobiles, tombent également régulièrement dans des campagnes de phishing."


C'est sur que le niveau de chiffrement n'est pas en cause... alalalalalalala....
Le #2050074
Magic2016 a écrit :

skynet a écrit :

Bon, c'est pas trop la CB qui pose problème, c'est plutôt l'utilisateur ...

"On assiste d'une part à une augmentation des comportements à risques de la part des usagers qui partagent de plus en plus facilement leurs coordonnées bancaires aux sites qu'ils ne connaissent pas ou même à des applications mobiles, tombent également régulièrement dans des campagnes de phishing."


C'est sur que le niveau de chiffrement n'est pas en cause... alalalalalalala....


La majorité des banques proposent des e-cards, numéro utilisables uniquement 1 fois.

Le chiffrement des données sur TLS 1.3 sont très secure, bien plus que le gugus qui clique sur tous les liens hameçonnés ou qui n'utilise pas les outils secure d'aujourd'hui ...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme