Voiture volante VTOL : le fonds Atomico investit 10 millions d'euros dans Lilium Aviation

Le par  |  6 commentaire(s) Source : TechCrunch
Lilium Aviation 02

Parce que l'innovation se joue aussi en Europe, le fonds Atomico a injecté 10 millions de dollars dans l'entreprise munichoise Lilium Aviation qui développe le moyen de transport à décollage vertical de demain.

En matière de projets innovants, l'Europe a aussi son mot à dire et Niklas Zennström, co-fondateur de Skype, a affirmé récemment que le prochain géant high-tech générant une valorisation de 100 milliards de dollars ces dix prochaines années, à l'image d'un Facebook ou d'un Google, sera probablement originaire du Vieux Continent.

Encore faut-il soutenir les espoirs d'aujourd'hui pour en faire les forces de demain. Joignant le geste à la parole, son fonds européen d'investissement Atomico vient de mettre sur la table 10 millions d'euros pour participer au développement de l'entreprise munichoise Lilium Aviation.

Lilium Aviation 02

Cette dernière travaille sur un projet de véhicule du futur à mi-chemin entre le drone et la voiture volante à décollage vertical (VTOL), et qui pourrait devenir le moyen de transport de demain. Léger (600 Kg) grâce à l'utilisation de matériaux composites, doté de 36 moteurs dont une partie est fixe sur les ailes et l'autre orientable positionnée à l'avant de l'appareil.

Lilium Aviation

Lilium a présenté l'Eagle, un prototype à taille réelle de son véhicule VTOL, réalisé en fibre de carbone et avec une envergure de 7 mètres pour un habitacle pouvant emporter deux personnes, avec une autonomie de 300 km et une vitesse maximale de 300 km/h.

Le pilotage se fait très simplement avec un manche poussé vers l'avant pour avancer, l'ordinateur de bord s'occupant de la gestion des moteurs et des gouvernails de direction. Les premiers essais en vol doivent être menés l'an prochain mais il faudra sans doute plusieurs années avant d'espérer découvrir un premier appareil commercial.

Lilium VTOL

Les systèmes internes sont redondants pour éviter toute défaillance et l'engin peut atterrir en mode automatique, tandis que le système de bord veille au grain en empêchant toute commande risquant d'entraîner une manoeuvre dangereuse. Et si vraiment plus rien ne fonctionne, le Jet de Lilium dispose d'un parachute.

Lilium Aviation a été fondée en 2015 par des ingénieurs et doctorants issus de l'Université Technique de Munich. Le projet intéresse également l'ESA (Agence Spatiale Européenne) dans la mesure où il offre une approche très efficiente par rapport à d'autres projets similaires en matière de véhicules VTOL.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #1937161
seront-elles sensibles au gun anti-drone ???
Le #1937175
lebonga a écrit :

seront-elles sensibles au gun anti-drone ???


Je me pose ces questions :

- Quid de la vie privée si votre jardin est survolé ?
- Idem pour votre sécurité ? Si lors d'un BBQ pénard en famille une voiture vous tombe dessus ?
- Quid des barges qui tirent sur tout et n'importe quoi au moment où vous les survolez ?
- La gestion des couloirs aériens se fera comment ?
- Dans la majorité des cas, en cas de défaillance technique, une voiture s'arrête et s'immobilise. Mais en l'air ?

Conclusion : Ca me fait sourire dans "Le 5ème Élément" ou "Blade Runner" mais je n'y crois pas un instant...

Le #1937198
"Et si vraiment plus rien ne fonctionne, le Jet de Lilium dispose d'un parachute."
Ah ben ça va tranquille! me v'là rassuré
Le #1937200
Est ce qu'on maîtrise véritablement le VTOL déjà ?
Le #1937204
Ulysse2K a écrit :

lebonga a écrit :

seront-elles sensibles au gun anti-drone ???


Je me pose ces questions :

- Quid de la vie privée si votre jardin est survolé ?
- Idem pour votre sécurité ? Si lors d'un BBQ pénard en famille une voiture vous tombe dessus ?
- Quid des barges qui tirent sur tout et n'importe quoi au moment où vous les survolez ?
- La gestion des couloirs aériens se fera comment ?
- Dans la majorité des cas, en cas de défaillance technique, une voiture s'arrête et s'immobilise. Mais en l'air ?

Conclusion : Ca me fait sourire dans "Le 5ème Élément" ou "Blade Runner" mais je n'y crois pas un instant...


La solution au questions posées est simple.
L'utilisateur ne sera pas libre. L'engin devra fonctionner comme un drone dans lequel on aura juste à introduire la destination du vol. Tout le reste serait géré automatiquement et avec l'aide d'une équipe au sol pour le contrôle aérien.

Cela enlève un certain sentiment de liberté mais permet la mise sur le marché rapide de ce genre de solution.
Anonyme
Le #1937887
ça fait cher la voiture volante après les prototypes, on aura des prix "grand public" ?
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
:) ;) :D ^^ 8) :| :lol: :p :-/ :o :w00t: :roll: :( :cry: :facepalm:
:andy: :annoyed: :bandit: :alien: :ninja: :agent: :doh: :@ :sick: :kiss: :love: :sleep: :whistle: =]