Libra : la cryptomonnaie voulue par Facebook est officielle

Le par  |  34 commentaire(s)
libra

L'heure de la démocratisation de la cryptomonnaie est-il arrivé ? Facebook y croit avec le Libra. Le groupe de Mark Zuckerberg a su fédérer pour cette nouvelle aventure et pour attirer la confiance des utilisateurs.

Comme attendu, la cryptomonnaie poussée par Facebook est officialisée. Il ne s'agit finalement pas de GlobalCoin mais de Libra. Un nom qui qualifie la technologie blockchain (privée) de registres distribués sous-jacente, ainsi qu'une association.

Basée à Genève en Suisse, cette association est une organisation indépendante à but non lucratif qui se chargera de " faciliter le fonctionnement du réseau Libra et de gérer la réserve garantissant la devise. " Autrement dit, l'association va superviser la blockain Libra et s'occuper de la stabilité de la valeur du Libra (avec une réserve d'actifs financiers). La volatilité du Bitcoin n'est pas envisageable...

L'association comprend des membres fondateurs comme Mastercard, PayPal, Stripe, Visa, mais aussi eBay, Uber, Spotify ou encore Iliad (la maison-mère de Free). Avec son image parfois sulfureuse en matière de confidentialité, Facebook a donc pris soin de bien s'entourer pour ne pas torpiller le lancement de cette cryptomonnaie.

Facebook est membre de l'association, mais sous la houlette d'une nouvelle filiale baptisée Calibra. " Calibra ne partagera pas des informations de compte ou des données financières avec Facebook ou tout autre tiers sans l'accord du client ", écrit Facebook. Il n'y aura pas d'exploitation pour du ciblage publicitaire. Il est néanmoins fait mention de cas limités en rapport avec la sécurité, le respect de la loi, des fonctionnalités de base pour les utilisateurs de Calibra.

calibra-whatsapp-libra

Parce que Calibra, c'est aussi le nom du premier produit de Facebook pour Libra avec un lancement en 2020. Ce portefeuille numérique pour Libra sera disponible dans une application dédiée, ainsi que dans Messenger et WhatsApp. Les autres entreprises pourront pour leur part intégrer Libra à leur sauce et pour leurs transactions.

" Avec Calibra, nous espérons démocratiser l'accès aux services financiers. Ce portefeuille numérique, permettra d'économiser, d'envoyer et de payer avec Libra. Dès sa sortie, Calibra permettra de transférer des Libra à presque n'importe quelle personne équipée d'un smartphone, aussi facilement et instantanément qu'un SMS, à peu de frais, voire gratuitement ", explique Facebook.

facebook-calibra
Ultérieurement, d'autres services devraient venir s'agréger, comme le paiement des factures via l'appui sur un bouton, l'achat d'un café avec la lecture d'un code QR, le paiement de transports en commun qui sont cités en exemple. L'idée de Facebook est de fluidifier les transactions, sachant bien évidemment que tout un pan de son écosystème pourra en tirer parti, dont Facebook Marketplace.

Un public visé par le Libra sera notamment - mais pas seulement - les personnes qui " n'ont ni accès à un compte auprès d'une institution financière ni aux transferts monétaires. "

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 4

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2068017
Cela pourrait être un chouette moyen de paiement, un concurrent de mastercard ou paypal.

C'était ça le point fort du bitcoin : payer de manière sécurisée, sans intermédiaire, sans donner d'info confidentiel, avec peu de frais de transaction, et un temps de confirmation court. Libra pourrait bien cumuler ces avantages. À suivre de près.
Le #2068019
jujubibi a écrit :

Cela pourrait être un chouette moyen de paiement, un concurrent de mastercard ou paypal.

C'était ça le point fort du bitcoin : payer de manière sécurisée, sans intermédiaire, sans donner d'info confidentiel, avec peu de frais de transaction, et un temps de confirmation court. Libra pourrait bien cumuler ces avantages. À suivre de près.


"sans intermédiaire"

Oui mais dans ce cas là Facebook serait tout de même aux commandes non ?
Le #2068035
Du coup ce qui serait sympa ça serait qu'ils donnent des Libra en fonction des données qu'ils ont vendues et de leur valeur.
Genre la femme enceinte qui est matché par les algorithmes utilisés 15000 fois pour lui vendre des produits pour bébé devrait avoir son %.
Le #2068041
Une cryptomonnaie gérer par une asso en suisse avec plein de partenaire, dont facebook, avec des actifs pour limiter les effets de spéculation ... je dirai pas non, mais j'attends de voir : la sécurité, l'evolution des cours, les partenaires qui vont s'y mettre ...


perso, payer avce mon smartphone et la puce RFID ... suis toujours pas convaincu de sa sécurité
Anonyme
Le #2068046
#BuyBitcoin tant qu'il est encore sous les 10K surtout. La boite de Pandore est ouverte pour potentiellement des milliards d'utilisateurs qui vont découvrir les cryptos, sans parler du halving à venir dans moins d'un an.
Le #2068049
Mouhai, on pourrit les cryptomonnaies jusqu'au moment ou on crée la sienne, quoi....

Et ça se mine, ça ?
Le #2068054
skynet a écrit :

jujubibi a écrit :

Cela pourrait être un chouette moyen de paiement, un concurrent de mastercard ou paypal.

C'était ça le point fort du bitcoin : payer de manière sécurisée, sans intermédiaire, sans donner d'info confidentiel, avec peu de frais de transaction, et un temps de confirmation court. Libra pourrait bien cumuler ces avantages. À suivre de près.


"sans intermédiaire"

Oui mais dans ce cas là Facebook serait tout de même aux commandes non ?


Pas vraiment. C'est le principe de la blockchain.

Le monitorage est assuré par des indépenfants anonymes que le système rénumère. Facebook pourrait décider de quel algorithme utiliser, quel méthode de preuve, quelle taille de bloc, etc, mais n'aura aucun pouvoir particulier sur les transactions. Tout come les développeur de Bitcoin-Core n'ont aucun pouvoir sur qui dépense ses bitcoin et comment.

Il faut garder à l'esprit que la blockchain ne fonctionne pas comme paypal. Ce n'est pas centralisé, personne n'est au commande. Aucune autorité centrale enregistre et valide les transactions, contrairement aux banques, ou à mastercard.

De plus, si Fb publie un client open source, il n'y a aucun souci à se faire.
Le #2068055
Après les données, l'argent, et tout du moins revendre l'info de ce que les utilisateurs achètent avec cette monnaie..pour encore plus les cibler..
Bref pas pour moi
Le #2068058
lebonga a écrit :

Mouhai, on pourrit les cryptomonnaies jusqu'au moment ou on crée la sienne, quoi....

Et ça se mine, ça ?


une cryptomonnaire ca se mine pas forcément =) après ca ne m'étonnerais pas des guguss
Le #2068059
« Il n'y aura pas d'exploitation pour du ciblage publicitaire»
De la part de Facebook, j'ai du mal à y croire...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme