Kaspersky Lab s'attaque à l'interdiction de l'administration Trump

Le par  |  1 commentaire(s)
numerique

L'éditeur Kaspersky Lab fait appel de l'interdiction de ses produits de sécurité dans les agences fédérales américaines.

Kaspersky Lab annonce vouloir faire appel devant la cour fédérale des État-Unis, contre la décision du département de la sécurité intérieure du pays. Une directive interdit l'utilisation des produits de l'éditeur russe de solutions de sécurité dans les agences fédérales américaines.

Dans un communiqué, Kaspersky Lab pointe du doigt une décision " inconstitutionnelle " et s'appuyant sur des articles de presse avec des " sources souvent anonymes ", " des allégations et des rumeurs. " L'éditeur ajoute que le département de la sécurité intérieure des États-Unis (DHS) n'a fourni " aucune preuve d'actes répréhensibles commis. "

La directive contestée a été publiée en septembre. Elle ordonne aux agences fédérales de supprimer les produits de Kaspersky Lab des ordinateurs du gouvernement dans un délai de 90 jours. Il est évoqué des risques pour des systèmes d'information fédéraux avec des antivirus qui - par nature - ont un accès profond à un système et aux fichiers.

Pour les autorités américaines, l'inquiétude porte sur des " liens entre certains responsables de Kaspersky Lab et des agences gouvernementales russes ", en plus d'une législation russe sujette à diverses interprétations.

" Le risque que le gouvernement russe, agissant seul ou en collaboration avec Kaspersky, puisse tirer parti de l'accès aux produits de Kaspersky pour compromettre les systèmes d'information fédéraux engage directement la sécurité nationale des États-Unis ", avait écrit le DHS.

Dans une lettre ouverte, Eugene Kaspersky, le patron et cofondateur de Kaspersky Lab, déclare que le DHS " a nui à la réputation de Kaspersky Lab et à ses activités commerciales, sans aucune preuve d'actes répréhensibles " de l'entreprise. " Il est dans l'intérêt de Kaspersky Lab de se défendre dans cette affaire. "

Après la mise en cause américaine, Kaspersky Lab a entrepris un effort de transparence, tout en rejetant toute collusion avec la Russie.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1992831
Depuis quand les US rendent des comptes pour des décisions impérialistes ?
Procès à charges contre BNP Paribas, Deutch Bank et quelques autres,
Attaque grossiere contre Perrier qui a coulé la boite
Annulation du contrat ravaitailleurs Airbus
Etc. etc. etc.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme