iPhone de San Bernardino : le FBI toujours mis sous pression pour révéler sa technique de déverrouillage

Le par  |  1 commentaire(s) Source : BBC
réparation iPhone 5C

Le FBI n'en a pas fini avec la pression exercée par des groupes de média pour l'obliger à révéler sa technique de déverrouillage de l'iPhone de San Bernardino. L'Associated Press, Vice Media et Gannett (USA Today) reviennent à la charge.

En décembre 2015, une tuerie a fait de nombreux morts à San Bernardino, en Californie, et si l'auteur a été abattu, le FBI a récupéré son iPhone 5C et a tenté d'en extraire les données pour chercher des complicités et mieux comprendre ce qui a été qualifié d'acte terroriste.

Problème, "l'iPhone de San Bernardino" avait son verrouillage activé, avec le risque de le voir effacer les données après dix tentatives erronées. le FBI a donc envisagé plusieurs techniques pour le déverrouiller sans perdre les (potentiellement) précieuses informations et a tenté de forcer Apple à fournir une ROM capable de dégrader la sécurité du smartphone.

iPhone-5c-caseLa firme de Cupertino s'est fermement opposée à cette injonction, au point que l'agence gouvernementale a exploré d'autres voies, notamment chez les entreprises faisant commerce de failles et de vulnérabilités pas encore documentées qu'elles peuvent tenter de monnayer.

Le FBI a ainsi annoncé un beau jour avoir réussi à percer les défenses de l'iPhone de San Bernardino sans l'aide d'Apple. A qui a-t-il fait appel et pour quel montant ? Sur ces points, le flou persiste et l'agence a toujours indiqué qu'elle n'était pas tenue de le faire.

Pourtant, plusieurs médias ont tenté d'obtenir des réponses. Après plusieurs initiatives menées en 2016, la BBC rapporte que l'Associated Press, Vice Media et Gannett (éditeur de USA Today) ont déposé un nouveau recours pour forcer le FBI à révéler ses secrets, affirmant qu'il n'a aucune justification valable pour garder le silence.

Les trois médias mettent en avant le Freedom of Information Act et le droit du public à savoir ce que fait le gouvernement des fonds publics, et notamment ici s'ils ont servi à payer une entreprise privée pour obtenir une vulnérabilité pouvant fragiliser la sécurité numérique de nombreux citoyens américains.

La somme de 1,3 million de dollars pour obtenir la technique de déverrouillage avait été un temps avancée mais ne relève que d'une estimation à partir des déclarations du directeur du FBI James Comey.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1953363
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]