LinkedIn : un outil bien pratique pour l'espionnage chinois

Le par  |  0 commentaire(s) Source : Les Echos
LinkedIn

L'agence de renseignement allemand alerte sur les tentatives d'approche des espions chinois via de faux profils sur le réseau social professionnel LinkedIn.

Le réseau social professionnel LinkedIn peut constituer une mine d'informations sur les personnes et leurs activités (voire leurs activités futures) et il n'est pas rare que des fuites émergent à partir des informations diffusées par les membres ou par l'intermédiaire des annonces de changement de poste.

LinkedIn Logo proC'est aussi un excellent moyen de joindre directement des personnes aux activités sensibles et de tenter de nouer un contact en vue d'en obtenir des informations.

L'agence de renseignement allemande BfV a mené une investigation de neuf mois et constaté que plus de 10 000 citoyens allemands, notamment des fonctionnaires, des diplomates et des hommes politiques, ont été contactés par de faux profils allant du chasseur de têtes au consultant en passant par le pseudo-groupe de réflexion, émanant des services de renseignement chinois.

Pour le responsable du BfV, il s'agit là d'une "tentative d'infiltration" des ministères et agences gouvernementales ayant pour objectif de collecter un maximum de données sur les profils ciblés (contacts, habitudes, centres d'intérêt...) en vue de trouver des moyens de soutirer des informations sensibles.

L'agence allemande relève ainsi que certains profils aguicheurs sont montés à partir de photos tirées de catalogues de mode, avec des références de postes imaginaires.

Si rien n'indique que les citoyens allemands visés ont été particulièrement réceptifs à ces hameçons, l'agence de renseignement allemande veut alerter sur la montée des risques de l'espionnage chinois pesant sur l'Allemagne et plus largement sur l'Europe, comme l'a déjà fait la CIA concernant les citoyens américains.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme