Mediatek aurait volontairement triché dans les benchmarks

Le par  |  20 commentaire(s)
MediaTek Helio P95

Le fondeur Mediatek a récemment été pris en flagrant déli de triche dans les benchmarks afin de gonfler artificiellement les performances de ses SoC.

Selon une enquête menée par Anandtech, Mediatek, le fabricant de puces aurait organisé une vaste triche afin de mettre en avant des performances volontairement gonflées de ses SoC.

Mediatek aurait ainsi fourni, en marge de ses SoC, des micrologiciels aux fabricants de smartphones. Ces micrologiciels permettent d'exploiter pleinement les capacités des SoC en question. Mais selon Anandtech, MediaTek aurait modifié une partie du code fourni à certains partenaires afin de permettre aux SoC de détecter quand un Benchmark est lancé afin de booster temporairement ses fréquences d'horloge.

MediaTek Dimensity 1000 02

En clair, lorsqu'un Benchmark est lancé sur un smartphone équipé d'un SoC Mediatek et du micrologiciel volontairement modifié par le fondeur, le smartphone change automatiquement sa configuration pour se montrer plus performant, quitte à puiser plus qu'il n'en faut dans la batterie et à surchauffer le temps du test pour obtenir les meilleurs résultats possible.

C'est en voyant un Oppo Reno3 Pro sous Helio P95 obtenir de meilleurs résultats que le Dimensity 1000L, pourtant lui aussi produit par Mediatek et bien plus puissant en théorie, qu'Anandtech a repéré la supercherie.

Anandtech a donc modifié une application de benchmark afin que le système ne puisse plus la reconnaitre et donc modifier les fréquences du SoC et les résultats obtenus sur l'Oppo Reno 3 Pro ont automatiquement été révisés à la baisse.

Selon les benchmarks, la supercherie peut permettre de gagner de 30 à 70% de performances. La triche a été repérée ainsi sur au moins 9 smartphones Oppo, Vivo, Xiaomi, Realme, iVoomi et Sony.

Pour sa part, Mediatek se défend de toute triche. La marque assure de sa confiance envers les benchmarks et les données initiales qui mettraient en avant les réelles capacités de ses SoC. Selon la marque, les écarts seraient justifiés par un ensemble de facteurs divers et indépendants de ses propres puces...
La marque rappelle que tous les SoC récents sont capables d'adapter leur puissance en fonction des tâches réalisées... Mediatek ajoute que le code fourni aux partenaires permettant de booster les performances du SoC est libre d'être intégré ou non dans les smartphones...

Ce type de triche est malheureusement récurrente sur le marché du smartphone : Huawei avait été épinglé il y a peu, mais ce fut également le cas de Samsung et même des SoC Qualcomm.

Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2096411
Un pour tous, tous pourris !
Le #2096414
Les autres trichent involontairement ???
Le #2096415
Y'a pas que sur les smartphones, voir le scandale dieselgale de volkswagen
https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Volkswagen

Ca me fait penser à la news d'hier sur les perfs du soc exynos 990 qui est dit aussi performant (par samsung exclusivement) que le snapdragon 865 alors que tous les benchs le montre inférieur
https://www.generation-nt.com/samsung-exynos-990-aussi-performant-snapdragon-865-actualite-1975015.html
Le #2096416
lebonga a écrit :

Les autres trichent involontairement ???



bonne réflexion
Le #2096419
lebonga a écrit :

Les autres trichent involontairement ???


Bien vu
Le #2096422
lebonga a écrit :

Les autres trichent involontairement ???



je dirais même mieux :"A l'insu de leur plein gré".
Le #2096425
Gagner 30 à 70% sur des performances est du pur délire...
On ne gagne pas ça en forçant des fréquences...

L'autre possibilité est que PCMark est codé avec les pieds et sous exploite le hardware des puces Mediatek et certaines accélérations matérielles...qui sont du coup forcées par la "triche"

J'ai pu tester PCMark sur diverses configurations avec un certains nombre de résultats curieux :
- sur Vernee Apollo Lite, PC "oubliait" d'utiliser les Cortex A72 du Helio X20 (vérifié à l'aide d'une application de monitoring CPU)
- sur une TVBox équipé d'une puce Rk3288, dans le test vidéo PCMark ne parvenait pas à décoder la moindre vidéo, 0 points sur ce test alors que rk3288 a décodé de la 4k h265 sur la totalité des players vidéo que j'avais testés (à l'époque il s'agissait du test PCMark Work 1.0)
Il s'agit là de disfonctionnements avérés de l'application!

Signalement sur le Play Store...réponse des développeurs : "c'est la faute de votre appareil"

Je serais curieux de connaître les écarts sur d'autres benchmarks, je doute qu'ils excèdent 5%.

Faut-il également signaler les partenariats entre Qualcomm et PCMark...notamment pour valoriser le Snapdragon 8cx face à une Intel i5-8250U.
Qualcomm étant le principal concurrent de Mediatek.

Il y a de quoi se poser des questions.
Mais bon les médias ont largement diffuser sans vérifier et réaliser leurs propres tests...
Il serait également intéressant de comparer le fonctionnement réel des puces Mediatek avec des puces concurrentes aux benchmarks similaires...
Le #2096426
Plumplum a écrit :

Gagner 30 à 70% sur des performances est du pur délire...
On ne gagne pas ça en forçant des fréquences...

L'autre possibilité est que PCMark est codé avec les pieds et sous exploite le hardware des puces Mediatek et certaines accélérations matérielles...qui sont du coup forcées par la "triche"

J'ai pu tester PCMark sur diverses configurations avec un certains nombre de résultats curieux :
- sur Vernee Apollo Lite, PC "oubliait" d'utiliser les Cortex A72 du Helio X20 (vérifié à l'aide d'une application de monitoring CPU)
- sur une TVBox équipé d'une puce Rk3288, dans le test vidéo PCMark ne parvenait pas à décoder la moindre vidéo, 0 points sur ce test alors que rk3288 a décodé de la 4k h265 sur la totalité des players vidéo que j'avais testés (à l'époque il s'agissait du test PCMark Work 1.0)
Il s'agit là de disfonctionnements avérés de l'application!

Signalement sur le Play Store...réponse des développeurs : "c'est la faute de votre appareil"

Je serais curieux de connaître les écarts sur d'autres benchmarks, je doute qu'ils excèdent 5%.

Faut-il également signaler les partenariats entre Qualcomm et PCMark...notamment pour valoriser le Snapdragon 8cx face à une Intel i5-8250U.
Qualcomm étant le principal concurrent de Mediatek.

Il y a de quoi se poser des questions.
Mais bon les médias ont largement diffuser sans vérifier et réaliser leurs propres tests...
Il serait également intéressant de comparer le fonctionnement réel des puces Mediatek avec des puces concurrentes aux benchmarks similaires...


"...les médias ont largement diffuser sans vérifier et réaliser leurs propres tests..."

Euh... un média à t'il vocation d'être testeur de tout et n'importe quoi ou bien d'être un diffuseur ?

Si on te demande de faire un comparatif entre la machine à laver X et la Y tu penses que tu sera totalement exhaustif ?
Le #2096436
Plumplum a écrit :

Gagner 30 à 70% sur des performances est du pur délire...
On ne gagne pas ça en forçant des fréquences...

L'autre possibilité est que PCMark est codé avec les pieds et sous exploite le hardware des puces Mediatek et certaines accélérations matérielles...qui sont du coup forcées par la "triche"

J'ai pu tester PCMark sur diverses configurations avec un certains nombre de résultats curieux :
- sur Vernee Apollo Lite, PC "oubliait" d'utiliser les Cortex A72 du Helio X20 (vérifié à l'aide d'une application de monitoring CPU)
- sur une TVBox équipé d'une puce Rk3288, dans le test vidéo PCMark ne parvenait pas à décoder la moindre vidéo, 0 points sur ce test alors que rk3288 a décodé de la 4k h265 sur la totalité des players vidéo que j'avais testés (à l'époque il s'agissait du test PCMark Work 1.0)
Il s'agit là de disfonctionnements avérés de l'application!

Signalement sur le Play Store...réponse des développeurs : "c'est la faute de votre appareil"

Je serais curieux de connaître les écarts sur d'autres benchmarks, je doute qu'ils excèdent 5%.

Faut-il également signaler les partenariats entre Qualcomm et PCMark...notamment pour valoriser le Snapdragon 8cx face à une Intel i5-8250U.
Qualcomm étant le principal concurrent de Mediatek.

Il y a de quoi se poser des questions.
Mais bon les médias ont largement diffuser sans vérifier et réaliser leurs propres tests...
Il serait également intéressant de comparer le fonctionnement réel des puces Mediatek avec des puces concurrentes aux benchmarks similaires...


ça ferait une bonne vidéo chez Deus Ex Silicium ça.
Le #2096437
Ce type de triche est malheureusement récurrente sur le marché du smartphone : Huawei avait été épinglé il y a peu, mais ce fut également le cas de Samsung et même des SoC Qualcomm.

Donc aucun benchmark n'a réllement de valeur sans regardé rélelment et purement l'électronique...
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme