Le remorqueur spatial MEV-1 a réussi son amarrage à Intelsat 901

Le par  |  1 commentaire(s)
mev-1-intelsat-901

Le satellite MEV-1 a effectué avec succès son amarrage au satellite de télécommunications Intelsat 901. Il devrait lui permettre de gagner cinq années supplémentaires de fonctionnement.

En octobre dernier, une fusée russe Proton Breeze M avait décollé depuis le cosmodrome de Baïkonour avec notamment à bord le satellite MEV-1 (Mission Extension Vehicle-1) développé par Northrop Grumman pour sa filiale SpaceLogistics.

Cette semaine, Northrop Grumman a confirmé que ce module d'extension de mission, autrement qualifié de remorqueur spatial, s'est amarré avec succès à Intelsat 901. Sur orbite géostationnaire (36 000 km d'altitude) depuis 2001, ce satellite de télécommunications est à court de carburant.

Sur ses réserves de carburant, Intelsat 901 a gagné une orbite cimetière à 300 km au-dessus de l'orbite géostationnaire. Il y a été rejoint par MEV-1 pour l'amarrage qui a eu lieu le 25 février à 07h15 GMT.

" Cette réalisation historique marque la première fois que deux satellites commerciaux s'amarrent en orbite et la première fois que des services d'extension de mission seront offerts à un satellite en orbite géosynchrone ", commente Intelsat dans un communiqué.

Northrop Grumman souligne également une première avec Intelsat 901 qui n'avait pas été conçu à l'origine pour un tel amarrage. Il a lieu au niveau de la tuyère et le système d'amarrage mécanique du remorqueur spatial serait compatible avec 80 % de tous les satellites géostationnaires en orbite à ce jour.

MEV-1 va prendra en charge le contrôle d'attitude et le maintien de l'orbite. Il repositionnera Intelsat 901 sur une orbite opérationnelle pour une remise en service début avril et l'accompagnera pendant une durée de cinq ans. Après ces cinq années supplémentaires de fonctionnement pour Intelsat 901, MEV-1 le remettra sur une orbite cimetière.

Après Intelsat 901, MEV-1 pourra ensuite aller s'occuper d'un autre satellite afin de rallonger sa durée de vie. Un satellite MEV-2 devrait par ailleurs être lancé cette année pour prendre en charge un autre satellite Intelsat.

Complément d'information

Vos commentaires

Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Le #2092728
.
Chapeau !
.
Suivre les commentaires
Poster un commentaire
Anonyme
Anonyme